"Les faucons" : Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé"

Partager l'article
Vous lisez:
"Les faucons" : Jean-Marc Morandini renvoyé devant le tribunal pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Jean-Marc Morandini est présent à l'antenne chaque jour sur NRJ 12 et CNews. © Abaca
L'affaire concerne une web-série érotique produite en 2016 par l'animateur de CNews et NRJ 12.

Le bras de fer judiciaire reprend. Selon BFMTV, Jean-Marc Morandini a été renvoyé devant le tribunal judiciaire de Paris pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé", dans le cadre de l'affaire de 2016 dite de la web-série "Les Faucons". Cinq victimes présumées, qui avaient joué dans la fiction, avaient vu leur plainte classée sans suite en janvier 2017, en raison d'infractions "insuffisamment caractérisées". Trois d'entre elles avaient cependant décidé de déposer une nouvelle plainte, quelques jours plus tard, pour les mêmes motifs, avec cette fois constitution de partie civile, entraînant la désignation d'un juge d'instruction. Le 23 décembre 2021, celui-ci a signé son ordonnance de renvoi de Jean-Marc Morandini devant le tribunal pour cette affaire.

À lire aussi
"Zone interdite" sur l'islam radical : Deux témoins déposent plainte contre M6 un an après la diffusion de l'enquête
Justice
"Zone interdite" sur l'islam radical : Deux témoins déposent plainte contre M6 un...
"Reflets" finalement autorisé par la justice à publier des enquêtes sur Patrick Drahi et Altice
Justice
"Reflets" finalement autorisé par la justice à publier des enquêtes sur Patrick...
Injure raciste envers Hapsatou Sy : Éric Zemmour condamné par le tribunal correctionnel de Paris
Justice
Injure raciste envers Hapsatou Sy : Éric Zemmour condamné par le tribunal...

Pour rappel, en juillet 2016, "Les Inrocks" avait relayé les déclarations de plusieurs comédiens qui accusaient Jean-Marc Morandi et sa société "Ne Zappez Pas ! Production" d'avoir profité des castings d'une web-série érotique, baptisée "Les faucons", pour les pousser à s'exhiber nus, en étant filmés ou en se filmant. Le présentateur aurait également utilisé un personnage fictif, Catherine Leclerc, afin de pouvoir approcher de jeunes acteurs. A l'époque, lors d'une conférence de presse, l'actuel animateur de CNews et NRJ 12 s'était défendu en affirmant que "les acteurs savaient ce qu'ils venaient tourner".

Les faits de "harcèlement sexuel" caractérisé pour un acteur

A l'issue de l'instruction, selon BFMTV, la juge d'instruction a estimé que les faits de "harcèlement sexuel" étaient caractérisés pour un jeune acteur, mais pas pour les quatre autres. Elle a expliqué que Jean-Marc Morandini avait "usé de toute forme de pression grave (à son égard) dans le but réel ou apparent d'obtenir à son profit un acte de nature sexuelle (...) et ce notamment par le biais de la création du personnage totalement fictif de Catherine Leclerc, figure maternelle et sécurisante inspirant confiance au jeune homme, qui l'incitait à toujours repousser ses limites dans l'acte de nature sexuelle, sous le prétexte allégué de travailler sa posture de comédien".

Au sujet des faits de "travail dissimulé", la juge d'instruction a précisé qu'ils étaient caractérisés pour les cinq comédiens concernés. Jean-Marc Morandini est ainsi accusé d'avoir omis intentionnellement de "procéder à la déclaration nominative à l'embauche et de remettre un bulletin de paie lors du paiement de la rémunération".

"Nous continuerons à nous battre devant le tribunal"

De son côté, l'avocate de Jean-Marc Morandini, Céline Lasek, a réagi auprès de la chaîne d'information du groupe Altice : "Jean-Marc Morandini a bénéficié de quatre non-lieux. Mais il est en effet renvoyé pour harcèlement sexuel concernant un jeune acteur. Nous continuerons donc à nous battre devant le tribunal pour démontrer son innocence".

En novembre dernier, le présentateur de "Morandini Live" a aussi été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour "corruption de mineurs". Dans cette autre affaire, il avait été mis en examen pour avoir fait des propositions sexuelles à deux mineurs âgés de 15 et 16 ans au moment des faits. Sur les réseaux sociaux en mars 2013 pour l'un, et dans le cadre d'un casting organisé en 2009 pour l'autre.

Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini poursuivi en diffamation après un numéro de "Crimes" sur NRJ 12
Jean-Marc Morandini : "Une partie de la presse ne nous aime pas, ça tombe bien, on ne l'aime pas non plus"
Affaire Jean-Marc Morandini : Son émission sur CNews privée de publicités pendant une semaine
Affaire Morandini : Ce que la justice reproche à l'animateur de CNews avant le jugement attendu ce lundi 5 décembre
Voir toute l'actualité sur Jean-Marc Morandini
Autour de Jean-Marc Morandini
l'info en continu
L'Incroyable geste du youtubeur MrBeast qui a rendu la vue à 1.000 personnes
Internet
L'Incroyable geste du youtubeur MrBeast qui a rendu la vue à 1.000 personnes
Guillaume Meurice se paye Yaël Goosz et Dominique Seux après leur déjeuner avec Emmanuel Macron
Radio
Guillaume Meurice se paye Yaël Goosz et Dominique Seux après leur déjeuner avec...
"Astérix et Obélix" : Jackpot financier pour Guillaume Canet si le film dépasse les 7 millions d'entrées
Cinéma
"Astérix et Obélix" : Jackpot financier pour Guillaume Canet si le film dépasse...
Après 36 ans sur RTL, Jacques Esnous quitte la station
Radio
Après 36 ans sur RTL, Jacques Esnous quitte la station
"Cyril Hanouna participe à la banalisation de l'extrême droite" : Un écologiste refuse l'invitation de "Face à Baba"
Politique
"Cyril Hanouna participe à la banalisation de l'extrême droite" : Un écologiste...
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission de M6
TV
"Mariés au premier regard" : Un expert présent depuis le début quitte l'émission...