Audiences annuelles 2018 : TF1 résiste, France 2 brille, France 3 double M6, le groupe NextRadioTV au top

Partager l'article
Vous lisez:
Audiences annuelles 2018 : TF1 résiste, France 2 brille, France 3 double M6, le groupe NextRadioTV au top
France Télévisions
France Télévisions © BARBEREAU Bernard - FTV
France 2 est la grande gagnante du bilan annuel dévoilé par Médiamétrie tandis que M6 est au plus bas.

Les chaînes historiques reprennent du poil de la bête. C'est la grande tendance observée dans les audiences annuelles publiées par Médiamétrie. À elles trois, TF1, France 2 et France 3 reprennent un point de part d'audience, seule M6, grande perdante de l'année, faisant exception à la règle avec une baisse marquée. Les chaînes dites TNT HD (RMC Découverte, RMC Story, TF1 Séries Films, 6ter et Chérie25) marquent le pas et ne progressent que de 0,2 point. Les chaînes lancées en 2005, accusent en revanche un recul marqué de 1,1 point et sont toutes en baisse, à l'exception de CNews. Le pool constitué par LCI et franceinfo, toutes deux lancées en 2016, progresse, lui, de 0,2 point.

À lire aussi
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le traitement des Gilets jaunes
TV
Elisabeth Quin dénonce le rôle "incroyablement pervers" de BFMTV dans le...
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et menace de quitter le plateau
TV
"Touche pas à mon poste" : Cyril Hanouna s'en prend aux auto-promos de C8 et...
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à l'humoriste de "fermer sa gueule"
TV
Tweet de Charline Vanhoenacker sur Emmanuel Macron : Cyril Hanouna conseille à...

Selon Médiamétrie, la durée d'écoute globale de la télévision, incluant notamment la consommation en live, en différé et en replay, sur l'ensemble des écrans, à domicile et hors domicile, s'est établie à 3h46 sur l'ensemble de l'année. Selon la méthode de mesure classique de Médiamétrie, incluant la consommation à domicile en live, en différé et en replay, la durée d'écoute moyenne était de 3h36 contre 3h42 en 2017 et 3h43 en 2016. Une forte baisse est constatée sur les FRDA-50 (-13 minutes), les 15-49 ans (-12 minutes) et plus spécifiquement les 15-34 ans (-15 minutes). La durée d'écoute demeure en revanche très élevée sur les 50 ans et plus, à 5h13 (+1 minute), ce qui atteste du vieillissement global du public de la télévision française.

TF1 se maintient à plus de 20% grâce à la CDM

Dans le détail, aidée par la Coupe du monde, TF1 enregistre une hausse de 0,2 point et parvient à se maintenir au-dessus de la barre symbolique des 20% de PDA. Cette progression est à mettre au compte de la Coupe du monde car, sans celle-ci, la Une aurait légèrement reculé. L'année est toutefois satisfaisante à plus d'un titre pour la première chaîne qui renforce son leadership sur la principale cible commerciale. Avec 22,5% de PDA sur les FRDA-50, TF1 progresse et creuse même l'écart avec sa principale concurrente, à savoir M6. Sur la cible, l'écart s'établit cette année à 7,5 points contre 6,4 points en 2017 et 7,4 points en 2016.

Outre la Coupe du monde, dont le succès saute aux yeux à la lecture des 100 meilleures audiences de l'année, la Une a pu bénéficier tout au long de l'année de la force de son offre quotidienne d'information, à 13h et à 20h, qui continue de lui assurer un large leadership et une nette avance sur France 2. En journée, la chaîne bénéficie d'une excellente mi-journée, d'un début d'après-midi globalement solide, d'une fin d'après-midi satisfaisante sur les ménagères et d'un access qui s'est montré de plus en plus performant grâce à la progression de "Demain nous appartient", qui s'est, en deuxième partie d'année, très régulièrement classé leader sur le public de quatre ans et plus et systématiquement sur les FRDA-50.

