Au moins 11 journalistes iraniens arrêtés par le régime

Partager l'article
Vous lisez:
Au moins 11 journalistes iraniens arrêtés par le régime
Lors d'élections parlementaires, le 2 mars 2012, en Iran.
Lors d'élections parlementaires, le 2 mars 2012, en Iran. © Abaca
Les autorités iraniennes ont arrêté au moins onze journalistes de médias réformateurs du pays. A l'approche de l'élection présidentielle de juin, le régime bande déjà ses muscles.

175ème sur 179 pays. C'est la catastrophique place attribuée par Reporters Sans Frontières à l'Iran dans son classement des pays les plus répressifs à l'égard de la presse. Et le pays de Mahmoud Ahmadinejad vient de confirmer son attachement à la queue de peloton. Qualifiés de "proches du mouvement antirévolutionnaire" par le régime, au moins 11 journalistes ont été arrêtés dimanche "dans le cadre d'un mandat émis par le pouvoir judiciaire", selon l'agence de presse Fars.

À lire aussi
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de France 2
TV
Audiences : Lancement en baisse pour "The Voice", flop pour le divertissement de...
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
Politique
"Zone interdite" : Emu après le reportage de M6, le gouvernement prend des mesures
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique de Canal+
TV
"Groland" : Corinne Masiero dans le plus simple appareil pour l'émission comique...

Le "complot" occidental

Ces journalistes sont accusés par le régime de participer au "complot" occidental pour déstabiliser le régime iranien. L'agence Fars a laissé filtrer les noms de 11 journalistes arrêtés précisant qu'ils "font partie des personnes arrêtées". On peut donc s'attendre à un total d'incarcérations plus lourd. Toujours selon l'agence, ceux cités "travaillent pour les quotidiens Shargh, Arman, Bahar et Etemad, l'hebdomadaire Aseman et l'agence Ilna". En Iran, ces médias sont considérés comme réformateurs. Selon une autre source, l'agence Mehr, ils "ont été arrêtés sur leur lieu de travail", une information confirmée par les responsables des différentes publications. La justice iranienne doit s'exprimer "rapidement" sur ces arrestations sommaires.

La peur des critiques

Dans le colimateur : la crainte des critiques pour le gouvernement alors que de nouvelles élections présidentielles doivent se tenir en juin 2013. On se souvient des heurts survenus en 2009 lors du dernier scrutin, remporté par le parti de Mahmoud Ahmadinejad et lui assurant sa réélection. A l'issue de cette élection contestée, on estime que des centaines de manifestants avaient été emprisonnés et que certains d'entre eux sont toujours sous les verrous. Aujourd'hui, selon le site internet de Reporters Sans Frontières, 28 journalistes ont été arrêtés de par le monde depuis début 2013. Avec des pays comme l'Iran, l'Erythrée ou la Corée du Nord, l'organisation fondée par Robert Ménard aura toujours du pain sur la planche.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Kobe Bryant est mort
Sport
Kobe Bryant est mort
Michou est mort
TV
Michou est mort
"Koh-Lanta" : TF1 organise un "Run Challenge" avant le retour de l'émission
TV
"Koh-Lanta" : TF1 organise un "Run Challenge" avant le retour de l'émission
"L'oeil et la main", l'émission pour sourds et entendants de France 5, fête ses 25 ans lundi 27 janvier
Programme TV
"L'oeil et la main", l'émission pour sourds et entendants de France 5, fête ses 25...
"The Voice" : La doyenne de l'histoire du télé-crochet tente sa chance !
TV
"The Voice" : La doyenne de l'histoire du télé-crochet tente sa chance !
M6 passe au vert jusqu'au 2 février
Programme TV
M6 passe au vert jusqu'au 2 février
Vidéos Puremedias