Emmanuel Macron : "Certains éditorialistes sont dans le copinage et le coquinage"

Partager l'article
Vous lisez:
Emmanuel Macron : "Certains éditorialistes sont dans le copinage et le coquinage"
Emmanuel Macron
Emmanuel Macron © Abaca
"L'Obs" publie des extraits du livre de Philippe Besson sur la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.

Le président n'y va pas de main morte. Ce jeudi, des extraits de l'ouvrage "Un personnage de roman" de l'écrivain Philippe Besson ont été publiés dans les colonnes de "L'Obs". Le romancier a suivi pendant un an la campagne d'Emmanuel Macron, retraçant chaque étape de l'élection présidentielle, des débats télévisés à la relation du président avec les journalistes.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

"Ils disent à mon sujet : 'Il ne veut pas jouer avec nous.' Eh bien non, je ne veux pas jouer avec eux", a lancé le chef d'Etat, avant de tacler les éditorialistes politiques : "Franchement, il y en a qui sont à la déontologie ce que Mère Teresa était aux stups". "Ils me donnent des leçons de morale alors qu'ils sont dans le copinage et le coquinage depuis des années", a poursuivi l'ex-candidat d'En Marche.

"Je les emmerde (...) Je ne leur céderai rien"

Après le premier débat télévisé en avril dernier, organisé entre les cinq principaux candidats par TF1, Emmanuel Macron a confié à l'écrivain sa répulsion de cet exercice. "Je n'ai pas aimé ce débat. A mes yeux, je n'ai pas été bon, mais les autres ont été plutôt mauvais. Si je gagne, c'est par défaut", a ainsi lâché l'ancien ministre. Lors du deuxième débat de BFMTV et CNews, le locataire de l'Elysée a d'abord semblé satisfait : "J'ai l'impression d'avoir fait le job et d'avoir plutôt bien géré, mais l'ensemble était ennuyeux, non ?". Il ajouté plus tard "détester ce genre d'exercice", avouant "avoir beaucoup à perdre".

Enfin, le président de la République a évoqué la polémique de la Rotonde après le premier tour de l'élection présidentielle et les critiques de certains "commentateurs professionnels" et "des réseaux sociaux" : "La Rotonde ? J'assume totalement. C'est pour nous. On fête avec les gens qui ont fait et je les emmerde. C'étaient pas des people, c'étaient des courageux". Avant de conclure : "Je ne leur céderai rien. Qu'ils aillent à Montretout chercher les châteaux. Chez moi, on fait et on fête."

Sur le même thème
l'info en continu
Roland Garros à huis clos : Nelson Monfort dérange par erreur une rencontre sur le court
Sport
Roland Garros à huis clos : Nelson Monfort dérange par erreur une rencontre sur le...
Ségolène Royal rejoint LCI
TV
Ségolène Royal rejoint LCI
"Vous m'avez manqué !" : Le retour de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews après onze mois d'absence
TV
"Vous m'avez manqué !" : Le retour de Jean-Pierre Elkabbach sur CNews après onze...
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur France 2
TV
Michel Drucker opéré du coeur, la rentrée de "Vivement dimanche" repoussée sur...
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les mystères de l'amour" au plus haut
Audiences
Audiences dimanche : Records pour "Auto moto", "66 minutes" et le "CFC", "Les...
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film de France 2, bon score pour M6
Audiences
Audiences : Robert de Niro large leader sur TF1, "Murdoch" plus fort que le film...
Vidéos Puremedias