Europe 1 : Une rentrée sans surprise mais avec un absent

Partager l'article
Vous lisez:
Europe 1 : Une rentrée sans surprise mais avec un absent
Jean-Marc Morandini, le 19 juillet 2016.
Jean-Marc Morandini, le 19 juillet 2016. © Abaca
Jean-Marc Morandini était le grand absent de la conférence de rentrée d'Europe 1.

Ce matin, dans la cour du musée Maillol à Paris, Alessandra Sublet, Denis Olivennes, président de Lagardère Active et Fabien Namias, directeur général de la station, ont présenté les grandes lignes de la nouvelle grille de rentrée, avec pour cap "la joie de vivre" et "l'optimisme". La plupart des visages de la de la station ont répondu présent : Jean-Pierre Elkabbach, Wendy Bouchard, Thomas Sotto, Nicolas Poincaré, Nikos Aliagas, Frédéric Taddéi, Sonia Mabrouk et entre autres, Louise Ekland. Tous, sauf un, Jean-Marc Morandini. Dans sa traditionnelle conclusion, Nicolas Canteloup sera le premier à prononcer le nom de l'ex-animateur du "Grand direct". Rire crispé de Denis Olivennes.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

"Un magazine n'est pas un tribunal"

La présentation à la presse s'est terminée par les questions des journalistes. Après un retour sur l'échec des "Pieds dans le plat" avec Cyril Hanouna, toutes portaient sur le sort de l'ancien animateur mis provisoirement à l'écart de l'antenne après l'affaire des casting douteux pour sa websérie. Plusieurs plaintes ont été déposées cet été contre Jean-Marc Morandini pour "corruption de mineurs" et "harcèlement sexuel et travail clandestin".

Rappelant le principe de la présomption d'innocence, Denis Olivennes a d'abord jugé qu'"un magazine (Les Inrocks, ndlr) n'était pas un tribunal" et qu'un retour ne se ferait "qu'en fonction de l'évolution du dossier" et "des éléments qui vont entrer en ligne de compte". Les dirigeants d'Europe 1 ont dit être "pleinement satisfaits" de la nouvelle tranche menée par Thomas Joubert, réaffirmant que "le seul intérêt était celui de l'antenne". La rumeur d'un retour de Jean-Marc Morandini le 3 octobre a été démentie et Fabien Namias a assuré à puremedias.com que "seules les avancées juridiques" guideraient sa décision, même si l'audience de la tranche "venait à baisser".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Programme TV
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur Canal+ ?
Audiences
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur...
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16 novembre
Programme TV
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16...
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
Vidéos Puremedias