En prime, TF1 a connu des succès dans tous les genres. En matière de fiction française, l'année a été bonne avec le carton de ses téléfilms de société ("Jacqueline Sauvage", "Le jour où j'ai brûlé mon coeur") et de ses mini-séries ("Les Innocents" et dans une moindre mesure "Insoupçonnable"). Les anciennes franchises historiques de fiction ("Section de recherches") ont continué à bien se comporter, à l'exception d'"Une famille formidable" qui s'est achevée sur sa plus faible saison historique. La chaîne est aussi parvenue à imposer, avec un grand succès, de nouvelles séries récurrentes ("Les Bracelets Rouges", "Balthazar"). Elle a, en revanche, connu une vraie déception en fin d'année avec "Les Chamois", son pire flop historique pour un 6x52 minutes. Cette année, la Une a aussi hyper-performé avec "Good Doctor", devenue la série US la plus suivie en France et dont le lancement a pointé à près de 8 millions de téléspectateurs et à plus de 50% de PDA sur les FRDA-50. La chaîne a aussi pu compter sur "Grey's Anatomy", "L'arme fatale" et "Esprits criminels", qui se sont toutes très bien maintenues sur la cible commerciale.

Comme chaque année, l'offre cinéma de la Une est restée la plus plébiscitée, à de rares exceptions près, tandis que les grands événements populaires ("Les Enfoirés", "Miss France") ont continué de fédérer en masse. Les franchises de divertissement ("The Voice", "The Voice Kids", "Koh-Lanta") ont garanti de bonnes performances à la chaîne, tant sur les quatre ans et plus que sur les FRDA-50. La chaîne est aussi parvenue à renouveler et redresser "Danse avec les stars", qui apparaissait dans un état préoccupant en fin d'année dernière. Pénalisée par l'absence de "Koh-Lanta" au dernier trimestre, la chaîne a toutefois fait une mauvaise opération en décalant la saison 3 de "Ninja Warrior" à la rentrée. Censé participer au renouvellement des flux de TF1, "L'Aventure Robinson" n'a pas fait d'étincelles tandis que les divertissements de prime d'Arthur demeurent globalement faibles sur l'ensemble du public. Pour ces programmes, la Une se console avec de bons scores sur la cible commerciale.

Plus forte progression de l'année pour France 2

Solidement arrimée à la deuxième place, France 2 réalise sa meilleure année depuis 2015 et opère la plus grosse remontée de l'ensemble des chaînes avec 0,5 point de PDA supplémentaire par rapport à 2017. L'écart avec TF1 se réduit et passe sous les 7 points de part d'audience. Grande gagnante de l'année, la Deux a pu compter sur la solidification de son fond de grille, notamment l'après-midi où Sophie Davant bat des records avec son jeu-phénomène "Affaire conclue". En access, s'il a cédé sa couronne de leader au dernier trimestre, Nagui enregistre sa meilleure année historique avec les deux numéros de "N'oubliez pas les paroles". Par ailleurs, à la mi-journée, le jeu "Tout le monde veut prendre sa place" se maintient à un bon niveau.

L'offre d'information de France 2 a aussi été plébiscitée. Le "20 Heures" semaine s'est affiché à 22% de PDA en moyenne cette année, en légère progression par rapport à 2017. Le "13 Heures" de Marie-Sophie Lacarrau s'offre, lui, une progression de 1 point par rapport à l'année dernière. Toujours en journée, la Deux a réussi l'installation de son feuilleton quotidien "Un si grand soleil", suivi chaque soir par une moyenne de 3,6 millions de personnes (15,5% du public) depuis son lancement le 27 août dernier. La programmation de son feuilleton quotidien entre 20h40 et 21h10 n'a pas fait bouger d'un iota le prime-time de France 2. Le week-end, la Deux n'est toutefois pas encore vraiment parvenue à se relancer le dimanche, qui reste traditionnellement son jour le plus faible malgré un nouveau remaniement de sa journée dominicale en septembre.

