Christophe (La Ferme) : "On est tombés dans l'horreur"

Partager l'article
Vous lisez:
Christophe (La Ferme) : "On est tombés dans l'horreur"
Christophe Guillarmé
Christophe Guillarmé © CHRISTOPHE GERAL / JLPPA / TF1
Entretien avec le candidat de "La Ferme Célébrités en Afrique".

Assez discret lors des premières semaines de La Ferme Célébrités en Afrique, Christophe Guillarmé s'est affirmé au fil des jours dans la télé-réalité de TF1. Le jeune créateur, pas vraiment connu du grand public avant d'entrer dans l'émission, a tenté de calmer les nombreuses tensions qui secouaient la ferme, et en a surpris plus d'un en s'alliant finalement à Mickael Vendetta, l'ex-ennemi numéro un de la ferme de Zulu Nyala.

Sorti vendredi dernier, Christophe a eu le temps de digérer sa sortie, qui n'est peut-être pas une si mauvaise chose que ça pour lui. Le candidat a accordé un entretien à Ozap, dans lequel il revient évidemment sur son expérience, pas toujours facile, en raison d'une ambiance souvent lourde dans la ferme, et parfois même violente. Il s'exprime également sur Mickael Vendetta, peut-être le plus honnête selon lui, et sur sa crainte, finalement non justifiée, d'être perçu comme un stéréotype.

« Je pense que je n'étais pas assez cash »



Comment vous sentez-vous cinq jours après votre sortie ?
Pour l'instant, tout se passe très bien. Je pensais avoir un petit coup de passage à vide, parce que c'est vrai que c'est assez éprouvant et je ne m'étais pas imaginé que la pression qu'on subissait au niveau psychologique était aussi forte, avec les caméras, les micros... Et en plus les conflits entre les candidats, c'était pas forcément évident à gérer. Je me suis dit que je pensais qu'il faudrait que je prenne une semaine au calme en sortant. Et finalement, j'ai remonté très vite. J'avais quelques doutes en sortant vendredi soir, je me disais "peut-être que j'ai trop donné, ça va me jouer des tours derrière". Et puis finalement, tout ce que j'ai vu ici en arrivant, c'était tout à fait ce que j'avais envie de montrer et ce que je suis. Et j'étais plutôt ravi, et au contraire, ça m'a boosté, j'ai l'impression que le message que je voulais faire passer est bien passé et finalement, je fais peut-être partie des personnes qui ont été le moins écorchées par le jeu. Je n'avais pas de regret par rapport au jeu et je suis parti sans regret non plus et en ne regrettant pas de partir (rires).

Vous vous attendiez à sortir ?
Oui parce qu'un des téléspectateurs m'avait dit "vous n'êtes pas forcément dans le stéréotype de la télé-réalité" et effectivement, je pense que je n'ai pas un personnage qui est un peu cash et qui fonctionne plus facilement avec le public. Je suis peut-être quelqu'un de plus spécial, plus différent, original, créatif donc c'était quand même un caractère plus compliqué à comprendre pour le téléspectateur, mais finalement c'était bien. Je remercie la prod, qui m'a laissé être un personnage un peu moins caricatural. J'aurais pu jouer la folle, la "follasse" avec des tenues extravagantes, qui n'a rien à dire et qui est juste en train de hurler dès qu'il voit une bête. C'est pas ce qu'ils ont cherché à mettre en avant. Ils ont plutôt travaillé sur le fait que j'étais quelqu'un de créatif qui pouvait faire des choses avec peu de moyens et ils ont essayé de mettre en avant les petits délires qu'on a eus avec Mickael, les petites parodies de Alerte à Malibu ou le logo que j'ai fait pour lui, enfin des choses comme ça, et ça a vraiment été montré dans le jeu et je trouve que finalement ça a peut-être permis de dédramatiser un petit peu, de remettre les pendules à l'heure, et que ce soit quand même un peu plus un jeu qu'une guerre ouverte et des conflits qui s'enchaînent.

« David est gentil mais trop manipulateur »



Selon vous, vous êtes parti parce que votre personnage était trop compliqué à comprendre ?
Non je pense que c'est pas forcément trop compliqué mais peut-être plus riche. On ne peut pas forcément en tirer quelque chose. Pour l'instant on n'est pas encore ouvert a ce genre de personnages. En télé, il faut des personnages qui sont un peu stéréotypés. Quand on voit quelqu'un un petit peu comme moi, on s'attend à voir quelqu'un qui va crier, qui va avoir un sale caractère... et qui n'est pas en général quelqu'un qui partage et qui fait des concessions. Voilà, c'est plutôt des gens un peu plus stéréotypés, et je pense que je n'étais pas dans ce cas. Donc du coup les gens ont mis peut-être plus de temps à comprendre mon message.

