Christine Angot après son clash avec François Fillon : "J'ai soulagé des gens"

Partager l'article
Vous lisez:
Christine Angot après son clash avec François Fillon : "J'ai soulagé des gens"
Christine Angot, sur France 2 le 23 mars 2017.
Christine Angot, sur France 2 le 23 mars 2017.
La romancière revient dans les colonnes de "Libération" sur son affrontement avec François Fillon dans "L'émission Politique" de France 2.

Quelques jours après son violent affrontement avec François Fillon sur le plateau de "L'émission Politique" de France 2, Christine Angot ne regrette rien. C'est la chaîne qui lui avait proposé quelques jours plus tôt d'être "l'invitée surprise" du candidat. D'abord, elle refuse. Puis décide finalement d'accepter, avec un texte "écrit à la virgule près" qui n'a pas été relu ou validé par la chaîne. "Seules les trois premières phrases me sont venues au dernier moment", explique-t-elle dans un long entretien à nos confrères de Libération.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

"Dans ce que j'ai dit, je n'ai rien inventé. C'est ce que les gens ressentent, je le sais. Je voulais mettre des mots sur un état d'esprit (...) C'est mon travail de traduire un sentiment collectif, et je crois que ça a soulagé des gens", assure-t-elle. Christine Angot avait refusé de débattre avec François Fillon, "un professionnel" de cet exercice. "Je n'ai aucun sens de la repartie. Le débat, c'est une prise de pouvoir, par la rhétorique, de l'un sur l'autre, une partie de tennis où tout ce qui compte, c'est de marquer des points", explique-t-elle.

"Moi, agressive ? Ce qui était violent était la situation que je décrivais ! Pas moi"

Christine Angot estime ne pas avoir été "agressive" avec le candidat, ce qu'on lui a pourtant largement reproché sur les réseaux sociaux. "Moi, agressive ? Ce qui était violent était la situation que je décrivais ! Pas moi. Allez voir les gens quand ils sont devant leur télé ! Ecoutez-les ! J'ai juste fait en sorte que ce qu'on prend pour du silence ne soit pas du vide", tonne-t-elle. Elle revient aussi sur la réaction d'une partie du public, très hostile à sa tribune pendant l'émission. Droite dans ses bottes, elle estime avoir dit "ce qu'on est des millions à ressentir", assurant avoir beaucoup reçu de messages de soutien après son intervention. La référence au suicide de Pierre Bérégovoy "pour se protéger lui" était selon elle "indécente".

Enfin, Christine Angot revient sur sa dernière phrase sur les journalistes. "Ils sont très polis, attentifs à ménager les uns et les autres pour préserver l'objectivité, ou son apparence. Pujadas a posé des questions claires ce soir-là. Mais quand les réponses indécentes arrivent, un journaliste ne peut pas dire 'c'est dégoûtant'. Contrairement à ce que disent les politiques, les journalistes ne disent pas ce qu'ils ressentent, voilà ce que j'ai voulu dire", conclut-elle.

l LIRE l'intégralité de l'entretien à Libération

L'échange Angot/Fillon dans "L'émission Politique"

Christine Angot face à François Fillon.
Christine Angot
Christine Angot
"ONPC" : Christine Angot "regrette" ses propos polémiques sur l'esclavage
Christine Angot ciblée par des tags antisémites à quelques jours d'une lecture en Bretagne
Christine Angot : "La télévision, ce n'est pas quelque chose que je pourrais faire très longtemps"
Christine Angot : "Je ne suis pas une machine à clashs"
Voir toute l'actualité sur Christine Angot
Sur le même thème
l'info en continu
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur France 2
TV
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur...
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les mystères de l'amour" au plus haut
Audiences
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les...
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film de France 2, bon score pour M6
Audiences
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film...
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
Covid-19 : Les Français très critiques envers les médias
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent Ruquier
TV
"On est en direct" : Découvrez à quoi ressemble la nouvelle émission de Laurent...
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Radio
François Cluzet dézingue Jean-Marie Bigard, "roi des beaufs" et "abruti total"
Vidéos Puremedias