En soirée, France 2 tient son rang sans faillir. Cette année - hors information -, c'est encore une fois la fiction française qui lui a offert ses plus grands succès. Les séries récurrentes "Alex Hugo", "Les petits meurtres d'Agatha Christie", "Candice Renoir" et "Chérif" ont une nouvelle fois performé. Toutes sont d'ailleurs parvenues à passer la barre des 5 millions de téléspectateurs, tandis que le premier épisode de la saison 3 de "Dix pour cent" s'en est approché. La chaîne a aussi pu compter sur les bonnes performances de sa collection "Mystère au...", sur ses unitaires ("La soif de vivre", "Deux gouttes d'eau") et ses mini-séries ("Maman a tort", "Speakerine").

Du côté des programmes de flux, la Deux a brillé avec le dernier numéro de "Rendez-vous en terre inconnue" présenté par Frédéric Lopez, suivi par 6,4 millions de Français (26,9% du public) et avec la 63e édition de l'Eurovision qui a rassemblé 5,2 millions de personnes (27,5%). La Deux a en revanche connu de vraies contre-performances avec certains jeux de prime ("Seul contre tous", "Tout le monde joue avec le football") tandis que le télé-crochet "Destination Eurovision" a déçu. Avec un catalogue moins populaire que celui de TF1, les succès de France 2 ont été plus discrets en matière de cinéma. En revanche, la Deux a pu compter sur le rugby et les retransmissions de test-matchs et du Tournoi des Six Nations. Par ailleurs, c'est la finale de la Coupe de France de football, disputée entre Les Herbiers et le PSG, qui détient la meilleure audience de la chaîne hors information cette année avec 6,4 millions de téléspectateurs (27,0% de PDA).

Plébiscitée par les séniors, France 3 au plus haut depuis 2014

En troisième position, France 3 parvient à chiper la médaille de bronze à M6 et récupère la place de troisième chaîne de France en audience, qu'elle occupait jusqu'en 2011. À l'instar de France 2, la Trois a connu une bonne année, s'affichant au plus haut depuis 2014. Elle est d'ailleurs la seule chaîne historique à s'afficher en progression continue depuis quatre ans. En journée, France 3 a pu compter sur le bon maintien de son bloc jeux l'après-midi et sur la bonne santé de son offre d'information, surtout régionale, en avant-soirée. En revanche, "Plus belle la vie" a indéniablement souffert de son changement d'horaire à la rentrée.

En prime, France 3 a, une nouvelle fois, particulièrement brillé avec son offre de fiction française, plébiscitée par les téléspectateurs de plus de 50 ans. Avec jusqu'à 8,2 millions de téléspectateurs (32,0% de PDA), "Capitaine Marleau" a permis à France 3 de battre son record d'audience depuis 2012. Outre "Marleau", les séries "La Stagiaire", "Cassandre", "Mongeville", "Commissaire Magellan" ou encore "Tandem" se sont toutes montrées performantes tandis que la nouveauté "Alexandra Ehle" n'a pas déçu. Par ailleurs, la collection "Meurtres à..." a continué de cartonner avec jusqu'à 6,1 millions de personnes devant "Meurtres en Pays d'Oléron". De nombreux unitaires sont également parvenus à se classer leader des audiences ou à réaliser d'excellentes performances, à l'instar de "Roches Noires", "Jusqu'à ce que la mort nous unisse" ou encore "Le Prix de la vérité".

En revanche, la case découverte du lundi soir de France 3 demeure faible. "Thalassa" de Fanny Agostini ne parvient pas à fédérer. La même Fanny Agostini a par ailleurs offert à France 3 son pire prime depuis 1992 avec "Premier de cordée". France 3 est aussi traditionnellement plus faible lorsqu'elle propose des films de cinéma, généralement plus élitistes que ceux de la Deux. Habituellement dévolue aux documentaires musicaux, la case du vendredi soir demeure également faiblarde.

