Etats-Unis : Twitter supprime le compte personnel de Donald Trump, le président veut lancer sa propre plateforme

Partager l'article
Vous lisez:
Etats-Unis : Twitter supprime le compte personnel de Donald Trump, le président veut lancer sa propre plateforme
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Twitter bannit Donald Trump, sujet diffusé sur BFMTV © DR
Le président des Etats-Unis a fait part de sa colère avant de voir ses tweets supprimés.

La folle semaine de Donald Trump se poursuit. Après avoir été suspendu de Facebook et de services comme Instagram, Twitch ou Snapchat jeudi, au lendemain des violences à Washington qui ont vu ses partisans envahir le Capitole, c'est cette fois Twitter qui a appliqué vendredi une mesure de rétorsion inédite à l'encontre du 45e président des Etats-Unis. Le réseau social de prédilection de Donald Trump a en effet décidé de suspendre de manière définitive son compte personnel, fort de 88 millions d'abonnés, après l'avoir déjà rendu inaccessible pendant 12 heures mercredi.

À lire aussi
"Réfléchissez aux e-mails que vous envoyez" : Taclée sur son physique, une présentatrice canadienne recadre un téléspectateur en direct
International
"Réfléchissez aux e-mails que vous envoyez" : Taclée sur son physique, une...
Guerre Israël-Hamas : L'AFP "condamne avec la plus grande fermeté" la frappe qui a gravement endommagé son bureau de Gaza
International
Guerre Israël-Hamas : L'AFP "condamne avec la plus grande fermeté" la frappe qui a...
RSF annonce la libération du journaliste Mortaza Behboudi après 284 jours de détention en Afghanistan
International
RSF annonce la libération du journaliste Mortaza Behboudi après 284 jours de...
Coup d'État au Niger : France 24 et RFI "s'indignent" de la suspension de leur diffusion par la junte militaire
International
Coup d'État au Niger : France 24 et RFI "s'indignent" de la suspension de leur...

"Après examen approfondi des tweets récents de @realDonaldTrump et du contexte actuel - notamment comment ils sont interprétés (...) - nous avons suspendu le compte indéfiniment à cause du risque de nouvelles incitations à la violence", a expliqué dans un communiqué le réseau social dirigé par Jack Dorsey. Les comptes gouvernementaux @POTUS et @WhiteHouse, toujours actifs, feront aussi l'objet de mesures restrictives en attendant l'investiture de Joe Biden le 20 janvier prochain.

"Twitter est allé encore plus loin dans son musellement de la liberté d'expression"

Car c'est par le biais du compte officiel de la présidence des Etats-Unis que Donald Trump a pu faire part de son indignation avant de voir ses tweets supprimés. L'homme à la tête de la première puissance économique mondiale a ainsi écrit : "Twitter est allé encore plus loin dans son musellement de la liberté d'expression et ce soir, les employés de Twitter ont coordonné avec les démocrates et la gauche radicale le retrait de mon compte de leur plateforme pour me faire taire, moi et vous, les 75 millions de grands patriotes qui ont voté pour moi".

Dans un autre tweet supprimé lui aussi, Donald Trump a évoqué la possible création d'une plateforme afin de pouvoir continuer à s'adresser à son public. "Nous avons mené des négociations avec d'autres sites", a-t-il même pris soin de préciser. De son côté, le fils aîné du président, Donald Trump Jr, a réagi en tweetant : "La liberté d'expression est attaquée !" et en invitant ses abonnés à le rejoindre sur son site personnel, craignant de voir son compte supprimé à son tour.

"Nous avons bien fait comprendre depuis des années que ces comptes n'étaient pas entièrement au-dessus de nos règles, et qu'ils ne peuvent pas utiliser Twitter pour inciter à la violence, entre autres choses", a précisé de son côté Twitter dans son communiqué, alors que Donald Trump avait incité ses partisans à manifester devant le Capitole mercredi, parlant une nouvelle fois d'une élection présidentielle truquée. Les violences à Washington ont causé la mort de cinq personnes.

Donald Trump
Donald Trump
"Macron est en train de lécher le cul de la Chine" : Donald Trump en roue libre sur Fox News
Mensonges, pressions et Donald Trump : Le procès à 1,6 milliard de dollars qui menace Fox News aux États-Unis
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
Facebook : Le bannissement de Donald Trump confirmé, Mark Zuckerberg rappelé à l'ordre
Voir toute l'actualité sur Donald Trump
l'info en continu
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se paye Isabelle Balkany à qui "il faudrait 5.000 euros par mois pour vivre"
Radio
"Même après 40 ans de blanchiment et fraude fiscale" : Philippe Caverivière se...
Pour avoir critiqué Vincent Bolloré dans un reportage, Jean-Baptiste Rivoire, ex-journaliste de Canal+, vient d'être condamné à 151.500 euros d'amende
Justice
Pour avoir critiqué Vincent Bolloré dans un reportage, Jean-Baptiste Rivoire,...
"Star Academy" 2024 : Helena, Julien et Axel dévoilent leur premier single, écoutez-les !
Musique
"Star Academy" 2024 : Helena, Julien et Axel dévoilent leur premier single,...
"Quand la production a 'merdé'..." : Claudia Tagbo révèle les véritables raisons qui l'ont poussé à quitter la série "Le crime lui va si bien" sur France 2
Séries
"Quand la production a 'merdé'..." : Claudia Tagbo révèle les véritables raisons...
Netflix dégaine aujourd'hui une nouvelle série française ambitieuse et addictive avec Marina Foïs
Séries
Netflix dégaine aujourd'hui une nouvelle série française ambitieuse et addictive...
Les Enfoirés 2024 : Pourquoi Mimie Mathy, Lorie, Amir et Christophe Maé n'étaient pas là cette année
TV
Les Enfoirés 2024 : Pourquoi Mimie Mathy, Lorie, Amir et Christophe Maé n'étaient...