Denis Olivennes répond aux attaques de Jean-Pierre Elkabbach

Partager l'article
Vous lisez:
Denis Olivennes répond aux attaques de Jean-Pierre Elkabbach
Denis Olivennes © Abaca
Le PDG d'Europe 1 réagit ce dimanche aux propos tenus par l'ancien intervieweur de la matinale de la station de la rue François 1er.

Il veut adoucir la situation. Ce dimanche, Denis Olivennes, le président-directeur général d'Europe 1, a accordé une interview dans les colonnes du Parisien. Le dirigeant de Lagardère Active a commenté les dernières sorties dans les médias de l'ex-intervieweur de la station de la rue François 1er, Jean-Pierre Elkabbach qui l'avait attaqué frontalement.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

"Gouverner par le mépris et par la peur"

En effet, ce vendredi, le nouveau journaliste de CNews était l'invité d'Anne-Sophie Lapix dans "C à vous" sur France 5. Il a profité de cette émission pour régler ses comptes : "Arnaud Lagardère a estimé avoir été abusé par celui qui lui a raconté les raisons de ma nomination aux week-ends, que je n'ai pas accepté", avant de préciser qu'il s'agissait du "président d'Europe 1". "Il a présenté des programmes avec lesquels je n'étais en accord. Je pensais que ça pouvait conduire à un certain échec, et jusqu'à présent, je ne me trompe pas", a balancé Jean-Pierre Elkabbach.

L'ancien patron de France Télévisions en a remis une couche : "Dans la vie, il y a des rivalités, des jalousies. Je pense qu'on ne peut pas gouverner, en étant l'homme qui défend d'abord ses propres intérêts, ensuite qui peut gouverner par le mépris, par l'indifférence et par la peur (...) C'est parce que je suis attaché à Europe 1 que je n'ai pas voulu assister à son déclin."

"Je ne lui en veux pas"

Ainsi, dans Le Parisien de ce jour, Denis Olivennes répond à son ex-employé "qu'il lui souhaitait beaucoup de succès à CNews". "Moi j'ai beaucoup d'admiration pour Jean-Pierre. Je
comprends qu'arrêter l'interview du matin après tant d'années soit une cause d'amertume. Je ne lui en veux pas. Le temps aplanira tout cela", assure le patron de Lagardère Active.

 

Sur le même thème
l'info en continu
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
Presse
Le Daily News n'aura plus de rédaction physique
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Presse
"La Marseillaise" : "La Provence" ne déposera finalement pas d'offre de reprise
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Business
Téléfoot : Mediapro conclut un accord de distribution avec Bouygues
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Sport
Eric Di Meco : "Une finale de Ligue des champions, ça ne se refuse pas"
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
Audiences
Audiences : Bon niveau pour "L'Equipe d'Estelle" sur L'Equipe
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Sport
"Le vrai mag" : A quoi ressemblera le "CFC" de Téléfoot ?
Vidéos Puremedias