M6 tombe à son plus bas niveau depuis 1991 et dévisse sur la cible commerciale

Au pied du podium, la chute est dure pour M6. Victime du vieillissement du public regardant la télévision, la chaîne de Nicolas de Tavernost perd du terrain sur tous les critères. En quatre ans et plus, elle essuie la plus forte baisse de l'année, toutes chaînes confondues, pour s'établir à 9,1% de PDA, atteignant pour la deuxième année consécutive son plus bas niveau depuis 1991. Sur les FRDA-50, coeur de cible de la chaîne, le recul de la Six est marqué avec une perte sèche de 0,7 point, ce qui correspond, là encore, à la plus forte dégringolade de l'année. La chaîne a particulièrement souffert d'un fond de grille faible en journée et de performances catastrophiques à répétition le samedi.

La chaîne a tenté de remédier à la situation à la rentrée en remaniant son access du samedi mais les résultats n'ont pas été au rendez-vous. La Six n'est pas non plus parvenue à imposer de programmes de flux en prime le samedi soir à la place de ses séries américaines, qui ne lui assurent plus que des scores médiocres dans la case. Si elle a eu une très bonne surprise avec "Bull" et que "MacGyver" s'est bien comportée, la Six a souffert à cause de ses séries américaines, dont plusieurs ("Quantico", "SEAL Team", "Code Black", "Salvation") ont été déprogrammées. La chaîne peine par ailleurs toujours à imposer ses fictions françaises. Si "Souviens-toi" et "La Faute" se sont assez bien comportées, "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?" a été un vrai flop tandis que "Papa ou maman - La série" a déçu.

Le bilan n'est toutefois pas tout noir pour la chaîne. Si nombre de nouveautés n'ont pas fonctionné au niveau espéré, la Six a pu compter sur la bonne santé de ses marques historiques, à commencer par l'offre d'information quotidienne ("Le 12.45" et "Le 19.45") qui a signé une excellente année. Toujours en journée, "Scènes de ménages" s'est affirmée comme la fiction française quotidienne la plus suivie de la télévision et a réalisé sa meilleure année depuis 2013. En prime, le retour de "Pékin Express" a été un succès tandis que "Top Chef", "La France a un Incroyable Talent" et "Le Meilleur Pâtissier" ont réalisé de très bonnes saisons, notamment sur la cible commerciale.

France 5 solide, TMC rattrape C8

Portée par la remarquable solidité de son avant-soirée ("C dans l'air" et "C à vous"), qui a littéralement cartonné en fin d'année, par la bonne santé de son offre de magazines ("Enquête de santé", "Echappées belles", "La Maison France 5") et par les excellents scores de son offre documentaire, France 5 demeure cinquième chaîne de France, n'accusant qu'une légère baisse par rapport à l'année dernière. Elle devance C8 et TMC. La première faiblit fortement et accuse la plus forte baisse des chaînes TNT lancées en 2005 et décroche sur les FRDA-50. La faute notamment à l'usure de "Touche pas à mon poste" et à une baisse de régime en prime-time, liée à la raréfaction des primes de Cyril Hanouna, à leur moindre performance, ainsi qu'à quelques ratés dont "Access", la série avec Ahmed Sylla, ou encore "Au Tableau !". Au rang des bonnes nouvelles, C8 peut se réjouir du succès de "Balance ton post !" le vendredi en deuxième partie de soirée et du magazine "Enquête sous haute tension".

En 2018, TMC parvient donc à égaler C8... mais sans progresser. La chaîne TNT premium du groupe TF1 recule de 0,2 point. TMC demeure par ailleurs large leader TNT auprès des FRDA-50 et conserve même son avance sur France 3. Cette année, la chaîne, qui a réalisé la majorité des plus fortes audiences des chaînes TNT, a pu compter sur le franc succès de "Burger Quiz" en prime et sur le très bon maintien de "Quotidien" en access. En soirée, les blockbusters ("Jurassic World", "Le Transporteur II" et la franchise "Harry Potter"), issus de la richesse du catalogue cinéma de TF1, ont été plébiscités. La Dix a aussi pu compter sur l'offre sportive la plus puissante de la TNT. TMC a ainsi signé le record d'audience 2018 de la TNT avec le match amical de football France-Colombie, suivi par 4,7 millions de téléspectateurs (19,7% de PDA), ce qui correspond également à son record d'audience historique.

