Claire Chazal : "Contre la malhonnêteté journalistique, je m'impose une forme d'indifférence"

Partager l'article
Vous lisez:
Claire Chazal : "Contre la malhonnêteté journalistique, je m'impose une forme d'indifférence"
Claire Chazal
Claire Chazal © Christophe Fillieule / La Fabrik / FTV
Interrogée par "Le Monde", la future animatrice d'"Entrée libre" sur France 5 a réagi aux différentes polémiques financières récentes la concernant.

Claire Chazal prend la parole. Celle qui s'est imposée un silence médiatique strict depuis son départ du JT de TF1 en septembre dernier se confie au Monde. Au cours de cette interview, la journaliste revient notamment pour la première fois sur son départ du 20 Heures de la Une. "Je savais que je n'étais pas propriétaire de mon journal et que cela arriverait un jour. Ça a été naturellement un choc, parce que j'avais vécu vingt-cinq ans de bonheur professionnel", explique-t-elle simplement.

À lire aussi
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts corrects pour "Symphonissime"
TV
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts...
"TPMP" : Echange tendu avec Jimmy Mohamed, Francis Lalanne en rage quitte le plateau
TV
"TPMP" : Echange tendu avec Jimmy Mohamed, Francis Lalanne en rage quitte le plateau

Des "grandes soirées thématiques" pour France Télé

Dans son interview, Claire Chazal évoque aussi ses nouveaux projets sur le service public. Parmi eux, "Entrée libre", la quotidienne culturelle de France 5 qu'elle présentera à partir de lundi 18 janvier. La journaliste commente ainsi pour la première fois l'éviction de Laurent Goumarre, l'ancien animateur de l'émission dont elle prend la place. "Je comprends que pour Laurent Goumarre, c'est très douloureux, d'autant qu'il faisait très bien son travail", explique-t-elle. "J'ai tout de suite signifié à Michel Field (l'ancien patron de France 5 devenu directeur de l'info de France Télévisions, ndlr) que je ne voulais pas imposer le départ de quelqu'un. C'est sa décision", ajoute-t-elle.

Outre cette quotidienne et les Victoires de la musique classique sur France 3, Claire Chazal annonce aussi qu'elle discute avec France Télévisions "de beaucoup de choses comme de grandes soirées thématiques". "J'ai rencontré Delphine Ernotte et j'ai été ravie de nos échanges, qui ouvrent des perspectives, mais les décisions ne sont pas encore concrètes", précise-t-elle cependant. La journaliste fait en tout cas savoir qu'elle ne refera plus du tout de JT, même sur la future chaîne info du service public. "J'ai fait le choix de mettre en valeur l'art et la culture sous toutes ses formes. C'est ce qui m'intéresse aujourd'hui. L'exercice du journal est derrière moi", estime-t-elle.

"Pas un centime de plus"

Surtout, Claire Chazal tient à clore les différentes polémiques financières lancées récemment à son encontre par plusieurs médias. Sur son salaire pour "Entrée Libre" par exemple, elle précise, comme l'avait déjà fait sa chaîne, que France 5 n'a pas dépensé "un centime de plus" pour son arrivée. "Le producteur couvrira l'écart relativement faible de salaire entre Laurent Goumarre et moi", fait-elle savoir, justifiant cet écart "pas considérable pour l'univers des médias" par sa notoriété et son savoir-faire. Concernant sa maquilleuse, Claire Chazal annonce qu'elle sera "payée au tarif habituel des maquilleurs de ces émissions".

Quant aux spéculations autour de ses indemnités de départ de TF1, la journaliste les balaye, refusant cependant d'en dire plus. "Ces polémiques sont extravagantes. Je n'ai rien dit et je resterai sur cette position. Je ne suis pas la première à subir les délires des uns et des autres. Contre la mauvaise foi et la malhonnêteté intellectuelle et journalistique, je m'impose une forme d'indifférence", explique-t-elle.

Sur le même thème
l'info en continu
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
Séries
"Plus belle la vie" : Une influenceuse rejoint le feuilleton de France 3
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir du 1er février
TV
La chaîne de France Télé, Culturebox, occupera l'ex-canal TNT de France Ô à partir...
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France 2
Séries
"Alex Hugo" : Une saison 7 et une saison 8 pour la série policière phare de France...
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
Audiences
Les Français n'ont jamais autant regardé la télévision qu'en 2020
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
TV
France 4 : Deux députés se prononcent en faveur de la survie de la chaîne
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
TV
BFMTV : Le témoignage bouleversant du député Bruno Questel, violé à 11 ans
Vidéos Puremedias