François Pellissier (TF1) : "C'est la première fois qu'on dispose de droits sur l'ensemble du groupe"

Partager l'article
Vous lisez:
François Pellissier (TF1) : "C'est la première fois qu'on dispose de droits sur l'ensemble du groupe"
François Péllissier, directeur des sports de TF1
François Péllissier, directeur des sports de TF1 © Christophe Chevalin/TF1
A l'occasion de la Coupe du monde de football en Russie, le directeur des sports de la Une s'est confié auprès de puremedias.com.

puremedias.com au rythme de Moscou. A l'occasion de la Coupe du monde de football, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet, les personnalités de l'univers du ballon rond se confient pendant un mois pour parler du mythique tournoi de football et de leurs actualités à la télévision ou à la radio. Ainsi, François Pellissier, directeur des sports du groupe TF1, a répondu à notre sollicitation.

À lire aussi
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...
Audiences : "Koh-Lanta" puissant leader en baisse face à "Candice Renoir", carton pour Guy Bedos sur France 3
Audiences
Audiences : "Koh-Lanta" puissant leader en baisse face à "Candice Renoir", carton...

Propos recueillis par Florian Guadalupe. Entretien réalisé le 30 mai.

Partie Coupe du monde

puremedias.com : Quel est votre meilleur souvenir d'une Coupe du monde ?
François Pellissier : 1998. Parce qu'on gagne notre première Coupe du monde, en France, devant le Brésil. C'est un souvenir qui a touché beaucoup de Français. On en garde tous un souvenir festif et joyeux. C'est pour ça qu'on est très heureux de fêter les 20 ans de cette victoire sur TF1 lors de deux soirées exceptionnelles les 10 et 12 juin.

Quel est le plus mauvais souvenir ?
C'est 1982. La demi-finale de la France perdue contre l'Allemagne. J'avais 12 ans. J'ai pleuré.

Ils ont dit
"L'équipe de France championne du monde, on peut considérer ça comme une surprise"
François Péllissier

Quel joueur a marqué ce début de siècle ?
C'est Zinedine Zidane sans aucune hésitation. Il a une carrière exceptionnelle. A la fois en tant que joueur et en tant qu'entraîneur, même si ça ne fait que deux ans et demi qu'il entraîne au plus haut niveau. Il a déjà remporté tellement de titres qu'il est déjà dans l'histoire. Gagner trois Ligues des champions consécutives, c'est exceptionnel comme parcours. Même s'il y a des joueurs fabuleux comme Ronaldo et Messi, Zidane est le seul à avoir une double carrière joueur-entraîneur aussi exceptionnelle.

Qui sera la surprise pour cette Coupe du monde en Russie ?
Si je dis l'équipe de France, on va penser que je n'y crois pas. En même temps, tout le monde s'accorde à dire qu'il a plusieurs équipes un peu supérieures comme le Brésil, l'Allemagne et l'Espagne. L'équipe de France championne du monde, on peut considérer ça comme une surprise. J'espère que ce sera celle-là.

Les Bleus peuvent-ils aller jusqu'au bout ?
Oui. Ils en ont les capacités et le talent. Ils ont surtout un coach fait pour les emmener jusque-là.

Ils ont dit
"C'est la première fois qu'on dispose de droits sur l'ensemble du groupe pour une Coupe du monde"
François Péllissier

Partie Médias

Comment abordez-vous cette Coupe du monde en Russie ?
Je suis très excité par le challenge. C'est la première fois qu'on a un dispositif aussi ambitieux. C'est la première fois qu'on dispose de droits sur l'ensemble du groupe pour une Coupe du monde. On va être présent sur toutes les antennes. C'est un changement important et fondamental qui correspond à notre ligne éditoriale et à notre stratégie multi-chaînes. On va avoir les 28 plus belles affiches. Le coeur du réacteur sera évidemment TF1. C'est le dispositif quasi-équivalent de ce qu'on avait en 2014 pour la Coupe du monde au Brésil. Il permet aux téléspectateurs d'avoir le meilleur de la compétition.

Quelle sera la promesse de ce dispositif ?
C'est bien évidemment ces 28 matchs qui seront commentés par deux équipes. Une équipe composée de Margotton et de Lizarazu, avec Fred Calenge sur les matchs de l'équipe de France. La deuxième équipe officiait déjà pour l'Euro 2016 avec Christian Jeanpierre et Rudi Garcia. On est très heureux d'accueillir Rudi Garcia qui a fait une excellente saison avec l'Olympique de Marseille. Ca va être intéressant d'avoir son point de vue en tant qu'entraîneur.

