Affaire Redoine Faïd : Une journaliste de BFMTV "filée" par la police, la chaîne réclame des explications

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Redoine Faïd : Une journaliste de BFMTV "filée" par la police, la chaîne réclame des explications
Redoine Faïd au "20 Heures" de France 2. © France 2
Marie Peyraube, qui a enquêté dès la fin août sur Rédoine Faïd, aurait été suivie par la police qui espérait mettre la main sur le fugitif.

La chaîne réclame des explications. Le 3 octobre dernier, au moment de l'arrestation du braqueur en cavale Redoine Faïd à Creil, "Le Parisien" avait révélé qu'une journaliste qui enquêtait sur le fugitif avait fait l'objet d'une surveillance de la police, avec l'accord des juges. Les forces de l'ordre auraient eu le droit de suivre à distance la reporter dans l'espoir de mettre la main sur Redoine Faïd, car la journaliste aurait été susceptible d'obtenir une interview de l'évadé.

À lire aussi
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
TV
"La chanson challenge" : Quand Zazie reprend... "Basique" d'Orelsan !
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV
TV
Découvrez le nouvel habillage de BFMTV

"Combien de temps cela a-t-il duré ? Est-ce bien fini aujourd'hui ?"

Selon BFMTV, il s'agissait de Marie Peyraube, une journaliste de sa rédaction, qui préparait un documentaire sur le braqueur depuis son évasion en hélicoptère du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne. Diffusé le lundi 8 octobre sur la chaîne, le film baptisé "Redoine Faïd, l'ennemi public numéro 1" retraçait la vie du fugitif, de sa jeunesse en région parisienne et à sa dernière évasion. Pour cela, la reporter avait interrogé une trentaine de personnes, dont des amis d'enfance, des avocats et des policiers. Hier, dans un communiqué, l'Association de la presse judiciaire, dont Marie Peyraube fait partie, a pointé du doigt des "méthodes intrusives" et a précisé sa volonté de s'associer "à toutes les voies de recours qui pourraient être engagées contre ce qui s'apparente à une violation de la loi sur la protection des sources des journalistes."

Selon une information du "Monde", la direction de BFMTV a envoyé vendredi deux courriers à la Direction générale de la police nationale et au procureur de la République de Paris François Molins afin d'avoir des explications sur ces méthodes. "Nous leur avons demandé des précisions sur la nature d'un tel suivi : s'agissait-il d'une géolocalisation, d'écoutes ? Combien de temps cela a-t-il duré ? Est-ce bien fini aujourd'hui ?", a préscisé Céline Pigalle, directrice de la rédaction de la chaîne.

"Une enquête très classique" de BFMTV

De son côté, Marie Peyraube a précisé n'avoir jamais voulu interroger Redoine Faïd car elle était dans "une enquête très classique" pour un portrait "avec des interviews de copains de collège, de proches, d'avocats, de policiers et de voyous qui l'ont connu". Céline Pigalle a ajouté dans les deux lettres : "On sent une possible tentative de discréditer notre travail, en laissant entendre que nous voulions tendre un micro à cet homme. Ce n'est pas le cas."

Par ailleurs, les services du procureur de la République de Paris ont répondu au "Monde" ne pouvoir "ni confirmer, ni infirmer le suivi évoqué dans l'article du 'Parisien', à ce stade, au vu des éléments du dossier d'instruction". Contactée par le quotidien, la DGPN ne commente pas non plus, renvoyant vers l'institution judiciaire.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Gerard Tarkhal

Ok pour la protection des sources. Il n'est pas question d'arrêter un journaliste pour lui faire dire qui lui a fourni ses infos.

Par contre si les flics savent qu' en surveillant un journaliste ils ont une chance de mettre la main sur une personne recherchée ils auraient tort de s'en priver. Ce serait presque une faute professionnelle de ne pas le faire.



vincetv

Quand la vies de personnes est en jeu devons nous nous poser vraiment la question ? Je ne pense pas.



Lex

Pas d'accord sur ce point. On sait que ces pouvoirs sont toujours détournés ensuite au profit de certaines personnes. Il y a des raisons à la protection des sources. C'est aussi ce qui permet la révélation de scandales, qu'ils soient sanitaires, économiques, politiques...



max

déjà on ne sait pas si c'est vrai ou une intox du Parisien qui n'en serait pas à leur première, mais BFM est quand même la spécialiste pour aller chercher à interviewer tout et n'importe. si un journaliste est écouté dans le cadre d'un entretien téléphonique dont l'interlocuteur est suspecté et écouté, cela n'a rien à voir avec la protection des sources. un journaliste n'est pas un avocat.



vincetv

Et dans tous les cas je pense que quand il s'agit de sécurité il ne devrait pas y avoir de " protection des sources".



Lex

Pareil. Rien de choquant là-dedans.
La protection des sources autorise un journaliste à ne pas divulguer sa source si on la lui demande. Cela n'empêche pas de le suivre ou de le mettre sur écoute.



vincetv

C'est la loi et je trouve ça parfaitement normale. Pourquoi les journalistes devraient être traité différemment ? Encore une fois je ne comprends pas en quoi le statut de journaliste serait différent d'un simple citoyen. Pourquoi jouer les victimes ? Il s'agissait ici de retrouver un homme dangereux responsable de la mort d'une personne !
Rappelons par la même occasion que certains journalistes et sous couvert de "l'anonymat" et la "protection" de la source (ou autres) ont déjà rencontrer des terroristes en toute tranquillité et n'ont jamais collaboré avec la police... Sur des sujets aussi grave, je ne comprends toujours pas cette volonté de protéger la personne...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Très bon bilan pour la saison 8 de "En famille"
Audiences
Audiences : Très bon bilan pour la saison 8 de "En famille"
Audiences : TFX se félicite du bilan de "La JLC Family"
Audiences
Audiences : TFX se félicite du bilan de "La JLC Family"
"Danse avec les stars" : Jordan Mouillerac évincé à son tour de la liste des danseurs
TV
"Danse avec les stars" : Jordan Mouillerac évincé à son tour de la liste des...
"The Voice Kids" : Retour surprise de Magalie Vaé ("Star Academy") !
TV
"The Voice Kids" : Retour surprise de Magalie Vaé ("Star Academy") !
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara leader de l'info, bonne rentrée pour Nathalie Renoux
Audiences
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara leader de l'info, bonne rentrée pour...
Audiences access 19h : "DNA" renforce son leadership, "La meilleure boulangerie" sous le million
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" renforce son leadership, "La meilleure boulangerie"...
Vidéos Puremedias