David Pujadas : "Les propos de Julie Graziani ne sont pas un dérapage. Ils constituent une opinion"

Partager l'article
Vous lisez:
David Pujadas : "Les propos de Julie Graziani ne sont pas un dérapage. Ils constituent une opinion"
David Pujadas
David Pujadas © Christophe Chevalin
L'éditorialiste de "L'incorrect", Julie Graziani, a créé la polémique avec des propos tenus hier sur le plateau de David Pujadas sur LCI.

David Pujadas répond à la polémique. Hier soir, des propos tenus sur le plateau de son émission sur LCI par Julie Graziani ont créé la controverse. Réagissant à la diffusion d'une séquence dans laquelle Emmanuel Macron était interpellé à Rouen par deux femmes se présentant comme en difficulté, l'éditorialiste du magazine droitier "L'Incorrect" a pointé du doigt la responsabilité individuelle de ces dernières. "Ces gens qui crient sont dans le paradigme de la réclamation. Ils se comportent vis-à-vis de l'État comme des créanciers. À aucun moment, vous ne les entendez assumer la responsabilité de leur propre situation" avait-elle commenté.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice
Radio
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline...

"Cette dame qui se plaint et qui n'assume pas la responsabilité de son sort - c'est ça qui m'agace -, elle vous dit : 'J'ai 5 enfants, je suis obligée de travailler'. Bah oui, Madame ! Moi aussi, j'ai 4 enfants, je suis obligée de travailler ! Scoop ! Bienvenue dans le réel ! Evidemment que t'as cinq enfants, t'es obligée de travailler ! Sinon t'en fais pas cinq !" avait ensuite ironisé Julie Graziani, avant de s'en prendre à une autre femme de la séquence : "La première te dit : 'J'ai deux enfants, je suis seule, je suis au SMIC'. Je comprends très bien qu'elle s'en sorte pas. C'est sûr qu'elle s'en sortira pas à ce niveau-là. Mais à un moment donné, je ne connais pas son parcours de vie à cette dame ! Qu'est-ce qu'elle a fait pour se retrouver au SMIC ? Est-ce qu'elle a bien travaillé à l'école, est-ce qu'elle a suivi des études ? Et puis, si on est au SMIC, faut peut-être pas divorcer non plus dans ces cas-là !" Face à la polémique, David Pujadas a souhaité réagir auprès de puremedias.com. Précisons qu'après cet entretien, Julie Graziani a présenté ses excuses via le compte Twitter de "L'Incorrect".

Propos recueillis par Benjamin Meffre.

puremedias.com : Pourquoi ne pas avoir recadré Julie Graziani pour ses propos tenus lors de l'émission d'hier ?
David Pujadas : Je dis d'abord attention parce que je suis un peu inquiet. On mélange tout avec cette histoire. On est en pleine confusion. Les propos de Julie Graziani ne sont pas un dérapage. Is constituent une opinion. Une opinion contestable et qui a d'ailleurs été immédiatement contestée en plateau par l'un de ses contradicteurs la députée issue de Place Publique Aurore Lalucq. L'opinion de Julie Graziani peut indigner, mais le débat d'idées, ce sont justement des opinions qui se confrontent, même celles qui ne nous plaisent pas. Je veux insister là-dessus. La devise de l'émission est : "Chacun se fera son opinion".

Ils ont dit
"On mélange les propos répréhensibles, délictueux et les opinions"
David Pujadas

Il ne fallait donc pas davantage intervenir hier selon vous ?
Si cela avait été une interview, j'aurais dû intervenir. Là, c'était un débat avec une personne en face qui est immédiatement intervenue et a contesté point par point le propos de Julie Graziani. Tout a été dit très rapidement. Elle lui a d'ailleurs coupé la parole. La contradiction a été totalement apportée. L'indignation, même, a été manifestée. Ce qu'il est très important de rappeler, ce qui est indispensable, c'est de montrer la plus grande vigilance vis-à-vis des appels, mêmes implicites, à la haine, à la violence. Cette vigilance doit, elle, être de tous les instants. Il faut être implacable. Mais nous ne sommes pas dans ce registre-là lors de cette séquence. Et dans la folie des réseaux sociaux, on mélange tout...

