France Inter : Rachida Dati furieuse contre l'édito politique d'un journaliste

Partager l'article
Vous lisez:
France Inter : Rachida Dati furieuse contre l'édito politique d'un journaliste
Rachida Dati agacée par l'édito politique d'un journaliste de France Inter. © France Inter
La députée européenne était l'invitée de Léa Salamé ce matin.

L'ex-ministre s'agace. Ce matin, Rachida Dati était l'invitée politique de Léa Salamé sur France Inter à 7h50. Présente un peu plus tôt dans le studio de la matinale, présentée ce mercredi par Marc Fauvelle, elle a assisté, irritée, à l'édito politique de Yaël Goosz, chef du service politique de la station. Le journaliste est revenu sur la prise de parole d'Emmanuel Macron hier au Parlement européen de Strasbourg et la réaction des eurodéputés à son discours.

À lire aussi
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
TV
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen" dans "C à vous"
TV
Rokhaya Diallo dénonce la "chronique mensongère" du "pathétique Patrick Cohen"...
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Julien Cazarre et Sébastien Thoen parodient "L'heure des pros" de Pascal Praud

"Je peux continuer, c'est possible ?"

"Ce qui est sûr, c'est qu'il était très applaudi sur la plupart des bancs européens. Pourquoi ? Parce qu'il a fait vibrer la fibre des pères fondateurs...", a lancé Yaël Goosz, avant d'être coupé par Marc Fauvelle : "Commentaire de Rachida Dati à côté de vous, pardon". Hérissée par les propos de l'éditorialiste, l'ancienne ministre de la Justice l'a recadré : "Non, mais franchement... Vous y étiez ?". "Bah j'ai regardé le débat à la télévision", a répondu le journaliste de France Inter, avant d'être interrompu de nouveau par l'eurodéputée LR : "Vous avez regardé ? Moi, j'étais dans l'hémicycle. Il n'a pas du tout été, ni ovationné, ni super applaudi."

Selon Yaël Goosz, le président de la République a reçu "beaucoup d'applaudissements" des bancs des mouvements politiques PPE et PSE, les équivalents du centre droit et du Parti socialiste. "Vous n'y étiez pas alors, alors je vous invite à faire une chose, parce que France Inter aime bien les vérifications. Vous allez regarder en replay. J'invite les auditeurs à regarder les images du discours, avec un hémicycle droit complètement plein", a ajouté sèchement Rachida Dati. L'éditorialiste a rétorqué : "J'invite tout le monde à regarder également. Que chacun se fasse son avis. Mais je peux continuer, c'est possible ?".

"Il fallait être sur place !"

"On va laisser Yaël Goosz terminer son édito et on va en reparler avec vous dans quelques minutes. On va essayer de faire ça dans l'ordre", a poursuivi Marc Fauvelle, afin de calmer les tensions. Alors que le journaliste, qui remplaçait ce mercredi Thomas Legrand, a repris sa chronique, Rachida Dati a glissé : "Mais il fallait être sur place !" puremedias.com vous propose d'écouter la séquence.

Rachida Dati
Rachida Dati
"Je ne vous permets pas !" : Echange très tendu entre Agnès Buzyn et Rachida Dati lors du débat de franceinfo
"Clique" : Les larmes de Rachida Dati en évoquant les violences policières
"On n'est pas à 'Koh-Lanta' !" : La sortie inattendue de Rachida Dati lors du débat pour les municipales à Paris
France Inter : Rachida Dati quitte le studio à l'arrivée de Charline Vanhoenacker
Voir toute l'actualité sur Rachida Dati
Autour de Rachida Dati
Sur le même thème
l'info en continu
"Ici tout commence" : Des comédiens de "Demain nous appartient" dans l'épisode du 25 décembre
Séries
"Ici tout commence" : Des comédiens de "Demain nous appartient" dans l'épisode du...
Loi sur la sécurité globale : Le fameux article 24 bénéficiera d'une "réécriture complète"
Presse
Loi sur la sécurité globale : Le fameux article 24 bénéficiera d'une "réécriture...
"Les Princes et les princesses de l'amour" de retour sur W9 ce soir
Programme TV
"Les Princes et les princesses de l'amour" de retour sur W9 ce soir
Eurovision Junior : En panique, la cheffe de la délégation française oublie qu'elle est à l'antenne
TV
Eurovision Junior : En panique, la cheffe de la délégation française oublie...
"Neo" : Bernard de la Villardière lance un nouveau média vidéo "positif"
Internet
"Neo" : Bernard de la Villardière lance un nouveau média vidéo "positif"
Europe 1 : Christophe Hondelatte suspend les enregistrements de "Hondelatte raconte" après des soucis de santé
Radio
Europe 1 : Christophe Hondelatte suspend les enregistrements de "Hondelatte...
Vidéos Puremedias