BFMTV demeure puissante, RMC Découverte et RMC Story au plus haut

Huitième chaîne de France, BFMTV enregistre sa deuxième meilleure année historique. Elle ne recule que de 0,1 point par rapport à 2017 qui était une année présidentielle. La chaîne du canal 15 a notamment bénéficié de l'actualité autour des Gilets jaunes en fin d'année, qui lui a permis de signer un record d'audience mensuel historique à 3,7% de PDA en décembre. Portée par la force de son catalogue cinéma ("La mort aux trousses", "L'heure d'été", "Les voleurs") et par les performances records de "28 minutes" en avant-soirée, Arte réalise sa meilleure année historique à 2,4% de part d'audience et se classe neuvième chaîne de France, juste derrière W9 qui reste stable. La chaîne du groupe M6 demeure deuxième chaîne TNT sur les FRDA-50 malgré une baisse de 0,2 point sur cet indicateur.

Les nouvelles sont décidément très bonnes pour NextRadioTV. Outre la bonne année de BFMTV, le groupe enregistre une année record grâce aux performances de RMC Découverte, qui progresse encore et réalise sa meilleure année historique pour la sixième année consécutive, et de RMC Story qui progresse un peu plus sensiblement et réalise également sa meilleure année historique. Battue par RMC Découverte, TFX retombe à son niveau de 2016 et devance sa petite soeur, TF1 Séries Films, qui faiblit légèrement sur l'ensemble du public mais progresse sensiblement sur la cible commerciale. La dernière-née des chaînes du groupe TF1 est la seule chaîne TNT HD qui est parvenue à réunir à plusieurs reprises plus de 1 million de téléspectateurs.

NRJ 12 poursuit sa descente aux enfers, Canal+ ne redresse pas

Treizième, Gulli progresse de 0,1 point et devance désormais France 4 qui fait elle-même jeu égal avec 6ter, qui régresse pour la première fois de sa courte histoire. La dernière née du groupe M6 demeure, de peu, leader TNT HD sur les FRDA-50. Le déclassement de NRJ 12 se poursuit et la chaîne du groupe NRJ se retrouve désormais à son niveau... de 2009. NRJ 12 est désormais menacée par RMC Story, dont la montée en puissance se poursuit. Plus loin, Canal+ est stable à un faible niveau tandis que la chaîne L'Équipe réalise sa meilleure année historique. Avec 1,1% de PDA, Chérie25 demeure stable devant le pool des chaînes info qui progresse. En clair depuis 2016, LCI réalise sa meilleure année historique, tout comme franceinfo, lancée la même année.

Les audiences de l'année 2018

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Jon75

La cause est historique, on aurait pu RTF mais ce fut l'ORTF, en plus.



Jacques

Je te remercie pour ces infos. Ça fait vraiment juste à mon sens pour un groupe de cette taille, et ça se ressent inévitablement sur la qualité de traitement des infos scientifiques. Encore hier dans l'oeil du 20 heures on laissait dire à une femme en blouse blanche que la présence de pesticides dans une maison quelle que soit la concentration présentait un risque pour la santé. C'est évidemment faux puisque toutes les agences de santé du monde fixent des doses journalières admissibles pour toutes les substances evoquées. Mais c'est passé au 20 heures devant 5 millions de gens.
On a également eu droit aujourd'hui à un article consternant sur FranceInfo dans lequel le journaliste ne connaissait à l'évidence pas la différence entre le système solaire et notre galaxie. Et des exemples comme ça tombent toutes les semaines à raison de plusieurs occurrences. C'est à mon avis peu digne du service public de l'information, d'autant qu'une simple relecture par une personne disposant d'une légère culture scientifique permettrait très souvent d'éliminer les erreurs grossières qu'on retrouve dans les articles dès que ça parle un peu de sciences.



