Aurélie Filippetti détaille son projet de réforme de l'audiovisuel

Partager l'article
Vous lisez:
Aurélie Filippetti détaille son projet de réforme de l'audiovisuel
Aurelie Filippetti va réduire le nombre de membres du CSA.
Aurelie Filippetti va réduire le nombre de membres du CSA. © Abaca
Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la communication a exposé le contenu de sa réforme de l'audiovisuel. Pensée en deux temps, cette réforme va d'abord modifier le rôle et la composition du CSA.

C'est dans une tribune publiée ce matin dans Les Echos, intitulée "Mon ambition pour la télévision française", qu'Aurélie Filippetti dévoile les grandes lignes de son projet de réforme de l'audiovisuel. Celui-ci sera divisé en plusieurs textes, dont le premier sera consacré à l'indépendance, avec une réforme du Conseil supérieur de l'audiovisuel.

À lire aussi
"Arrêtez de nous taper dessus !" : Echange tendu entre Nicolas Dupont-Aignan et Elizabeth Martichoux sur LCI
TV
"Arrêtez de nous taper dessus !" : Echange tendu entre Nicolas Dupont-Aignan et...
Pascal Praud charge Yann Barthès : "Il passe son temps à voler nos images !"
TV
Pascal Praud charge Yann Barthès : "Il passe son temps à voler nos images !"
France 3 : Les célèbres marmottes remplacées par... des poules !
TV
France 3 : Les célèbres marmottes remplacées par... des poules !
"District Z" : Lola Dubini fond en larmes en évoquant le harcèlement scolaire dont elle a été victime
TV
"District Z" : Lola Dubini fond en larmes en évoquant le harcèlement scolaire dont...

Le CSA ramené de 9 à 7 Sages

Présenté "dans les prochaines semaines" en conseil des ministres, le projet de loi de réforme de l'audiovisuel concerne la désignation des patrons des entreprises publiques qui va être réattribuée au CSA, conformément à la promesse de campagne de François Hollande. "L'indépendance des dirigeants des entreprises audiovisuelles (sera) garantie par une procédure de nomination exemplaire. Nicolas Sarkozy avait qualifié d'hypocrisie leur nomination par le CSA. Nous sommes attachés aux garanties républicaines et le CSA va donc retrouver la prérogative de nomination des présidents de France Télévisions, de Radio France et de l'Audiovisuel extérieur de la France", écrit la ministre.

Mais Aurélie Filippetti annonce aussi une modification du mode de désignation des membres du CSA ainsi que leur nombre. Actuellement les Sages sont 9, mais ils ne seront bientôt plus que 7, car le président de la République ne nommera plus que le président de l'institution. Les 6 autres membres seront nommés par les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat. Mais l'opposition aura désormais son mot à dire puisque les nominations devraient être approuvées par les élus. "L'avis conforme des commissions des Affaires culturelles à la majorité des trois cinquièmes sera nécessaire pour les 6 membres nommés par les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat", promet Aurélie Filippetti.

Un deuxième texte en 2014

Après ces réformes institutionnelles, la ministre proposera un second texte en 2014. Ce deuxième projet de loi proposera notamment une "régulation des contenus audiovisuels diffusés sur internet". Le texte sera établi en prenant en compte la mission confiée à Pierre Lescure qui rendra ses propositions le 13 mai. "Dans un univers d'écrans connectés, nous devons porter les couleurs de la diversité culturelle, avec une mise à jour du statut de distributeur de services, avec des règles de 'mise en avant' des services évitant le règne du plus fort : obligations de reprise, droit d'accès, numérotation, repères pour les personnes handicapées", détaille la ministre qui espère une "coopération renforcée" entre le CSA et l'ARCEP, le régulateur des télécommunications.

Le texte établira une taxe pour les entreprises qui effectuent une plus-value lors de la revente d'une fréquence hertzienne. La ministre annonce aussi un important volet sur le financement de la création audiovisuelle. "Nous devons moderniser leur financement. Dans le préfinancement des projets, le diffuseur qui apporte les fonds doit mieux participer à la valorisation de son investissement, à l'heure de la multiplication des supports. (...) Il en va de la vitalité de la fiction française qui a déjà entamé un tournant prometteur dans l'écriture et le développement", conclut la ministre qui espère trouver aussi de nouvelles ressources. "Cela passe par une réflexion sur la réglementation de la publicité à la télévision (secteurs annonceurs, téléachat, parrainage...)" et par une possible réforme des régles de commercialisation de la publicité à la télévision, explique-t-elle.

Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti
Aurélie Filippetti : "Le débat public en France aujourd'hui fait honte à notre pays"
Aurélie Filippetti annonce qu'elle ne souhaite pas participer au nouveau gouvernement
Pour contrer Netflix, Aurélie Filippetti veut accélérer la diffusion des films en VOD
Affaire Bygmalion : Aurélie Filippetti soutient Rémy Pflimlin
Voir toute l'actualité sur Aurélie Filippetti
Autour de Aurélie Filippetti
  • François Hollande
l'info en continu
"Oussekine" : Disney+ dévoile la bande-annonce de sa future série française avec Kad Merad
SVOD
"Oussekine" : Disney+ dévoile la bande-annonce de sa future série française avec...
"La bataille de l'Élysée" : François-Xavier Ménage porte la nouvelle offre politique de TF1 dès ce soir
Politique
"La bataille de l'Élysée" : François-Xavier Ménage porte la nouvelle offre...
"Arrêtez de nous taper dessus !" : Echange tendu entre Nicolas Dupont-Aignan et Elizabeth Martichoux sur LCI
TV
"Arrêtez de nous taper dessus !" : Echange tendu entre Nicolas Dupont-Aignan et...
"Plus belle la vie" : Avy Marciano quitte le feuilleton de France 3 et tacle les scénaristes
Séries
"Plus belle la vie" : Avy Marciano quitte le feuilleton de France 3 et tacle les...
Pascal Praud charge Yann Barthès : "Il passe son temps à voler nos images !"
TV
Pascal Praud charge Yann Barthès : "Il passe son temps à voler nos images !"
"Tous en cuisine" : Cyril Lignac propose des "menus de fête" dès aujourd'hui en access sur M6
Programme TV
"Tous en cuisine" : Cyril Lignac propose des "menus de fête" dès aujourd'hui en...