Les magazines auront également une place particulière dans ce dispositif.
Oui, ce sera précieux. On aura à peu près 25 magazines qui encadreront les matchs, en particulier ceux en prime. Le point important à souligner sur ce magazine est qu'il aura un plateau événementiel et éphémère à l'endroit où on réalise d'habitude les soirées électorales. Ce sera un très beau plateau, très moderne, très technologique avec de la réalité augmentée. Il y aura un espace de réalité virtuelle dans lequel on va pouvoir faire des séquences d'immersion. On va aller découvrir le camp de base de l'équipe de France avec Denis Brogniart qui pourra nous présenter la chambre d'un des joueurs. Il pourra avec un consultant décrypter une action. On aura quelque chose de dynamique. Il y aura un tour de table très prestigieux. On proposera de découvrir les à-côtés de la Coupe du monde avec des envoyés spéciaux et des reporters. Partenaire des Bleus, on a des accès privilégiés aux joueurs, au staff, avec des images inside.

Qui retrouvera-t-on dans ce magazine ?
Pour débattre, on aura autour de Denis des jeunes journalistes, qui commencent à être confirmés sur nos antennes et qu'on voit sur nos antennes dans "Téléfoot", Charlotte Namura et Thomas Mekhiche. Il y a le retour de Nathalie Iannetta à la télévision. On est très heureux qu'elle nous rejoigne car elle est l'une des figures du foot en France. Elle interviendra en tant qu'éditorialiste autour de la table. A chaque magazine, il y aura un invité people. Ce magazine est riche et complet.

Ils ont dit
"L'objectif n'est pas de viser des records d'audience"
François Péllissier

Visez-vous des records d'audience pendant cette Coupe du monde ?
Honnêtement, l'objectif n'est pas de viser des records d'audience. L'objectif est de faire le meilleur produit possible pour les téléspectateurs. Si on y arrive, les audiences suivront. Ce que je retiens, c'est que la Coupe du monde 2014, avec les 28 matchs que l'on a diffusés, c'est 9 millions de téléspectateurs en moyenne. Pour un match de l'équipe de France, c'était 15 millions. Ce sont des scores extrêmement importants dans une télé où il est de plus en plus difficile de faire des scores qui rassemblent plus de 10 millions de téléspectateurs. Mais le foot et la Coupe du monde de football doivent permettre d'y arriver, parce que c'est un événement unique, rare, qui a lieu tous les 4 ans et qui est donc exceptionnel. Cet événement est toujours aussi fédérateur parce qu'il y a de l'excitation et de l'enjeu sportif. Toutes les nations et tous les pays du monde seront rivés sur la Russie pendant un mois.

La France ne jouera presque pas à 20h pendant la compétition. Ces horaires ne vont-ils pas être handicapants ?
Je suis confiant. Pour un match de l'équipe de France, les gens vont se mobiliser. Un samedi à midi (le premier match de l'équipe de France se joue le 16 juin contre l'Australie, ndlr), tous les gens seront devant leur télé. Souvenez-vous des scores du rugby en Nouvelle-Zélande. La finale avait réuni plus de 18 millions de personnes à 10h du matin. Là, les gens seront là, c'est le week-end. Puis, pour les autres matchs, les gens seront là aussi. Je n'ai aucun doute sur le fait que les gens s'organisent. Les entreprises vont être obligées de s'organiser pour laisser les gens regarder ces matchs. C'est le cas à chaque fois.

Ils ont dit
"Quand vous avez la chance et l'opportunité d'avoir les droits d'une Coupe du monde, c'est plus facile de convaincre les gens de vous rejoindre"
François Péllissier

Sur le dispositif de LCI, pourquoi rediffuser des matchs sur la chaîne info ?
Pour l'instant, il n'y aura de rediffusion que sur un match, France/Australie. Pourquoi ? Parce qu'ils ont la chance d'avoir les droits. Ce sera la seule chaîne info à disposer des droits. Je parle bien des droits, car les autres chaînes pourront bénéficier du droit à l'info dans leurs journaux. Mais LCI aura le droit des images. Ils auront des magazines dédiés dans lesquels ils auront accès aux images en illimité pour les 28 matchs qu'ils vont diffuser dans le groupe. Ils auront accès aux autres images dans un cadre très large et qui nous permet de faire une belle couverture. La rediffusion du match tient au fait que LCI a la possibilité de le faire. LCI sera aux couleurs de la Coupe du monde. Il y aura des rendez-vous du matin au soir, de 7h du matin avec Pascale de La Tour du Pin jusqu'à minuit.

La chaîne info a sorti de gros moyens pour la Coupe du monde.
Oui, les rendez-vous seront très identifiés. Patrick Chêne va prendre la tranche 18h-20h avec la "Fanzone LCI" puis 22h-minuit, on aura "Les prolongations de LCI" après les matchs de 20h, avec le 22h-23h présenté par Patrick et le 23h-minuit animé par Nathalie. Une fois qu'elle quitte le plateau de TF1, elle va traverser le couloir pour aller animer "Les prolongations" sur LCI. Ce sera un dispositif très ambitieux. On doit profiter des droits.

