Flop de "The Apprentice" : "On s'est planté sur le concept", estime Endemol

Partager l'article
Vous lisez:
Flop de "The Apprentice" : "On s'est planté sur le concept", estime Endemol
<span>Endemol évoque l'échec de "The Apprentice"</span>
Endemol évoque l'échec de "The Apprentice" © PIERRE OLIVIER/M6
Après la catastrophe d'audience mercredi dernier, le producteur de l'émission de M6 reconnaît ses erreurs.

"Un rejet du concept". Annoncé comme l'un des événements de la rentrée de M6, "The Apprentice" a tourné au fiasco total. Mercredi, à peine plus d'un million de téléspectateurs (4,6% de PDA) étaient présents devant leur poste pour le premier épisode de cette télé-réalité où des anonymes cherchent à décrocher un CDI dans l'entreprise de Bruno Bonnell, entrepreneur français. M6 était alors battue France 2, TF1, France 3 ainsi que par une rediffusion du film "Une femme de ménage" sur Arte.

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : &quot;Quotidien&quot; fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d&#039;Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

"Rejet du concept"

Ce midi, lors d'un déjeuner avec l'AJM (Association des Journalistes Médias), auquel puremedias.com participait, Nicolas Coppermann, président d'Endemol France, producteur de "The Apprentice", a évoqué l'échec du programme. "On s'est planté sur le concept", a-t-il avoué. "Le problème, ce n'est pas la qualité de la production mais, à ce niveau-là d'audience, je crois que c'est un rejet du concept", a estimé le patron d'Endemol, qui croyait beaucoup en l'adaptation française de ce format américain à succès, qui a notamment participé à la popularité de Donald Trump outre-Atlantique.

"Je pensais que proposer à des gens une opportunité pour changer de vie avec un patron humain serait vu comme quelque chose de positif. Mais à voir les retours sur les réseaux sociaux, ça n'a pas été vu comme cela", a-t-il poursuivi, estimant qu'Endemol n'avait "peut-être pas assez adapté le format original". En revanche, Nicolas Coppermann a rappelé que toutes les chaînes s'étaient intéressées au format par le passé et a affirmé que l'échec n'était probablement pas dû au manque de popularité de Bruno Bonnell. "Bien sûr que si le patron avait été plus connu, on aurait fait mieux mais ce n'est pas en cause selon moi", a-t-il assuré.

Une déprogrammation "quasiment certaine"

Nicolas Coppermann a également précisé que "cinq à six soirées" étaient prévues sur M6 et a confié qu'il était "quasiment certain" que la chaîne annonce la déprogrammation de l'émission dès jeudi matin, à l'issue du deuxième numéro, comme le prévoient les règles du SEPM (Syndicat des éditeurs de la presse magazine). Celles-ci obligent notamment les chaînes à attendre deux numéros d'une émission hebdomadaire pour permettre au diffuseur de la déprogrammer, sous certaines conditions.

Toutefois, un flou entoure encore la possible déprogrammation de "The Apprentice" puisque les épisodes 5 et 6 doivent être diffusés non pas le mercredi 23 mais le jeudi 24 septembre, et que la déprogrammation doit en théorie concerner les mercredis.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
ETR Renan

Tu sais se7en, a force de lire tes reponses, je suis vraiment désolé pour toi.
Et oui, il y a plus dans la vie qu'une carriere, l'argent, la fin justifie les moyens et j'en passe.
Ta vie repose apperement sur ces concepts et j'espere vraiment que tu pourras évoluer.



The Tenth Doctor

C'est un triomphe incontestable, un retour aux 30 glorieuses après le quinquennant catastrophique de Nicolas Sarkozy qui a détruit les fondations mêmes de notre société et menacé l'équilibre des planètes (j'ai décidé que, dorénavant, je me mettrai à ton niveau dans mes réponses, le côté tout blanc/tout noir etc).



agepmi

C'est un bon résultat ?

Ah bon !!



The Tenth Doctor

Trop long, fais moi une synthèse. Déjà que je ne lis pas de livres.



agepmi

Bien qu'elle soit élevée, la productivité française reste insuffisante pour soutenir la croissance en France, souligne l'OCDE dans un rapport publié ce 14 novembre. Pire, la compétitivité se dégraderait en raison de causes structurelles. Le salaire mininum est pointé du doigt.

Cela commence bien. "La France a relativement mieux résisté à la crise que nombre de ses partenaires. Sa productivité horaire compte parmi les plus élevées de la zone euro et elle détient une position de leader mondial dans plusieurs secteurs clefs tels que l'aérospatial et
les transports".

Et pourtant, le "rapport sur la compétitivité en France" publié ce 14 novembre par l'OCDE se poursuit sur un ton moins flatteur qui ne ravira sans doute pas l'Elysée. " La performance française au cours des dernières décennies a toutefois été très moyenne.
Le revenu par habitant y a crû bien moins vite que le pays de l'OCDE les plus riches en terme de PIB par habitant".

