Franceinfo : Deux journalistes web licenciés après des dérapages sexistes

Partager l'article
Vous lisez:
Franceinfo : Deux journalistes web licenciés après des dérapages sexistes
France Info s'est séparée de trois journalistes après des comportements inappropriés
France Info s'est séparée de trois journalistes après des comportements inappropriés © DR
Un journaliste avait déjà été licencié en avril dernier.

Les sanctions sont tombées. Mardi, la direction de France Télévisions a décidé de licencier deux journalistes de Franceinfo, déjà mis à pied depuis un mois. Il s'agit de deux cadres du site d'information, respectivement rédacteur en chef et rédacteur en chef adjoint. Selon une source proche du dossier interrogée par "Libération", le rédacteur en chef se serait vu reprocher une "incompétence managériale" tandis que son second aurait commis "une faute simple".

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
Musique
Maxime Le Forestier flingue la "putain d'émission de merde" de Thierry Ardisson
"En famille" : M6 déprogramme le prime inédit ce soir
TV
"En famille" : M6 déprogramme le prime inédit ce soir

Il sont en tout cas pointés du doigt pour avoir entretenu une ambiance sexiste au sein de la rédaction numérique de Franceinfo dont ils avaient la charge. "Au regard des faits avérés, la direction de France Télévisions a décidé de mettre fin à la collaboration des deux salariés concernés", stipule le court communiqué interne qu'ont pu se procurer nos confrères de "L'Express".

Une enquête interne et de nouvelles révélations

Après que l'affaire de la Ligue du Lol a éclaté en février dernier - du nom de ce groupe Facebook composé de journalistes, publicitaires et autres communicants accusés de cyber-harcèlement -, une enquête interne avait été ouverte à Franceinfo sur les comportements au sein de la rédaction, enquête qui avait abouti à un licenciement et à deux mises à pied, celles du rédacteur en chef et de son adjoint pour "manquements au sein de la hiérarchie". Le responsable de la rédaction n'aurait en effet pas réagi après que le journaliste finalement licencié a été accusé d'agression sexuelle par deux collègues.

L'enquête s'était poursuivie début avril et avait été confiée à un cabinet spécialisé face aux enquêtes édifiantes publiées par "Libération" et par "L'Express" relatant l'ambiance de "boys club" régnant au sein de la rédaction, avec des stagiaires et des apprenties recrutées sur des critères physiques et surnommées "les petites meufs". Dans un communiqué publié dans l'intervalle, Yannick Letranchant, directeur exécutif de l'information à France Télévisions, avait tenu à souligner que "France Télévisions est engagée dans une politique d'exemplarité et de zéro tolérance envers le harcèlement". Une détermination qui s'est donc illustrée par le licenciement des trois journalistes de Franceinfo mis en cause en interne.

Il y a quelques jours, dans la presse écrite cette fois, deux journalistes de "Télérama" ont également été licenciés après des accusations d'agissements sexistes et de harcèlements sexuels par plusieurs salariés. Des faits que les intéressés comptent contester en justice.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
vincetv

Ah les journalistes ceux qui font la morale et qui sont les pires une fois de plus...



L'Œil

Il est fort le petit Spontex.
À force de marteler son amour pour Macron, certains ont fini par croire qu'il était un représentant officiel de LREM !



Emrata.

Ben non.



Mr.Eddy

Je crois que c'est grave.



Yvonne Pras

C'est marrant, moi aussi j'ai pensé à Spontex en lisant l'article!



Starlight

Que la ligne éditoriale me convienne ou pas, jamais je ne clouerai au pilori toute une rédaction juste parce qu'une poignée de ses membres a eu un comportement de voyou.



guilem2

Non, mais constater que la ligne éditoriale est d'un dogmatisme Uber ahurissant pour du service public, on peut peut-être, si on aime le service public...



guilem2

France Info sur le sociétal c'est de la propagande calamiteuse, et les rédactions les plus auto-satisfaites ne sont pas forcément exemplaires, on l'a vu avec la Ligue du Lol.



guilem2

Vous devriez regarder le service public, ils ont peut-être des modules sur la conjugaison.



