"Ni Vincent Bolloré, ni Vivendi n'a été impliqué" : Arnaud Lagardère justifie la nomination de Geoffroy Lejeune au JDD

Partager l'article
Vous lisez:
"Ni Vincent Bolloré, ni Vivendi n'a été impliqué" : Arnaud Lagardère justifie la nomination de Geoffroy Lejeune au JDD
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
Arnaud Lagardère : "Si mon nom disparaît au profit de Vincent Bolloré, j'en serai heureux" © Renaud Khanh/ABACA
Dans une interview au "Figaro", Arnaud Lagardère prend la défense de l'ancien rédacteur en chef de "Valeurs actuelles", promis au poste de rédacteur en chef du "Journal du dimanche".

Que les journalistes, en grève depuis le jeudi 22 juin 2023, le veuillent ou non, Geoffroy Lejeune prendra bien la tête du "Journal du dimanche". Le parachutage de l'ancien directeur de la rédaction de "Valeurs actuelles" est vu d'un très mauvais oeil par la rédaction de l'hebdomadaire dont l'arrêt de travail a empêché la parution du numéro de dimanche. "J'ai pris cette décision seul. Ni Vincent Bolloré, ni quiconque de Vivendi, n'a été impliqué dans cette décision", insiste Arnaud Lagardère dans un entretien au Figaro . Le dirigeant du groupe Lagardère, détenu par le groupe Vivendi détenu par la famille Bolloré, ajoute : "Il n'y a aucun mépris de ma part, que du respect."

À lire aussi
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour une couverture exceptionnelle en hommage à Edward Enninful
Presse
Kate Moss, Naomi Campbell, Miley Cyrus... : "Vogue" réunit 40 de ses icônes pour...
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres désormais sans "contre-pouvoir interne"
Presse
"JDD" et "Paris Match" : Les sociétés des journalistes dissoutes, les deux titres...
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille Pascal Praud pour ses prises de position sur le climat
Presse
"Être climatosceptique en 2024 ? Effarant" : Dominique Seux (France Inter) étrille...

"Le JDD ne peut pas servir de prétexte à des combats idéologiques"

Tandis que le climat médiatique est de plus en plus tendu autour de cette nomination polémique, le dirigeant estime que "l'actualité du journal [est] instrumentalisée par des commentateurs qui ne veulent pas du bien" au groupe. "Le JDD ne peut pas servir de prétexte à des combats idéologiques. Je suis bien plus attaché qu'eux à ce journal, c'est la vie du groupe. Mes interlocuteurs, ce sont nos collaborateurs", défend-il.

Parmi les prises de position les plus remarquées, un tweet de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, qui s'inquiétait ce week-end de l'influence de la nomination du nouveau directeur de la rédaction du journal pose une question : "Comment ne pas s'alarmer pour nos valeurs républicaines ?" "Il revient à l'entreprise de choisir ses équipes et à personne d'autre. Quant à nos valeurs républicaines, je les ai toujours défendues depuis vingt-cinq ans à la tête des médias du groupe, et cela ne changera jamais", renchérit le patron du groupe Lagardère, "ravi" que la ministre soit lectrice du "JDD".

"Ma décision est prise"

Concernant le mouvement de grève des journaliste, Arnaud Lagardère demande de "juger sur pièce" et assure qu'il ne fera pas marche arrière. "Voyons Geoffroy Lejeune à l'oeuvre et laissons-lui du temps. Ma décision est prise." Quant à laisser aux employés du "Journal du dimanche" leur mot à dire sur la personne qui les chapeaute ? Hors de question. "Je peux difficilement m'extraire de mon rôle d'actionnaire, car les titres de presse sont aussi des entreprises. Ce n'est pas sain de penser qu'il n'est pas prioritaire pour un journal d'arriver à l'équilibre financier", répond-il.

Si malgré tout, des journalistes claquent la porte, "c'est un droit et nous les respectons", dit le chef d'entreprise.

l'info en continu
Audiences samedi : 1,1 million de téléspectateurs d'écart entre Jean-Luc Reichmann et Jarry le midi, Sophie Davant au plus bas sur France 3
TV
Audiences samedi : 1,1 million de téléspectateurs d'écart entre Jean-Luc Reichmann...
Audiences : "Meurtres à Bayeux" sur France 3 leader devant  "The Voice" sur TF1, "100% logique" au-dessus des 3 millions sur France 2
TV
Audiences : "Meurtres à Bayeux" sur France 3 leader devant "The Voice" sur TF1,...
Pas vu à la télé dans "The Voice" 2024 : Bigflo et Oli révèlent que la production est parfois obligée d'intervenir car les coachs sont "trop dissipés"
TV
Pas vu à la télé dans "The Voice" 2024 : Bigflo et Oli révèlent que la production...
Florent Pagny va se livrer sur sa vie et son combat contre la maladie dans un documentaire inédit diffusé en prime-time sur France 3
TV
Florent Pagny va se livrer sur sa vie et son combat contre la maladie dans un...
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette sérié crée l'événement et détrône le phénomène "Un jour" en France et partout dans le monde
SVOD
Netflix : 24 heures après sa sortie, cette sérié crée l'événement et détrône le...
"The Boys" : Prime Video a (enfin) dévoilé la date de sortie de la très attendue saison 4
Séries
"The Boys" : Prime Video a (enfin) dévoilé la date de sortie de la très attendue...