Patrick Chêne, Nathalie Iannetta, ce sont deux gros renforts. Comment les avez-vous convaincus de rejoindre le groupe ?
Quand vous avez la chance et l'opportunité d'avoir les droits d'une Coupe du monde, c'est plus facile de convaincre les gens de vous rejoindre. Ils sont super excités à l'idée de participer à cette aventure. C'est une aventure pour les joueurs sur le terrain. Quand vous n'êtes pas joueur, c'est l'aventure d'être sélectionné et qualifié pour pouvoir la commenter et y participer par les médias.

Vont-ils rester dans le groupe après la Coupe du monde ?
Ce n'est pas du tout à l'ordre du jour.

Ils ont dit
"Nous, on ne raisonne pas en pensant que TF1 va marcher sur LCI. Les deux chaînes ont des angles différents"
François Péllissier

Le magazine de la Coupe du monde de TF1 ne risque-t-il pas de marcher sur les émissions de débrief de LCI ?
Tout ça est très complémentaire. Nous, on ne raisonne pas en pensant que l'un va marcher sur l'autre. Les deux chaînes ont des angles différents. TF1, on s'adresse au plus grand nombre. On est sur une chaîne généraliste qui va toucher plusieurs millions de téléspectateurs. Sur LCI, on sera dans le débat, avec aussi une approche sociétale et politique. Il y aura des thématiques plus ciblées, là où sur TF1 on s'adresse à un autre type de téléspectateur.

Mais le dispositif n'est pas terminé. Dans "Quotidien" sur TMC, chaque jour, toute la première partie sera dédiée à la Coupe du monde, avec Yann Barthès et Etienne Carbonnier. Ils auront deux envoyés spéciaux en Russie, Martin Weill et Azzeddine Ahmed-Chaouch. Sur TFX, on aura la quotidienne de "Téléfoot", qui a été lancée avec succès il y a plus d'un an sur le digital. Elle sera animée par Thomas Mekhiche et diffusée à 20h50 tous les soirs. Toutes les chaînes du groupe TF1 seront aux couleurs de la Coupe du monde. Il y aura évidemment le digital qui aura une couverture super complète. On pourra revoir les replays, les plus belles actions. On a deux innovations. Les matchs en 4K pour nos abonnés chez les distributeurs. Puis, une appli VR en partenariat avec la FIFA qui permettra de suivre les rencontres dans les loges VIP des stades.

A quoi va ressembler le sport sur le groupe TF1 à la rentrée ?
Ca va être le retour de l'équipe de France. Il y aura une très grosse affiche au mois de septembre. On diffusera le match Allemagne/France. C'est le premier match des Bleus après la Coupe du monde. On aura aussi des matchs diffusés sur la TNT avec de très grosses affiches internationales. En termes d'événement, on aura la Formule 1 avec les deux grands Prix de Spa et Monza, fin août et début septembre. Ces deux prix vont lancer la rentrée. On diffusera une partie des matchs du championnat d'Europe de handball féminin qui aura lieu en France. Il y aura le retour d'"Auto-moto" et de "Téléfoot", incarné par Grégoire Margotton. On travaille sur ce nouveau "Téléfoot". On est super excité par ce challenge. On vous en dira plus quand on en saura plus.

Avez-vous été approché pour reprendre la tête de la chaîne L'Equipe ?
Je ne réponds pas.

François Péllissier
François Péllissier
Sur le même thème
l'info en continu
Mathieu Kassovitz va adapter "La Haine" en comédie musicale
Cinéma
Mathieu Kassovitz va adapter "La Haine" en comédie musicale
Interview de Juan Branco par Apolline de Malherbe sur BFMTV : "Aucun manquement" pour le CSA
TV
Interview de Juan Branco par Apolline de Malherbe sur BFMTV : "Aucun manquement"...
"Fort Boyard" : Inquiète pour l'avenir du jeu, Alexia Laroche-Joubert lance un appel au gouvernement
TV
"Fort Boyard" : Inquiète pour l'avenir du jeu, Alexia Laroche-Joubert lance un...
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC à l'antenne
TV
"Je vous quitterai le coeur brisé" : Jean-Jacques Bourdin évoque son départ de RMC...
"13 Reasons Why" : La 4e et dernière saison en ligne aujourd'hui sur Netflix
Netflix
"13 Reasons Why" : La 4e et dernière saison en ligne aujourd'hui sur Netflix
"Pop Show", Stéphane Bern, théâtre... : Ce qui vous attend cet été sur France Télé
TV
"Pop Show", Stéphane Bern, théâtre... : Ce qui vous attend cet été sur France...
Vidéos Puremedias