"La révolte des innocents" : Une fiction historique sur les enfants maltraités ce soir sur France 3

Partager l'article
Vous lisez:
"La révolte des innocents" : Une fiction historique sur les enfants maltraités ce soir sur France 3
"La révolte des innocents" ce soir sur France 3 © FRANCE 3
En 2016, le téléfilm "Elles... Les filles du Plessis", dans la même veine et issu du même producteur, avait été un vrai carton d'audience.

France 3 exhume l'affaire des enfants de l'orphelinat des Vermiraux. Ce soir, à 21h, la Trois proposera à ses téléspectateurs de découvrir "La révoltes des innocents", fiction unitaire en 2x52 minutes produite par K'ien Productions, à qui l'on doit "Elles... Les filles du Plessis". Au cast de cette fiction inspirée de faits réels et réalisée par Philippe Niang, les curieux retrouveront Julie Ferrier, Bruno Debrandt, le célèbre ex-interprète de "Caïn", ou encore Émilie de Preissac.

À lire aussi
"Télématin" : Charlotte Bouteloup quitte à son tour l'émission de Laurent Bignolas sur France 2
TV
"Télématin" : Charlotte Bouteloup quitte à son tour l'émission de Laurent Bignolas...
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grégoire Hussenot, youtubeur et animateur sur France 5, est mort
Internet
Grégoire Hussenot, youtubeur et animateur sur France 5, est mort

Le téléfilm proposé ce soir est donc inspiré de l'affaire dite des Vermiraux, du nom d'un orphelinat pour les enfants de l'Assistance public qui était situé à Quarré-les-Tombes, dans le Morvan. Au début du XXe siècle, les pensionnaires de ce centre avaient osé défier les adultes qui les battaient et leur infligeaient des mauvais traitements. Leurs conditions de vie étaient par ailleurs très précaire pour ne pas dire épouvantable, selon les témoignages laissés par les pupilles. Celles-ci se sont révoltées, ce qui a donné lieu à un procès, en 1911, à l'issu duquel les responsables des Vermiraux avaient été condamnés. Travail forcé, maltraitances ayant entraîné la mort, viols et prostitution d'enfants avaient été retenus contre eux. C'est la première fois en France que la parole des enfants était réellement écoutée. Un an après le procès, en juillet 1912, le premier tribunal pour enfants était d'ailleurs créé.

En 2016, le carton des "Filles du Plessis"

Dans le téléfilm de France 3, tourné cet hiver à Avallon, sur les terres où s'est déroulée l'affaire, Julie Ferrier incarne Joséphine Poliveau, notable de la région qui est aussi la responsable de l'orphelinat des Vermiraux. En 1911, Louise Perreau, une jeune femme qui vient de décrocher un emploi de couturière à Paris pour boucler ses fins de mois, dépose Gaston, son fils de dix ans, aux Vermiraux. Là, Gaston est censé recevoir une bonne éducation. Mais Gaston va rapidement découvrir que l'établissement est un lieu de cruauté et de maltraitances. Les enfants finissent par mener une révolte au cours de laquelle les lieux sont saccagés et les gardiens molestés. Un jeune juge entame alors une procédure à l'encontre des mineurs mais aussi contre les deux gérants de l'institution, dont Joséphine Poliveau.

Reste à voir si, face à une concurrence favorable, malgré la présence de l'équipe de France sur M6, "La révolte des innocents" rencontrera le même succès que "Elles... Les filles du Plessis". En avril 2016, cette fiction portée par Sandrine Bonnaire et également produite par K'ien Productions, avait fédéré 4,9 millions de personnes, en audiences veille, soit 20,1% du public de quatre ans et plus. Cette fiction racontait notamment l'histoire vraie de la révolte des jeunes femme du pensionnat du Plessis, un institut qui accueillait les femmes mineures enceintes dans les années 70.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

Bien fait ce téléfilm... A noter que cette affaire a été à l'origine de la loi sur les tribunaux pour enfants en 1912..



NorbertGabriel

Là on a l'impression que ce sont des histoires anciennes en des temps révolus... On pourrait rappeler que sous de Gaulle "grâce" à Debré, des enfants des DOM TOM ont été déportés, au sens propre, pour les donner à des familles paysannes où ça s'est pas toujours bien passé, disons ça comme ça ..

"De 1963 à 1982, au moins 2 150 enfants réunionnais « abandonnés ou non » et immatriculés de force par les autorités françaises à la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales, furent déportés par les autorités dans le but de repeupler les départements métropolitains victimes de l’exode rural comme la Creuse, le Tarn, le Gers, la Lozère, les Pyrénées-Orientales. Ce déplacement d’enfants fut organisé sous l’autorité de Michel Debré qui était à cette époque député de La Réunion."

Une honte française .



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
L'année médias 2019 vue par... Pascal Praud
Interview
L'année médias 2019 vue par... Pascal Praud
"Hawaii 5-0" : M6 lance la saison 9 ce soir
Programme TV
"Hawaii 5-0" : M6 lance la saison 9 ce soir
L'année médias 2019 vue par... Nathalie Lévy
Interview
L'année médias 2019 vue par... Nathalie Lévy
"Mask Singer" : Quelles célébrités se cachaient sous le lion et le cupcake ?
TV
"Mask Singer" : Quelles célébrités se cachaient sous le lion et le cupcake ?
Audiences access 20h : L'info de TF1 en forme, "Scènes de ménages" leader des fictions
Audiences
Audiences access 20h : L'info de TF1 en forme, "Scènes de ménages" leader des...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" en tête, le "Téléthon" faible, records pour Yves Calvi et "Les mamans"
Audiences
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" en tête, le "Téléthon" faible,...
Vidéos Puremedias