Pour vous, il s'agit d'une simple confusion ?
Oui, on mélange les propos répréhensibles, délictueux et les opinions. Je ne voudrais pas qu'on restreigne le champ de ce qui peut être dit à la télévision. Je parle simplement, là, de liberté d'opinion. Les propos de Julie Gaziani ne peuvent pas tomber sous le coup de la loi. Ils ne sont ni des appels à la violence ni à la haine. Ce n'est pas un rejet de l'autre pour ce qu'il est, sa couleur de peau, sa religion etc... Ils ne sont que l'expression d'une opinion, aussi contestable, grotesque, réac', rétrograde, ridicule ou condescendante soit elle.

Ces propos de Julie Graziani vous ont-ils choqué à titre personnel ?
Ce n'est pas le sujet. Mes convictions personnelles n'ont rien à voir avec mon rôle de journaliste.

Vous ne comptez donc pas vous excuser ?
Encore une fois, j'affirme haut et fort que je tiens à la liberté d'échange des opinions, avec une vigilance extrême pour tout propos qui pourrait entretenir ou susciter, même implicitement, la haine ou la violence. Nous n'étions absolument pas dans ce cas de figure hier.

Ils ont dit
"LCI ne vise pas le buzz et le clash"
David Pujadas

Craignez-vous cependant une sanction du CSA ?
Je ne suis pas un spécialiste mais je crois que le CSA se penche sur les sujets d'appels à la haine ou à la violence. Encore une fois, il faut être intraitable avec ce genre de propos. C'est d'ailleurs le mérite de LCI d'avoir immédiatement reconnu une erreur quand cela a été le cas avec la diffusion du discours d'Eric Zemmour. Mais là, on est dans un tout autre domaine.

Comment interprétez-vous les multiples polémiques récentes créées par des séquences diffusées sur les chaînes info, plus particulièrement LCI et CNews ?
Encore une fois, il y a eu une erreur de la part de LCI, qui l'a reconnue dès le lendemain. Il y a eu un propos malheureux d'Olivier Galzi, mais qui l'a reconnu. Il y a un choix d'une autre chaîne de faire d'Eric Zemmour un référent quotidien. Je n'ai pas à le commenter. Pour le reste, je trouve qu'on agrège beaucoup de choses qui n'ont rien à voir les unes avec les autres. LCI ne vise pas le buzz et le clash. Ce n'est pas du tout le genre de la maison.

Ils ont dit
"Il ne faut pas regarder les chaînes infos que par le prisme des réseaux sociaux, il faut les regarder vraiment"
David Pujadas

Les chaînes info n'ont-elles pas un rôle dans l'hystérisation du débat politique ?
Franchement, je ne crois pas. Je pense que les chaînes info, au sens large, peuvent avoir un rôle dans "l'anecdotisation" de l'info, en moulinant par exemple pendant des heures et des heures sur un sujet. Ca oui. L'hystérisation du débat public ? Je ne crois pas. Et ce n'est pas l'ADN de LCI. Dans mon émission, quand on fait une demi-heure sur l'EPR, le choix du nucléaire, ou un quart d'heure sur Elizabeth Warren (candidate à l'investiture démocrate pour la prochaine présidentielle américaine, ndlr), nous ne sommes pas là dedans ! Il ne faut pas regarder les chaînes infos que par le prisme des réseaux sociaux, il faut les regarder vraiment.

Le format talk, économiquement plus avantageux pour les chaînes info, n'entraîne-t-il pas mécaniquement une multiplication de ces séquences polémiques ?
Je ne pense pas. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas être extrêmement vigilant lorsqu'on débat notamment de thématiques régaliennes comme l'immigration ou la sécurité. Et c'est ce que nous faisons !

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
vincetv

Ah vous le soutenez ok.



