En 2014, ils n'auraient pas dû

Partager l'article
Vous lisez:
En 2014, ils n'auraient pas dû
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Petits et grands dérapages médiatiques de l'année.
Petits et grands dérapages médiatiques de l'année.
Petits et grands dérapages médiatiques de l'année.

Micros ouvert ou fermés, florilège des petits et grands dérapages de ces douze derniers mois. En 2014, ils n'auraient vraiment pas dû...

À lire aussi
"Plus belle la vie" vulgaire ? Pas du tout !
Dérapages
"Plus belle la vie" vulgaire ? Pas du tout !
Stéphane Guillon après son tweet sur le crash : "L'esprit Hara-Kiri est bien mort"
Dérapages
Stéphane Guillon après son tweet sur le crash : "L'esprit Hara-Kiri est bien mort"
Clash Bourdin : Le producteur de Nicolas Canteloup dénonce "un dérapage"
Dérapages
Clash Bourdin : Le producteur de Nicolas Canteloup dénonce "un dérapage"

Bourdin cogne Canteloup

La guéguerre entre le matinalier de RMC et l'humoriste d'Europe 1 est montée d'un cran cette saison. Le premier, excédé par les imitations du second, l'a carrément menacé physiquement en direct sur son antenne. Un match qui s'est joué en plusieurs rounds par médias interposés. "L'homme libre" de la bande FM devra trouver de nouveaux ressorts en 2015 pour ne pas finir K.O. dans le duel qui l'oppose à sa grande rivale, Europe 1.

Quand un off devient in

Jean-Vincent Placé, vert de colère mi-avril sur le plateau du "Supplément" de Canal+. Agacé par reportage qui lui était consacré sur des PV impayés, il quitte le plateau pendant la coupure pub. Mais Canal+ diffuse cette séquence off où Maïtena Biraben lui court après pour poursuivre l'entretien. Ou quand le contrat de confiance entre un invité et une chaîne est rompu.

La traque Buisson

Patrick Buisson chassé par un journaliste d'iTELE en Vendée. Dans une frénétique course au scoop, la chaîne d'informations tente d'obtenir la première réaction de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy après les révélations du Point et d'Atlantico sur ses enregistrements clandestins. Une chasse à l'homme survendue par la chaîne d'infos alors que Patrick Buisson ne lâchera aucun commentaire.

L'audience hyptonisée

Pour réveiller une courbe d'audience à peu de frais, Cyril Hanouna n'a pas été le seul à inviter un hypnotiseur sur son plateau. Mais tout a failli mal tourner début décembre quand Gilles Verdez, sous l'emprise de son invité Cyril Arnaud, s'effondre sur la table puis se met à pleurer en réclamant Fatou. Le malaise est immense mais l'animateur garde l'antenne plusieurs minutes.

Flagrant délit de misogynie

Coriace en interview, Bernard Tapie n'a pas failli à sa réputation fin octobre sur iTELE. Mais refusant de répondre aux questions d'une Audrey Pulvar plus ferme et stoïque que jamais, l'ex-ministre perd son sang froid et tombe dans une misogynie crasse. Audrey Pulvar n'a peut-être pas obtenu les réponses à ses questions mais a jeté une lumière crue sur l'homme d'affaires.

Balkany cogne BFMTV

Parler aux époux Balkany de leurs problèmes judiciaires à l'approche des élections municipales peut être dangereux quand on est journaliste. Excédé par les questions d'un reporter de BFMTV, le maire de Levallois l'insulte et lui arrache sa caméra début février. Seul hic, elle tourne toujours, les images sont diffusées sur la chaîne d'informations et Isabelle Balkany est contrainte de présenter ses excuses. Face caméra cette fois.

Une chef "foldingue"

Comprendra-t-on un jour pourquoi Babette de Rozières en veut autant à Mimie Mathy ? La chef "foldingue" s'est une nouvelle fois payé la comédienne, "méchante, conne et imbécile". On la préfère définitivement derrière les fourneaux de "C à vous", micros coupés.

Hollande prend l'eau

Gros raté pour la com' de l'Elysée fin août. Depuis l'île de Sein, le Chef de l'Etat prononce un énième discours. Sous une pluie battante, sans parapluie ni protection, il se retrouve complètement trempé. Les images tournent en boucle sur les chaînes d'informations, deux heures seulement après l'annonce par l'Elysée de la démission du gouvernement Valls. Une image désastreuse, qui a même fait l'objet d'une "question parapluie" lors d'une conférence de presse quelques semaines plus tard.

Emmanuel très petit

Les ex-footballeurs devraient se limiter à leur domaine de compétence, le ballon rond. Nouvel exemple avec Emmanuel Petit début décembre. Défendant Thierry Henry face aux médias, l'ex-champion du monde livre une analyse de vestiaire : "La France est hypocrite et lâche. Parfois, je me dis qu'en ayant été envahis par les Allemands, on serait mieux dirigés aujourd'hui". Lui non plus n'aurait vraiment pas dû en 2014.

l'info en continu
Le retour d'"HPI" sur TF1, l'Eurovision avec Slimane, "L'événement"... Les temps forts de la télévision du 11 au 17 mai 2024
Programme TV
Le retour d'"HPI" sur TF1, l'Eurovision avec Slimane, "L'événement"... Les temps...
"Secret Story" : Des éliminations le vendredi à 18h30, un live 4h par jour, la maison des secrets à Poissy... Toutes les nouveautés de la saison 2024
TV
"Secret Story" : Des éliminations le vendredi à 18h30, un live 4h par jour, la...
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de Tavernost avant le départ du dirigeant de M6
Radio
"Un gros radin, une pince" : Philippe Caverivière se paye avec humour Nicolas de...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Netflix : Pour la première fois dans l'histoire de la plateforme, un film italien s'impose au sommet du classement des films non-anglophones
Plateforme
Netflix : Pour la première fois dans l'histoire de la plateforme, un film italien...
"Les process de CNews sont toujours impeccables" : Julien Bellver et Yann Barthès se moquent de Pascal Praud dans "Quotidien" autour de la blessure de Kendji Girac
TV
"Les process de CNews sont toujours impeccables" : Julien Bellver et Yann Barthès...