Affaire Guillaume Meurice : L'Arcom met en garde Radio France, Charline Vanhoenacker annonce le retour de l'émission de France Inter en public et en direct ce dimanche

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Guillaume Meurice : L'Arcom met en garde Radio France, Charline Vanhoenacker annonce le retour de l'émission de France Inter en public et en direct ce dimanche
Par Maxime Fettweis Journaliste
Né en Belgique en septembre 1995, Maxime Fettweis a grandi avec l'arrivée de la "Star Academy", de "Koh-Lanta" ou encore de "Secret Story" sur le petit écran. Devenu journaliste, il se passionne de ce que disent les succès télévisuels de notre société et comment ils sont conçus en coulisse. Il a rejoint Puremédias en juin 2023.
LA chronique de Guillaume Meurice dans "Le grand dimanche soir" sur France Inter, le dimanche 29 octobre 2023 © France Inter
Trois semaines après la polémique suscitée par une blague de l'humoriste jugée antisémite, "Le grand dimanche soir" fera son grand retour en direct et en public sur France Inter ce 26 novembre.

Une polémique à rebondissement. Suite à sa blague sur Benyamin Nétanyahou - il avait qualifié le premier ministre israélien de "nazi sans prépuce" - l'humoriste Guillaume Meurice est empêtré dans une importante tempête médiatique depuis bientôt un mois. Saisie après les propos du chroniqueur de Charline Vanhoenacker sur l'antenne de France Inter, l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom) a adressé une mise en garde à Radio France ce jeudi 23 novembre 2023.

À lire aussi
"C'est un plaisir intact !" : Dix ans après RTL, Jean-Pierre Foucault de retour à l'animation d'une émission radio sur Europe 1
Radio
"C'est un plaisir intact !" : Dix ans après RTL, Jean-Pierre Foucault de retour à...
Richard Branson relance "Virgin Radio" en France
Radio
Richard Branson relance "Virgin Radio" en France
"Pour le RN, CNews est un centre de formation" : Philippe Caverivière dézingue la chaîne info du groupe Canal+
Radio
"Pour le RN, CNews est un centre de formation" : Philippe Caverivière dézingue la...
En écoutant Pascal Praud, "j'ai commencé à avoir des boutons" : Jean-Luc Hees claque la porte du comité d'éthique d'Europe 1 un mois à peine après sa nomination
Radio
En écoutant Pascal Praud, "j'ai commencé à avoir des boutons" : Jean-Luc Hees...

"Les risques de répercussions (...) ne pouvaient être ignorés"

Le gendarme de l'audiovisuel estime que le sketch a "porté atteinte au bon exercice par Radio France de ses missions et à la relation de confiance qu'elle se doit d'entretenir avec l'ensemble de ses auditeurs". Sibyle Veil, la présidente de Radio France, avait déjà adressé un avertissement au chroniqueur. "Les risques de répercussions sur la cohésion de notre société ne pouvaient être ignorés, tout particulièrement dans un contexte marqué par la recrudescence des actes à caractère antisémite", a justifié l'autorité, en réaffirmant "l'importance [de] protéger la liberté d'expression des humoristes".

À LIRE AUSSI : "Guillaume Meurice a fait du Guillaume Meurice" : Sibyle Veil réagit dans "C à vous" au retour de l'humoriste sur France Inter

Après avoir dû enregistrer à huis clos l'émission "Le grand dimanche soir" suite aux menaces envers l'humoriste et après l'annulation de l'émission dimanche 19 novembre après la "mise à l'arrêt" de Charline Vanhoenacker par son médecin, le programme humoristique retrouvera son rythme de croisière ce dimanche 26 novembre 2023. Le prochain numéro de l'émission satirique diffusée sur France Inter chaque dimanche entre 17 et 18h sera donc proposé en direct et en public.

Une convocation par la police et un avertissement professionnel

Outre cet avertissement du gendarme de l'audiovisuel, Guillaume Meurice a été convoqué par la police judiciaire de Paris dans le cadre d'une enquête pour provocation à la haine et injure publique aggravée mardi 21 novembre 2023. "C'est l'histoire d'un mec... qui fait des blagues en 2023", a ironisé Guillaume Meurice sur X (nouveau nom de Twitter) en légende de l'en-tête du procès verbal de sa convocation. Début novembre déjà, l'humoriste du service public avait reçu un avertissement professionnel de la direction de Radio France. Il a promis qu'il contesterait cet avertissement en justice, assurant n'avoir "fait que son métier".

Les derniers rebondissements survenus à la suite de sa blague retransmise trois semaines plus tôt feront-ils l'objet d'une nouvelle mention dans la chronique de Guillaume Meurice ? Rien n'est moins sûr mais lors de la dernière diffusion du "Grand dimanche soir", il n'avait pas hésité à tacler la présidente de France Inter, assurant qu'avec ses compères, ils allaient "continuer à titiller les interdits", reprenant les mots qu'avait utilisé Adèle Van Reeth pour justifier le passage en hebdomadaire de l'émission "C'est encore nous".

l'info en continu
"Je ne vais pas passer inaperçu" : Un mois avant l'Eurovision 2024, Slimane dévoile ses ambitions pour le concours
Musique
"Je ne vais pas passer inaperçu" : Un mois avant l'Eurovision 2024, Slimane...
Audiences dimanche : BFMTV, affectée par une panne, et LCI, portée par le conflit Iran-Israël, partagent le leadership de l'info, CNews 3e
Audiences
Audiences dimanche : BFMTV, affectée par une panne, et LCI, portée par le conflit...
"Je ne savais pas que j'étais une marque de lessive" : Francis Perrin dénonce le manque de reconnaissance de France 3 après l'arrêt de "Mongeville"
TV
"Je ne savais pas que j'étais une marque de lessive" : Francis Perrin dénonce le...
"The Song" : Keen'V débarque sur NRJ 12 avec son nouveau jeu musical
TV
"The Song" : Keen'V débarque sur NRJ 12 avec son nouveau jeu musical
"N'est-ce pas indécent de gagner un million d'euros ?" : Bruno Hourcade ("Les 12 coups de midi" sur TF1) se confie sur ses incroyables gains dans "Sept à huit"
TV
"N'est-ce pas indécent de gagner un million d'euros ?" : Bruno Hourcade ("Les 12...
"Veuillez accepter toutes nos excuses" : Benjamin Duhamel justifie la très longue interruption de l'antenne de BFMTV
TV
"Veuillez accepter toutes nos excuses" : Benjamin Duhamel justifie la très longue...