Claude Perdriel renfloue Challenges, mais sans Renault

Partager l'article
Vous lisez:
Claude Perdriel renfloue Challenges, mais sans Renault
"Challenges"
"Challenges" © "Challenges"
Le patron de presse a injecté 3,4 millions d'euros dans son groupe.

Claude Perdriel renfloue une nouvelle fois Challenges. Le principal actionnaire et président du groupe de presse éditant le magazine éponyme, ainsi que "Sciences et Avenir" et "Historia" notamment, a annoncé au quotidien spécialisé "La Correspondance de la presse" qu'il avait procédé seul à une augmentation de capital de 3,4 millions d'euros. Claude Perdriel a procédé à ce renflouement sans l'aide de Renault, dont la participation au sein du groupe de presse est en conséquence descendue de 40 à 35% du capital, tandis celle de M. Perdriel est remontée mécaniquement à 65%.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Comme le rapporte l'AFP, Challenges avait pourtant annoncé en début d'année un projet d'augmentation de capital d'un total de 5 millions d'euros, auquel Renault devait initialement contribuer à hauteur de 2,25 millions. Cet apport d'argent frais faisait suite à la prise de participation de 40% dans Challenges par Renault, en décembre 2017. Décidée par son patron de l'époque, Carlos Ghosn, cette opération constituait un premier pas sur le marché des contenus de la firme au losange, désireuse de préparer l'arrivée de la voiture autonome. Pour Claude Perdriel, l'arrivée de ce nouveau partenaire devait à l'époque l'aider à sortir son groupe de presse de ses difficultés financières.

"Tout le monde est content"

Claude Perdriel assure qu'il a lui-même demandé à Renault de ne pas participer à la dernière augmentation de capital de Challenges, tout en assurant que ses relations restent "plus que bonnes" avec le constructeur qui conserve sa minorité de blocage. "Tout le monde est content" de cette nouvelle configuration qui "correspond mieux à son rôle dans l'entreprise", a ainsi expliqué l'homme d'affaires de 92 ans.

Claude Perdriel
Claude Perdriel
Claude Perdriel sur la vente de "L'Obs" : "Je ne me sentais plus soutenu par la rédaction"
Claude Perdriel : Pour diriger l'Obs, "il faut quelqu'un de jeune ou une femme !"
Claude Perdriel (Nouvel Observateur) : "Niel, Pigasse et Bergé ont les mêmes idées politiques que les miennes"
Voir toute l'actualité sur Claude Perdriel
Sur le même thème
l'info en continu
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au cinéma (et en ruines !)
TV
"Les aventuriers" : Quand le fort Boyard faisait son apparition à l'écran... au...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
TV
Après sa lourde opération, Michel Drucker absent au moins jusqu'au début 2021
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la barre des 5 millions
Audiences
Audiences access 20h : Lapix et Moulins au plus haut, "Scènes de ménages" passe la...
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest, Barthès de retour en forme
Audiences
Audiences access 19h : Nagui leader, "DNA" au plus bas, record pour Etchebest,...
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré", "Joséphine" 3e sur TF1
Audiences
Audiences : La fiction de France 2 en tête devant "L'Amour est dans le pré",...
Vidéos Puremedias