Européennes : Pourquoi France 24 et RFI n'ont invité que six candidats pour leur débat du 9 avril ?

Partager l'article
Vous lisez:
Européennes : Pourquoi France 24 et RFI n'ont invité que six candidats pour leur débat du 9 avril ?
Débat pour les européennes le 9 avril prochain sur France 24 et RFI.
Débat pour les européennes le 9 avril prochain sur France 24 et RFI. © France 24
Les deux médias organiseront un débat mardi à 19h.

Ils seront moitié moins sur France 24 et RFI. Le mardi 9 avril prochain, les deux médias organiseront un débat à partir de 19h entre six têtes de liste aux élections européennes : Nathalie Loiseau (LREM), Yannick Jadot (EELV), Manon Aubry (LFI), Jordan Bardella (RN), François-Xavier Bellamy (LR) et Raphaël Glucksmann (Place Publique - PS). Retransmis sur les deux antennes et leurs plateformes numériques, le débat durera 1h30 et sera présenté par Frédéric Rivière (RFI) et Caroline de Camaret (France 24).

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
TV
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

Le Conseil d'Etat a annulé les invitations forcées

Les deux médias ont donc décidé de n'inviter que six têtes de liste pour ce débat, contrairement à France 2 qui après avoir convié sept candidats, a dû organiser hier soir un débat avec douze personnalités politiques. En effet, initialement absents, Ian Brossat et Jean-Christophe Lagarde avaient réussi à se faire inviter par France 2 après plusieurs protestations publiques. Après des recours victorieux devant le tribunal administratif de Paris, ce sont ensuite Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau qui avaient réussi mardi à se faire une place.

France 2 ayant fait appel, le Conseil d'Etat avait finalement annulé hier matin les invitations forcées de Benoît Hamon, Florian Philippot et François Asselineau. France Télévisions s'était alors félicité d'une décision "qui confirme et protège sa liberté éditoriale". Toutefois, la deuxième chaîne avait tout de même invité le trio Hamon-Philippot-Asselineau.

"Nous nous laissons la possibilité de faire un débat avec six autres candidats"

Contactée par puremedias.com, Vanessa Burggraf, directrice de la rédaction de France 24 explique les raisons pour lesquelles seuls six candidats participent à son débat. "Nous avons la possibilité de ne faire qu'un débat à six parce qu'on n'a pas l'espace pour faire un débat à douze. Nous n'avons pas les moyens de France Télévisions. On a pris les six candidats qui nous ont tout de suite dit oui", déclare-t-elle, confiant que France 24 se "laisse la possibilité de faire un autre débat avec six autres candidats".

Concernant le choix de ces six candidats pour ce premier débat sur France 24 et RFI, la journaliste précise que les deux médias ont "un peu choisi en fonction des sondages" : "Mais dans l'idéal, on aurait vraiment aimé le faire à douze". Par ailleurs, elle ajoute qu'aucune "demande particulière" n'a été faite du côté des candidats invités. "Ils ont accepté le format de l'émission qui sera un débat à six avec, à certains moments, des petits face-à-face à deux sur des thématiques particulières", détaille Vanessa Burggraf, rappelant les thèmes qui seront abordés : le chômage, l'économie, le social, la question du Brexit, les questions environnementales et la montée des populismes en Europe.

Des débats à venir sur CNews, franceinfo et BFMTV

Hier soir, France 2 a donc donné le grand coup d'envoi des émissions de débat pour les élections européennes. Mercredi 10 avril, ce sera au tour de CNews et d'Europe 1 d'organiser leur grande soirée politique, avec également six dirigeants de partis qui débattront sur le thème "Quelle France dans quelle Europe ?". Seront présents David Cormand (EELV), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Stanislas Guerini (LREM), Marine Le Pen (RN), Olivier Faure (PS) et Laurent Wauquiez (LR). En meeting le même soir, Jean-Luc Mélenchon a dû décliner l'invitation de la chaîne et de la radio.

Deux autres évènements ont également été annoncés sur d'autres médias. Le 23 mai prochain, franceinfo proposera une journée spéciale durant laquelle toutes les têtes de liste interviendront à tour de rôle sur ses antennes. Puis, le même soir, BFMTV organisera une soirée politique lors de laquelle les principales têtes de liste échangeront à trois jours du scrutin.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
avilov

Pour mettre de l'ambiance...



avilov

J'ai toujours pensé que c'était lui la solution...



Saguilar

Autant inviter Lasalle



Saguilar

Approfondir leurs programmes..
Faudrait déjà avoir un programme pour l'approfondir, c'est pas le cas de tous et toutes et surtout ceux qui viennent débattre pour critiquer les autres, car ils n'ont pas de vraix programmes.



Saguilar

6 c'est bien mieux. Après sil y a trop on s'entend plus c'est l'anarchie, ils elles parlent tous en même temps et c'est du grand n' importe quoi. Et ça casse le temps de parole.



Patrique

Une télé européiste qui n'invite que des européistes. Poutine n'oserait pas cette mascarade.



Mr.Eddy

C'est pas de leur faute, ils ont pas de place !



lalo-19

"On a pris les six candidats qui nous ont tout de suite dit oui"

Et le hasard a fait que ce sont les 6 partis principaux, c'est formidable non ?
C'est vraiment l'argument le plus foireux de l'histoire, elle nous prend pas du tout pour des cons...



Mr.Eddy

Déjà à l'époque dans les backrooms il nous gonflait tous avec ses menottes..



Barrage Castor

Ah ! Je pensaient qu'ils n'avaient pas de place pour mettre 12 candidats sur un plateau.



Barrage Castor

Totalement d'accord.



avilov

https://uploads.disquscdn.c...



avilov

J'aurais invité Asselineau pour mettre de l'ambiance...



Mr.Eddy

Ils voulaient organiser un autre débat avec les 6 candidats restant mais on vient de te le dire, ils peuvent pas, ils ont pas de place :(



Mr.Eddy

Je ne souhaite pas payer les 6. Si on donne chacun 5€, c'est bon.



Spontex

Tu nous fais une bourde à la Copé, là.



Barrage Castor

Faut savoir. C'est les sondages ou les candidats qui ont dit oui ?

J'attends avec impatience le débat miroir avec six autres candidats.

Je trouve d'ailleurs antidémocratique d'isoler les candidats en tête des sondages, un peu comme si on isolait les torchons et les serviettes.



Mr.Eddy

Contactée par puremedias.com, Vanessa Burggraf,
directrice de la rédaction de France 24 explique les raisons pour
lesquelles seuls six candidats participent à son débat. "Nous avons
la possibilité de ne faire qu'un débat à six parce qu'on n'a pas
l'espace pour faire un débat à douze. Nous n'avons pas les moyens de
France Télévisions. On a pris les six candidats qui nous ont tout de
suite dit oui", déclare-t-elle, confiant que France 24 se "laisse la possibilité de faire un autre débat avec six autres candidats".
--------------------------------------------------------

Moi je veux bien lui donner 5€ pour acheter 6 chaises chez Ikéa.



comments powered by Disqus
l'info en continu
"Itinéraire d'une maman braqueuse" : Cécile Rebboah héroïne d'un téléfilm pour TF1
TV
"Itinéraire d'une maman braqueuse" : Cécile Rebboah héroïne d'un téléfilm pour...
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
Programme TV
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Séries
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France Télévisions
TV
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France...
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris Match" et "Valeurs actuelles"
Presse
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris...
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Programme TV
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Vidéos Puremedias