Concernant le sujet central du rapport, l'OCDE estime que "la productivité du travail a faiblement augmenté au cours des dernières décennies. Cela tient avant tout à une insuffisance des gains de productivité horaire dont la
croissance a été inférieure à la moyenne de l'OCDE".

Différences de productivité entre secteurs
L'organisation internationale met en particulier l'accent sur les différences de productivité entre secteurs. "Si la croissance de la productivité dans le secteur manufacturier français est la même que celle observée dans les pays de l'UE, et notamment en Allemagne, l'information et la communication, les activités scientifiques et techniques, les services administratifs et de soutien "enregistrent une
performance relative supérieure à la moyenne".

En revanche, constate l'OCDE, les gains de productivité des secteurs de l'électricité, du gaz, de l'eau et de la construction ont été "bien plus modestes". Et pour l'organisation internationale, l'Allemagne fait mieux que nous dans le commerce, le transport, l'hébergement ou encore la restauration.

Le Smic en accusation

L'OCDE pointe naturellement les causes de cette compétitivité très relative. Et elles sont connues. En premier lieu, c'est la question du coût élevé du travail, "notamment au niveau du salaire minimum".
Selon l'OCDE, la France arrive en 4eme position pour le niveau du coût minimum du travail en 2010 parmi les pays disposant d'un tel salaire. Ce coût y est de 80% plus élevé que la moyenne des pays de l'OCDE.

Elle conclut: "l'amélioration de la compétitivité-coût de la France passe donc tout d'abord par une amélioration de la productivité qui, dans un contexte de modération salariale, pourrait permettre une baisse des coûts salariaux unitaires".

L'OCDE plaide également pour un renforcement de la concurrence, en particulier dans les transports et
l'énergie. Elle réclame d'améliorer l'efficacité du secteur public et des administrations, et de réformer la fiscalité pour favoriser l'emploi et l'investissement. Mais fallait-il un énième rapport pour aboutir à ces constats?

Bref, on est les meilleurs !!!

BFM business 14/11/2013



The Tenth Doctor

Diantre, louerais-tu l'action de notre président bien-aimé..? Rassure-moi...



agepmi

Décidément quoi ?

Compétitivité : la France maintient son rang

La France a réussi à maintenir son rang dans le classement mondial de la compétitivité, établi tous les ans par le Forum économique mondial (WEF) et publié mercredi 3 septembre à Genève. La France occupe en 2014-2015 le 23e rang de ce classement, comme en 2013-2014, alors qu'elle avait reculé auparavant durant quatre années consécutives.

L'étude du WEF a été réalisée auprès de 15 000 chefs d'entreprises dans 144 pays et donne un classement mondial des pays les plus compétitifs, à partir d'une centaine d'indicateurs économiques. Pour la sixième fois consécutive, la Suisse occupe cette année le premier rang de ce classement.

Sur le plan économique mondial, « nous sommes cette année en meilleure position que l'année dernière, le redressement économique mondial est plus ou moins au rendez-vous », a déclaré Benat Bilbao, économiste senior auprès du WEF, en présentant le rapport à la presse. Selon lui, il reste cependant encore beaucoup d'efforts à faire sur le plan des réformes structurelles, qui restent indispensables « pour une croissance à long terme ». « L'innovation, le développement des talents et des institutions fortes continuent à jouer un rôle clé » parmi les pays les plus compétitifs du monde.

La France a nettement amélioré son rang passant de la 71e à la 61e place sur le plan de l'efficacité du marché du travail, grâce à une « plus grande flexibilité ». Cette flexibilité continue cependant à être un défi pour la France, bien qu'elle ait gagné 9 rangs dans le classement de cet indicateur économique, passant de la 116e place à la 107e.

Parmi les mauvais points figure la situation fiscale de la France, qui continue à se détériorer, perdant 9 rangs à la 82e place. La « petite réduction du déficit budgétaire est accompagnée par une augmentation de la dette publique et une dégradation de la notation de la France », relève le WEF.

Le pays garde cependant quelques avantages concurrentiels, comme ses infrastructures qui font partie des « meilleures du monde ». La France obtient également de bonne notes pour la qualité de son système éducatif.

Les 10 pays les plus compétitifs n'ont pas changé d'une année sur l'autre, mais ils ont cependant connu des évolutions différentes. Quatre d'entre eux (Suisse, Singapour, Hong-Kong et Pays-Bas) ont gardé leur rang, 3 ont progressé (USA, Japon et Royaume-Uni) et 3 ont reculé (Finlande, Allemagne et Suède).

Dans l'UE, certains pays les plus gravement touchés par la crise ces dernières années ont fait des progrès spectaculaires, sur le plan de la compétitivité. Ainsi, le Portugal gagne 15 places dans le classement global, la Grèce 10 places et l'Irlande 3 places. Comme la France, l'Italie et l'Espagne ont consolidé leur rang. La France est 12ème du classement.

Le Monde le 3 septembre 2014



Romain

Pas en France depuis 13 ans et tu dis trop connaître les Français ? Bel exploit. Définitivement, on devrait se prosterner devant ta culture et ton bon sens. Remettre en doute tes propos arbitraires et mal argumentés ? Non, ce serait une attitude de Français ça...