Ysabel

D'un autre coté, ca aura permis à ceux qui ne le connaissait pas de découvrir le personnage. Manif pour tous, civitas, marion lepeniste, tout pour plaire. toute la splendeur de la l'extreme droite catho
Et de toute évidence en service commandé... (je vous conseille de vous renseigner sur la manipulation "fenetre d'overton", c'est tout à fait le cas ici) La preuve, si elle était droite dans ses bottes, elle ne reprocherait à une femme au smic d'avoir fait des enfants alors qu'elle est contre l'avortement)
Et PUjadas, en service commandé aussi ???



Ysabel

Aurore Lalucq est députée européenne, il faut le préciser.
Et franchement , elle est restée bouche bée ! Comme moi ! devant tant de connerie



Ysabel

deputée européenne



Ysabel

donc a tout a fait le droit de critiquer la connerie de grazziani, qui soit dit en passant n'est pas un très joli personnage



Ysabel

Il n'a pas eu le choix vu le tollé



Ysabel

Si elle se permet de rabaisser ceux qui n'ont pas eu son parcours, je ne vois pas pourquoi ceux la même ne la critiquerait pas sur le sien. en quelque sorte un droit de réponse,en démocratie ca marche comme ca



Ysabel

A partir du moment ou elle donne son opinion dans les médias, elle doit s'attendre à être critiquée, et dans son cas, à être lynchée ! C'est le jeu non ?
Pratiquante de la fenetre d'overton en service commandé, elle y était prete, sans aucun doute.



A French is back

Je défends le harcèlement, moi?



arno2marcq

Il n'a rien dit sur les smicards, parano. Il dit simplement qu'on ne doit pas reprocher à certains de bien gagner leur vie grâce à leur parcours. Ce qui me semble le ba-ba. Mais dans ce pays qui jalouse tout et se morfond dans sa bêtise, réussir est presque devenir une tare. Déjà à mon époque (j'ai 41 ans), être 1er de la classe était mal vu, c'est dire...



DansTonTube

Oui, c'est bien connu, les smicards sont des feignasses.



Gilbert D.

C'est bien simple. Pour Pujadas, toutes les opinions se valent. Sauf celles qui défendent les droits sociaux ou celles qui s'opposent aux idées néolibérales, bien sûr, rarement invitées sur son plateau. Au passage, on n'a pas entendu Pujadas dire ce qu'il pensait des opinions d'Éric Zemmour, à qui sa chaine, LCI, a fait la part belle en diffusant en direct son discours appelant à la haine des immigrés lors d'une réunion d'extrême droite ?



koala29

Quelqu'un l'a signé comme du spam, ce qui fait qu'il a disparu mais il y a un moyen de signaler que ce n'est pas du spam, j'ai fais la demande donc mon message reviendra



Gérard Old

J'ai bien lu votre réponse précédente et je ne comprends pas pourquoi elle a été supprimée ??? Il n'y avait rien d'insultant dedans. et je voulais y répondre mais du coup je vais m'abstenir de prolonger la discussion. Je préciserai quand même que l'argument de J.Graziani "si vous gagnez le smic faut pas divorcer" est d'une stupidité crasse. Bonne continuation.



Pierre Thiabaud

Julie Graziani a le droit d'avoir une opinion, elle n'avait pas à s'excuser. Et à ceux qui lui disent qu'elle a de la chance d'être journaliste et "riche", ca ne doit pas grand chose à la chance mais plutôt au fait qu'elle ait travaillé durement, dans ses études et sa vie profesionnelle...



koala29

Si elle a raison alors les candidats de la télé-réalité sont des gens bien éduqués et ayant fait de grandes études. C'est évident :)



koala29

Par la députée... voilà, voilà. Vous trouvez pas que ça en dit long ? moi oui.



vincetv

Vous qui défendez pourtant le harcèlement sur les réseaux sociaux :') La bonne blague encore une fois pris la main dans le deux poids deux mesures !