Starlight

Au niveau de tout France Télé ou seulement des rédactions d'information ? Au niveau de France Télé, il y a deux grandes spécialistes de la vulgarisation scientifique : Jamy Gourmaud qu'on ne présente plus et Mathieu Vidard qui présente la case "Science grand format" sur France 5 et "La Tête au carré" sur France Inter.
Au niveau des rédactions, je ne sais pas trop. Je connais juste Nicolas Chateauneuf qui est sur France 2.



techno2900

Petite question pour toi : Est-ce que selon toi, la BBC et France Télévisions ont les mêmes moyens ? Car avec les moyens que la BBC a (via la redevance, ils ont beaucoup + de revenus que FTV), elle peut se permettre de proposer des programmes dépassant les chaînes privées.



techno2900

«En allemand», en espagnol. Si je peux me permettre, cela serait mieux de dire les noms des pays plutôt que celui des langues. Je dis ça comme ça.



techno2900

Justement, la France est le seul pays (francophone même) que je connaisse qui n'a pas son audiovisuel public fusionné en une seule entreprise.
- Canada : CBC/Radio-Canada (donc chez moi)
- Belgique : RTBF
- Suisse (depuis 2012) : chaque unité d'entreprise de la SSR sont fusionnées en une seule. Par exemple, la RTS (née de la fusion de la Télévision Suisse Romande et de la Radio Suisse Romande).

Je sais que la France a eu une mauvaise expérience avec l'ORTF mais aujourd'hui, pourquoi cela n'est-il pas possible ?



Jacques

Totalement HS, mais, en tant qu'homme très bien informé, sais-tu si France Télé compte parmi ses journalistes des journalistes scientifiques (formés et embauchés comme tels) ? Je te pose cette question parce que le traitement des contenus un peu scientifiques est souvent (et c'est très net sur le site de franceinfo:) dramatiquement mauvais. Entre étalage de peuso sciences jamais présentées comme telles, tribune libre à des obscurantistes et à des thèses foireuses et non éprouvées, je trouve la situation assez préoccupante, et c'est la raison pour laquelle je me pose cette question.
Je te remercie par avance de ta réponse et te souhaite également une très belle année 2019 :)



FPth

Pas que du faux, et même loin de là ;) !



Ramzy Bedy

La preuve que non, les audiences de demain nous appartient varient entre 16% a 19% de part de marcher, ta pas besoin de suivre tous les épisodes pour comprendre



blur.

il y a 5 chaines tnt devant 6ter dans le tableau



blur.

à part la coupe du monde qui a lieu tous les 4 ans de quel chaine de l'evenement parlez vous? (les programmes ont pour la majorité d'entres eux plus de 10 ans)de quels sports à part le foot et equipe de france de foot ?



La Sardine

On a vu ici certains déclarer Delphine Ernotte inapte à diriger france•tv. Je constate que non seulement la "2" reprend des couleurs mais en plus elle prépare le groupe à entrer durablement dans l'ère du numérique. Ce travail presque invisible pour le moment est fondamental.

Les chantiers sont colossaux : les synergies RF/FTV : à ce titre la loi audiovisuelle 2019 ne devra pas louper le coche et pécher par manque d'audace ou de courage : il n'y aira peut-être pas d'occasion de sitôt.



#flopinfo:2pointsfermezlebide

C'est vraiment la réponse d'une personne qui ne connaît rien au paysage télévisuel européen actuel.



#flopinfo:2pointsfermezlebide

argument parfaitement invariable, qui rassure tous les pro-service public quant à l'échec de France 2....

En Allemagne, le leader (public) se trouve sur le canal 2...en Espagne,nle leader (privé) se trouve sur le canal 5. Bref, si France 2 est aujourd'hui est aussi mauvaise ce n'est pas liée son statut...juste la qualité de ses propositions éditoriales...



Château de Boigne

La différence étant que les chaînes 1 de tous les autres pays européens sont toutes publiques. Il n'y a que la France qui a privatisé sa première chaîne.