Marwen Be

Pour la Starac 8 et 9 ce n'était pas un catastrophe ni un flop d'audience on peut parler de déception pour tf1 et pour nrj12 bonne audience pour les primes mais une déception pour la quotidienne et c'est pour sa que la starac n'a jamais été un echec et que la starac va revenir en 2017 sur une chaîne du groupe tf1 vue que les moyen économique ont multiplié pour la tnt



21h54

Ces concepts dévoreront nos âmes ! INFOGRAAAAAAMMMEESSSS !



The Tenth Doctor

"Car si la Grande-Bretagne s'est rapidement relevée de la crise, sa productivité n'a pas retrouvé son niveau d'antan, contrairement à d'autres pays européens. «Le rendement par heure travaillée est encore 2% inférieur à son pic d'avant-crise, note le journal. Dans les autres pays du G7, il est 5% supérieur.» «Les Français pourraient être en congés le vendredi, ils produiraient encore davantage que les Britanniques en une semaine», assène le journal."

Le Figaro, 23/03/2015, citant un article de The Economist (journal britannique de tendance libérale).

Décidément...



yakkle

Joueur du grenier



agepmi

On fait dire n'importe quoi aux statistiques officielles surtout si cela est une moyenne.
Deux organismes différents vous diront exactement l'inverse.



agepmi

C'est peut être pour ça que les français vont directement en UK pour leur montrer de visu qu'ils ont une bonne réputation de personnes travailleuses et qui ne comptent pas leurs heures.



delasoul72

Ce sont pourtant des stats officielles, après le ressenti de chacun c'est autre chose. Même des JT pourtant enclins à applaudir le social-libéralisme ou le libéralisme tout court mentionnent cela, c'est dire qu'ils ne peuvent pas faire autrement.



Pierre Roberto

Je trouve le dénigrement absolu des français penible , des qu'une émission mal fichue se plante.L'émission aux Usa n'a pas grand chose à voir



agepmi

Vous êtes sur ?
Non, tous les français ne travaillent pas 40 h/par semaine et non ils ne sont pas les plus productifs.
Encore des faux arguments pour ne surtout rien changer dans une société sclérosée et bloquée.



agepmi

Oui et ?



agepmi

JDG ?



D Gouingu

La différence, c'est que dans l'émission aux us, les candidats ne sont absolument pas des anonymes, mais des célébrités qui collecte de l'argent pour des associations caritatives! Ça doit aussi changer un peu la donne! Et puis, franchement, une émission sur l'entreprise, quand on passe déjà notre semaine dedans, on s'en passe! Mauvais concept!



Mlle_N

Cool pour toi. Moi j'ai jamais été payée plus de 10 000 euros par mois, ca doit vouloir dire que ca n'existe pas ce genre de salaire.

...

Logique a 2 balles.



Mlle_N

Exactement, c'est une vision de société qui va bien au delà du sempiternel "les français n'aiment pas travailler et ont une mentalité de fonctionnaires". D'ailleurs, c'est marrant, au UK , les français ont une bonne réputation de personnes travailleuses et qui ne comptent pas leurs heures.



Mlle_N

"n'a aucun esprit d'entreprise"
Va falloir se renseigner un peu plus alors.



nic

Endemol qui avoue s'etre planté cest un exploit, jespere quils vont avouer s'etre planté sur tous les pgs quils ont fait depuis 2008 date d'arrivée des nouveaux dirigeants : la ferme3; star ac8, star ac9, carré viiip, secret story qui na pas bougé d'un iota sans aucune nouveauté et pleins d'autres programmes



nic

"Toutefois, un flou entoure encore la possible déprogrammation de "The Apprentice" puisque les épisodes 5 et 6 doivent être diffusés non pas le mercredi 23 mais le jeudi 24 septembre, et que la déprogrammation doit en théorie concerner les mercredis." Là ce serait JOUISSIF sils étaient obligés dattendre encore une semaine pour déprogrammer, ça leur apprendra ainsi à programmer les émissions n'importe comment, surtout qu'il ny avait aucun evenement qui justifiait cette programmation le jeudi



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Conférence de presse d&#039;Emmanuel Macron : &quot;Demain nous appartient&quot; remplace &quot;Bienvenue en vacances&quot; vendredi
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace...
&quot;Le Meilleur Pâtissier Professionnel&quot; : M6 modifie complètement son concours pour sa saison 3 dès le 15 mai
Programme TV
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour...
Conférence de presse d&#039;Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition spéciale demain
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition...
&quot;Game of Thrones&quot; : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance l&#039;épisode de dimanche dernier
Séries
"Game of Thrones" : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance...
&quot;Section de recherches&quot; / &quot;Alice Nevers&quot; : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Programme TV
"Section de recherches" / "Alice Nevers" : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement sur Arte à 22h25
Cinéma
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement...
Vidéos Puremedias