vincetv

Tout le monde lynche Julie Graziani alors que ses propos en plus d'être détourner et exagérer et même si elle l'a mal exprimé c'est malheureusement la réalité. Il ne faut définitivement pas vivre dans notre société actuel pour ne pas trouver ça complètement fou de faire tout pour être encore plus dans la misère quand on est déjà dans la misère. Oui il y a des familles qui déjà lourdement endetté et avec déjà des enfants à charge font... encore des enfants. Au bout d'un moment c'est juste du bon sens. Quand on ne peut pas on ne fait pas et il est là le problème de notre société actuellement. Mais bon on préfère dire que tout va bien et jouer au deux poids deux mesures quand quelques choses qui est dit ne va pas dans leurs sens. Oui c'est mieux de faire ce genre de petite polémique plutôt que s'attaquer au vrai problème. Vous reprendrez bien un peu de Zemmour ou d'Hannouna en guise d'écran de fumée ?



koala29

En tout cas, merci à la personne qui a signalé mon message de ce matin comme spam. En plus de devoir subir la haine de certaines personnes, on a aussi l'ordre de se taire.mais la personne s'est embêtée pour rien...



guilem2

Toutes les opinions doivent pouvoir être exprimées. Par contre, ça dit beaucoup de chose sur l'époque que la haine des pauvres soit considérée comme une opinion tandis que la volonté de respecter la séparation des religions et de l'Etat soit considérée comme de la persécution.



DansTonTube

Effectivement, ce n'était pas un appel à la violence ou à la haine. C'était de la haine et de la violence.
C'est vrai qu'une opinion aussi "grotesque, réac', rétrograde, ridicule et condescendante", c'est vraiment crucial de lui offrir une place dans le débat public.



jojo

C'est du pain béni pour lui, l'interview surfe sur le buzz de la séquence et il fait la promo de son émission à peu de frais tout en se drapant dans la liberté d'expression inviolable, c'est en fait particulièrement détestable.



sportif33

A t on la vie que l on mérite?



arno2marcq

Cette histoire montre bien comment les médias sont bien pensants. Comment donner son opinion, même excessive, est nommé dérapage ? Parce qu'elle tranche de l'angélisme actuel qui veut qu'on excuse tout, qu'on joue sur l'empathie permanente. En façade.

La plupart de ceux qui la critiquent sur le fond (car la forme est certes maladroite) critiquent eux même telle ou telle personne de leur famille, amis, collègues... parce que justement cette personne se plaint alors qu'elle s'est mise souvent elle même dans le pétrin par sa situation familiale, son mode de fonctionnement, son mode de vie...

Aujourd'hui il y a plus de gens qui se sont foutus dans la m... eux même parce que pas de cerveau, pas de jugeotte, par orgueil, par imbécillité... que de gens qui n'ont pas eu véritablement de chance dans leur vie (et qu'on devrait eux aider). Mais c'est tabou de le dire.

Hypocrisie française bien connue... Dire la vérité qui consiste à dire que beaucoup de gens n'assument plus leurs actes et rejettent la faute sur les autres dont l'Etat n'est décidément jamais bienvenue.

La preuve avec tous les commentaires ici.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 décembre 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 7 au 13 décembre 2019
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent le 12 décembre sur M6
Programme TV
"Chef contre chef" : Cyril Lignac et Jean-François Piège s'affrontent le 12...
"Platane" : La saison "Tree" arrive le 9 décembre sur Canal+
Programme TV
"Platane" : La saison "Tree" arrive le 9 décembre sur Canal+
Lumni : L'audiovisuel public présente sa nouvelle plateforme éducative
TV
Lumni : L'audiovisuel public présente sa nouvelle plateforme éducative
"Le Seigneur des Anneaux" : La série renouvelée par Amazon pour une saison 2
Séries
"Le Seigneur des Anneaux" : La série renouvelée par Amazon pour une saison 2
Laure Killing ("Demain nous appartient", "Nina") est morte
TV
Laure Killing ("Demain nous appartient", "Nina") est morte
Vidéos Puremedias