FPth

Un beau semi échec que la TNT classique ressort de ce bilan : des rediffs des chaines historiques et très peu de création qui la rend attractive en soi.



ElRom16

J'ai pas l'habitude d'y aller, tout simplement ! Mais cela fait parti des bonnes résolutions de 2019. Promis juré ! Le truc, c'est que le forum n'est pas du adapté au responsive, donc pour y aller avec un smartphone c'est hyper galère.

Vu que Radio Actu est entrain de sombrer **Pleur à chaude larmes**, je vais migrer ailleurs, donc oui, je lis souvent cette partie de LeNodal, et toi tu as tout compris pour m'attirer :)



LeMoi

"6ter, qui régresse pour la première fois de sa courte histoire. La dernière née du groupe M6 demeure, de peu, leader TNT HD sur les FRDA-50"
Mais je n'avais pas fait la nuance TNT et TNT HD



Vanessa Ritchi

Le NODAL ? Ici c'est plutot le "quedalle " !!!oups !



wistiti

Combien reste t'il d'années avant la dissolution du groupe TF1 pour éviter un futur dépôt de bilan ?



Starlight

Merci mon ami.
PS : j'ai vu que tu as créé un compte sur LeNodal en 2017...Mais qui est toujours vierge. Sache que la rubrique "Hors-sujet" s'est peu en peu transformée en rubrique "Actualité de la radio"....Si tu vois ce que je veux dire ^^



#UnSiGrandSuccès

Un écart historiquement faible depuis la privatisation de TF1, après s'être réduit de 0,3 points. Remarquable, alors que TF1 diffusait la coupe du monde de foot, avec le parcours des Bleus que l'on sait.



Laliberté

Groupe TF1 : Belle hausse, TF1 confirme son titre de première chaine d'Europe et bravo à TMC pour sa progression fulgurante ! quant à LCI, j'espère que cette chaîne va avoir un bon canal car pour moi c'est la chaîne d'info que je regarde maintenant.

Groupe France TV : Et bien voilà ! France 2 a eu raison de retravaillé sa grille de l'après-midi ! Ils ont ENFIN fait des bonnes audiences BRAVO !

Groupe M6 : Mouais, je me doutais que ça allait être la cata !

Groupe canal : Non mais là c'est le Titanic ... c'est pas possible de voir aussi faible .. la baisse est flagrante !

Voilà je résume à peu prêt la télévision en l'année 2018!

Bonne année 2019 !



Vanessa Ritchi

L'été ,le matin france2 cartonnait en global et ménagère avec des séries françaises jeunesse bien ficelées comme FOUDRE , COEUR OCEAN ...Mais il faut un budget et une véritable volonté ...



Laliberté

Ils ont dit TMC sur l'article x)



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Huge en France" : La série de Netflix avec Gad Elmaleh se dévoile dans une bande-annonce
Séries
"Huge en France" : La série de Netflix avec Gad Elmaleh se dévoile dans une...
"Zadig" : Le nouveau trimestriel d'Eric Fottorino en kiosques dès aujourd'hui
Presse
"Zadig" : Le nouveau trimestriel d'Eric Fottorino en kiosques dès aujourd'hui
"Aventures de médecine" : Michel Cymes annonce l'arrêt de l'émission de France 2
TV
"Aventures de médecine" : Michel Cymes annonce l'arrêt de l'émission de France 2
"Koh-Lanta" : La production aménage-t-elle les îles des aventuriers de TF1 ?
TV
"Koh-Lanta" : La production aménage-t-elle les îles des aventuriers de TF1 ?
"Michael Jackson : Leaving Neverland" : Le doc choc ce soir sur M6
Programme TV
"Michael Jackson : Leaving Neverland" : Le doc choc ce soir sur M6
Christine Angot ciblée par des tags antisémites à quelques jours d'une lecture en Bretagne
TV
Christine Angot ciblée par des tags antisémites à quelques jours d'une lecture en...
Vidéos Puremedias