Stratégik Platypus

+1, un peu plus de contenu radiophonique mis en images serait bon (mais ne sera possible que quand le SNJ radio france arrêtera de cracher dans la soupe).



Stratégik Platypus

Bon signe que de virer les éléments sexistes !
Ce qui était une anomalie vient donc d'être corrigé.



La Sardine

Vous avez raison. D'ailleurs la rédaction de franceinfo: fait plutôt du bon boulot, ils essayent des choses, je suis client.



Jules

Ce même site qui aliment la chaîne info ?



Emrata.

En fait ils ne bossaient pas pour la chaîne mais pour le site web.

Qui est le premier site d'info de France.



Mr.Eddy

Tu veux dire que Spontex bossait à FranceInfo ?



Yoni

non mais BFMTV qui considère que diffuser une finale de foot fait partie de la "mission d'information". On aura tout vu. France Info est critiquable mais je préfére le traitement d'info de cette chaine. Les modules sont sympas et pédago. Il faudrait renforcer la synergie avec la radio



Bison futé

On leur dira :-



Jules

Que dire...Continue a être heureux de payer pour des audiences de 0.7% en 2018 et il n'y a aucun monopole nulle part car il me semble que les journaux télévisés existent toujours en régional comme en national.



LeMoi

Apparemment c'est surtout pour un problème d'"ambiance de "boys club" régnant au sein de la rédaction, avec des stagiaires et des apprenties recrutées sur des critères physiques et surnommées "les petites meufs""



Charles Dudule

C'est pour cela que je pense que c'est mort pour Riolo...



Sir Tainly

Mais bien sûr, laissons le monopole de l'info en continu au privé, BFMTV le fait tellement mieux, hein...
Et non, on est plusieurs à regarder, tous les jours en ce qui me concerne, et ça montera peut-être nettement quand le canal 14 sera réattribué.



bigtv

Ah ok , est qu'est ce qui leur est reproché ?



Starlight

Trois journalistes de la rédaction numérique ont commis des faits graves et ont été licenciés pour cela. Faut-il pour autant clouer toute la rédaction au pilori ? La réponse est bien évidemment non.



Jules

C'est la chaîne entière qu'il faut licencier et fermer, gouffre a pognon que personne ne regarde...



La Sardine

Il y a quand même un sacré décalage entre certains articles moralisateurs de franceinfo: et la rédaction. Ces articles nous incitant, nous les beauf de province, à changer nos mentalités... Et ben aujourd'hui on voit ou sont les minables.



comments powered by Disqus
l'info en continu
Jean-Luc Lemoine tacle C8 après son départ : "Je n'ai vu ni les projets, ni les patrons"
TV
Jean-Luc Lemoine tacle C8 après son départ : "Je n'ai vu ni les projets, ni les...
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
Sport
Diffusion Coupe du monde féminine 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Faustine Bollaert (TV Notes 2019) : "'Ca commence aujourd'hui' est la preuve qu'il faut laisser du temps en télé"
TV Notes
Faustine Bollaert (TV Notes 2019) : "'Ca commence aujourd'hui' est la preuve qu'il...
"La folle équipe" : Cartman termine nu avec Yoann Riou dans la cabine de commentaires de L'Equipe
TV
"La folle équipe" : Cartman termine nu avec Yoann Riou dans la cabine de...
David Pujadas (TV Notes 2019) : "La télé d'aujourd'hui est beaucoup plus indépendante"
TV Notes
David Pujadas (TV Notes 2019) : "La télé d'aujourd'hui est beaucoup plus...
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
TV
"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : Les 11 célébrités du jeu de TF1
Vidéos Puremedias