Bertrand Cantat perd son procès en diffamation contre "Le Point"

Partager l'article
Vous lisez:
Bertrand Cantat perd son procès en diffamation contre "Le Point"
Bertrand Cantat
Bertrand Cantat © Abaca
L'ex-leader de Noir Désir avait intenté un procès à l'hebdomadaire qui lui imputait d'avoir commis des violences contre plusieurs de ses compagnes.

Bertrand Cantat débouté. Comme le rapporte l'AFP, l'ex-leader de Noir Désir a perdu jeudi le procès en diffamation qu'il avait intenté à l'hebdomadaire Le Point", après que ce dernier lui eut imputé d'avoir commis des violences contre plusieurs de ses compagnes dans un article.

À lire aussi
"TPMP" : Géraldine Maillet regrette le silence de l'équipe autour de l'éviction de Sébastien Thoen
TV
"TPMP" : Géraldine Maillet regrette le silence de l'équipe autour de l'éviction de...
Audiences "13 Heures" : Quel bilan pour la première semaine de Marie-Sophie Lacarrau et de Julian Bugier ?
Audiences
Audiences "13 Heures" : Quel bilan pour la première semaine de Marie-Sophie...
"Un si grand soleil" : Pourquoi France 2 ne veut pas rattraper le retard pris sur la diffusion
Séries
"Un si grand soleil" : Pourquoi France 2 ne veut pas rattraper le retard pris sur...

Le 30 novembre 2017, au moment de la sortie du premier album solo de Bertrand Cantat, "Le Point" avait ainsi évoqué l'existence d'une "omerta" autour du comportement de l'artiste, violent selon l'hebdomadaire avant et après la mort de l'actrice Marie Trintignant, qui avait succombé sous ses coups à Vilnius en 2003. Dans son article, "Le Point" s'appuyait notamment sur le témoignage anonyme d'un "membre de Noir Désir" assurant que la femme de Bertrand Cantat, Kristina Rady, qui s'est suicidée en janvier 2010, avait menti au moment du procès et avait demandé aux membres du groupe de cacher ce qu'ils savaient, ce qu'ils avaient accepté. Ce témoignage anonyme évoquait des violences envers Kristina Rady et deux anciennes compagnes de Bertrand Cantat.

"Article mensonger"

Dans un communiqué, l'avocat de Bertrand Cantat avait affirmé à l'époque que les quatre "membres du groupe démentent les informations parues dans le journal 'Le Point'" et avait dénoncé des "calomnies dénuées de tout fondement", ainsi qu'un "article mensonger". Jeudi, le tribunal correctionnel a estimé que l'un des huit passages poursuivis n'était pas diffamatoire au sens de la loi de 1881 sur la liberté de la presse, mais que les sept autres l'étaient. Pour autant, le tribunal a relaxé "Le Point" au titre de la "bonne foi".

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences Youtube : Squeezie leader avec André The Giant, succès pour la chanson de Julien Doré et McFly et Carlito
Audiences
Audiences Youtube : Squeezie leader avec André The Giant, succès pour la chanson...
Ligue 1 : Après M6, TF1 et France Télévisions proposent aussi de diffuser des matchs en clair
TV
Ligue 1 : Après M6, TF1 et France Télévisions proposent aussi de diffuser des...
"La lettre" : Sophie Davant revient avec une nouvelle formule ce soir sur France 2
Programme TV
"La lettre" : Sophie Davant revient avec une nouvelle formule ce soir sur France 2
Grève à "L'Equipe" : Plus de 200 sportifs adressent leur soutien au quotidien
Presse
Grève à "L'Equipe" : Plus de 200 sportifs adressent leur soutien au quotidien
Audiences access 20h : "Scènes de ménages" en hausse, "28 minutes" devant "TPMP Week-End", "TLS" en forme
Audiences
Audiences access 20h : "Scènes de ménages" en hausse, "28 minutes" devant "TPMP...
Audiences access 19h : Nagui en tête, "C à vous" en forme, "TPMP Week-End, le before" au plus haut
Audiences
Audiences access 19h : Nagui en tête, "C à vous" en forme, "TPMP Week-End, le...
Vidéos Puremedias