Cyril Hanouna accusé d'avoir fait déprogrammer un article du "Parisien"

Partager l'article
Vous lisez:
Cyril Hanouna accusé d'avoir fait déprogrammer un article du "Parisien"
Michel Cymes évoque Cyril Hanouna dans "#QHM" © DR
Uniquement publié en ligne, celui-ci évoquait les craintes de salariés de C8 suite à l'arrivée annoncée de la société de production de l'animateur dans les locaux de la chaîne.

"L'arrivée de Cyril Hanouna dans les locaux de C8 inquiète". Tel est le titre du papier de nos confrères du "Parisien / Aujourd'hui en France", publié dans l'après-midi du 6 avril dernier, sur le site du quotidien. Celui-ci relatait les craintes de salariés de C8 suite à l'annonce, jeudi soir en direct dans "Touche pas à mon poste", de la possible arrivée de l'ensemble de H2O Productions, la société de production de l'animateur, dans les locaux de la chaîne. Un papier dans lequel figurent des avis positifs comme négatifs concernant ce déménagement et qui, selon l'intersyndicale du "Parisien / Aujourd'hui en France", devait être publié dans le journal dimanche.

À lire aussi
"Marianne" : Une motion de défiance votée contre Natacha Polony
Presse
"Marianne" : Une motion de défiance votée contre Natacha Polony
Ligue du Lol : "Les Inrocks" condamné pour le licenciement de David Doucet
Presse
Ligue du Lol : "Les Inrocks" condamné pour le licenciement de David Doucet
Eric Zemmour n'assurera plus sa chronique hebdomadaire dans "Le Figaro"
Presse
Eric Zemmour n'assurera plus sa chronique hebdomadaire dans "Le Figaro"
Axel Springer rachète le site américain "Politico"
Presse
Axel Springer rachète le site américain "Politico"

"'Le Parisien' cède aux pressions de Cyril Hanouna"

Oui mais voilà, dimanche, aucune trace de cet article dans le quotidien. Dans un communiqué commun, intitulé "'Le Parisien' cède aux pressions de Cyril Hanouna", SGJ-FO, SNPEP-FO, SNJ et SNJ-CGT affirment ainsi que ce papier a tout simplement été trappé, alors même que sa publication sur le site du journal avait été faite "après toutes les étapes de validation et de relecture habituelles". En cause : une intervention supposée de l'animateur-producteur. "Suite à l'intervention par SMS de Cyril Hanouna, directement auprès de la rédactrice-en-chef adjointe du services Spectacles/Loisirs, ce papier a été déprogrammé de sa publication dominicale. Dans son message, Cyril Hanouna menace de ne plus 'rien faire avec 'Le Parisien'' et de 'prévenir la famille propriétaire du canard qui a toujours été cool' avec lui", écrit l'intersyndicale.

Pour les syndicats du "Parisien / Aujourd'hui en France", "cette décision apparaît comme un désaveu et une mise en cause du professionnalisme de (leur) confrère", rappelant que Cyril Hanouna s'est fait écho du papier sur son compte Twitter en attaquant directement le journaliste, dénigrant son enquête et mettant en doute son objectivité. Dans la foulée, de nombreux fans de l'animateur-producteur de "Touche pas à mon poste" s'en sont pris sur Twitter au journaliste. En plus d'un soutien à ce dernier, "les organisations syndicales du 'Parisien' (...) demandent à être reçues en urgence par le directeur des rédactions du 'Parisien' afin que ce dernier s'explique sur ce grave dysfonctionnement mettant en cause l'indépendance de toute la rédaction" et affirment qu'elles "ne comprendraient pas que le directeur des rédactions du 'Parisien' n'apporte pas également son soutien à (leur) confrère".

"L'article n'était pas bon", se défend "Le Parisien"

Sauf que, contacté par nos confrères de "Libération", Stéphane Albouy, directeur de la rédaction du "Parisien", a pris la défense... de la rédactrice-en-chef adjointe aux loisirs et aux spectacles, Maguelone Bonnaud. "Des personnalités qui appellent un journaliste pour dire qu'après cela plus rien ne sera comme avant, c'est très classique. L'article est en ligne, visible par tous, repris par des dizaines de médias. Cela aurait été un problème s'il avait été dépublié", fait-il valoir. Pour sa part, Maguelone Bonnaud, rédactrice-en-chef adjointe qui aurait, selon l'intersyndicale, décidé de se passer du papier, estime qu'il s'agit d'"un choix d'ordre professionnel et non de la censure". "Je trouvais que l'article n'était pas bon, qu'il n'était pas construit sur des faits. Pour moi, il n'avait pas sa place dans 'Le Parisien'. Je suis contre le fait de se payer Hanouna gratuitement. Mais des articles non complaisants à son égard, quand ils étaient étayés, on en a publié plein", a-t-elle expliqué.

puremedias.com pris pour cible par le passé

Ce n'est pas la première fois que les relations se détériorent entre Cyril Hanouna et la presse. Par le passé, l'animateur-producteur s'en est pris à plusieurs journalistes, que ce soit par le biais de textos (comme ce fut le cas avec Arnaud Ramsay) ou dans ses émissions ("Society" notamment). Le mois dernier, suite à la diffusion d'une séquence de Michel Cymes dans "#QHM" (vidéo ci-dessus), dans laquelle ce dernier se moquait de Cyril Hanouna, l'animateur de "TPMP" s'en était par exemple pris à puremedias.com, estimant que nous n'étions "pas du tout avec (lui)" et que nous truquions les audiences de "TPMP". "Soyez droit, faites du journalisme droit et après, peut-être qu'on discutera avec vous", avait lancé Cyril Hanouna dans son émission, avant d'appeler ses téléspectateurs à désinstaller l'application puremedias.com, sur conseil du chroniqueur Raymond Aabou, sans effet.

En 2016 déjà, la direction de la chaîne, en accord avec Cyril Hanouna, avait interdit à l'ensemble des personnalités de la chaîne de s'exprimer sur notre site malgré leurs nombreuses victoires aux "TV Notes", estimant que le traitement qui avait été fait sur puremedias.com de l'actualité de l'animateur et du groupe Canal+ avait été "partisan".

Kevin Boucher & Benjamin Meffre

l'info en continu
"C'est minable !" : Comment BFMTV a fâché France 2 avec son débat Zemmour/Mélenchon
Politique
"C'est minable !" : Comment BFMTV a fâché France 2 avec son débat...
"Touche pas à mon poste" : Thierry Moreau justifie son refus de revenir aux côtés de Cyril Hanouna
TV
"Touche pas à mon poste" : Thierry Moreau justifie son refus de revenir aux côtés...
Netflix prépare une série inspirée de l'univers de "Charlie et la chocolaterie"
SVOD
Netflix prépare une série inspirée de l'univers de "Charlie et la chocolaterie"
L'acteur Saïd Bogota ("Pattaya", "Taxi 5") condamné à seize ans de prison pour tentative d'assassinat
Justice
L'acteur Saïd Bogota ("Pattaya", "Taxi 5") condamné à seize ans de prison pour...
"The Voice Kids" : TF1 officialise le jury de la saison 8 attendue en 2022
TV
"The Voice Kids" : TF1 officialise le jury de la saison 8 attendue en 2022
"Cuisine Ouverte" : Mory Sacko arrive en prime time ce soir sur France 3
Programme TV
"Cuisine Ouverte" : Mory Sacko arrive en prime time ce soir sur France 3