Et si vous deviez résumer les finalistes en termes de stéréotypes ?
Greg, c'est quand même quelqu'un d'assez impulsif, un petit peu cash, qui a un petit trop tendance a parler trop vite. David, c'est plus la personne un peu capricieuse, un peu star, avec ce coté des fois un peu gentil mais trop manipulateur qui veut régner. L'idée du "roi David" lui convient tout a fait. Mickael, c'est le fou furieux, qui est un petit peu drôle, et qui dit tout ce qu'il pense, avant même d'avoir réfléchi. Mais je pense que c'est le personnage le plus attachant, parce que le plus frais et le plus vrai par rapport à son vécu. Peut-être aussi le plus nouveau parce que c'est quand même un parcours assez incroyable qu'il a fait. Il est vraiment parti d'une histoire qui n'était pas gagnée d'avance. Il a le visage peut-être le plus humain des trois. Donc je pense qu'à priori c'est peut-être lui qui gagnera le jeu demain. Même s'il n'a pas vraiment les valeurs du travail et qu'il a plutôt prôné la fainéantise, c'est lui qui nous a fait le plus marrer. C'est le plus décalé, le plus déconneur et peut-être que c'est aussi ce qu'il faut mettre en avant de temps en temps dans ce genre de jeu.

« Mickael et moi, on n'est pas les meilleurs amis du monde »



Est-ce que vous pensez que votre association avec Mickael vous a été préjudiciable ?
Bizarrement, j'ai l'impression que certains ne l'ont pas forcément compris. J'ai expliqué qu'on n'était pas les meilleurs amis du monde non plus. J'ai bien compris que dans un jeu comme ça, on ne prend pas tout pour argent comptant. Pour l'instant, on s'est bien entendus quand on a été associés dans le jeu. J'ai essayé de sortir cette énergie négative et de la transformer en quelque chose de plus positif et qui puisse être plus intéressant, plus nouveau et plus drôle pour le jeu. J'ai l'impression que les gens ont plus retenu ça, c'est a dire plus le coté "ah c'était trop drôle votre parodie d'Alerte à Malibu". C'était plus dans cet esprit-là et ils ne sont sont pas trompés. Ils ont bien vu que je l'avais calmé, plutôt que cautionner ou encourager les débordements qu'il y a eu avec lui. En même temps j'essayais à mon niveau et en toute humilité de calmer et de positiver tout ça.

Vous disiez qu'il était un peu fainéant... Est-ce que le fait de couronner un candidat qui n'a pas travaillé pendant 2 mois est une valeur positive à mettre en avant ? En même temps, est-ce qu'on peut utiliser le mot "valeur" pour un programme de télé-réalité ?

À lire aussi
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
TV
"Affaire conclue" : Attaqué par Pierre-Jean Chalençon, un acheteur réplique
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Séries
"C à vous" : Emilie Tran Nguyen remplacera Maxime Switek à la rentrée
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"


Le problème d'une télé-réalité comme ça, c'est qu'il faut une vraie ligne de conduite. Si Greg et David sont mis sur la sellette par plusieurs personnes et par une partie du public, c'est parce qu'ils disent avoir beaucoup de valeurs, mais peut-être que des conduites ou des actes qu'ils ont eus pendant le jeu n'étaient pas en accord avec ces valeurs. La réalité vous rattrape. Vous ne pouvez pas dire une chose et agir de manière différente. Le public ne comprend pas. Et c'est pour ça que leur sincérité est par moment mise en doute. Et c'est pour ça que Mickael apparaît peut-être le plus sincère parce qu'il a eu une ligne de conduite certes discutable mais il s'y est tenu. Et on ne peut pas lui reprocher.

« Je déplore cette finale à trois »



La sincérité c'est plus important que le travail ou que la gentillesse ?
J'ai vu et David et Greg agresser d'autres personnes et après dire "moi j'agresse pas les femmes". Ils ont eu une mauvaise attitude avec Hermine. Moi je pensais que ça se jouerait entre Surya et Mickael, mais tristement, le coeur du problème de ce jeu, c'était la relation tendue entre Greg, Mickael et David. Et finalement c'est ça qui va faire le point d'orgue du jeu malheureusement. Je le déplore parce que c'est dommage que ça termine en pugilat de trois personnes qui ne s'apprécient pas, et qui sont différentes et qui n'ont pas envie de partager des choses. Je suis un peu dubitatif que ce soit une finale à trois, avec trois garçons qui ont un débordement de testostérone le plus clair du temps, mais bon... c'est le jeu.

Pourquoi vous y êtes allé, à la ferme ?
Moi j'y suis allé parce que j'avais eu la chance d'aller en Afrique du Sud pour la Fashion week de Cape Town il y a cinq ans. J'avais vraiment trouvé le pays merveilleux. Et j'avais envie de découvrir les alentours et comme je n'ai pas eu d'éducation au niveau des animaux... C'est vrai que c'est quand même un moment que vous passez avec les animaux. Si vous voulez, les animaux, ce n'est pas quelque chose que je connaissais, ce n'était pas mon domaine. Je n'avais jamais eu le plaisir de les côtoyer. Je me mettais un peu en danger et j'avais envie de repousser mes limites par rapport à ça. Ensuite j'ai eu la chance que le Sidaction accepte que ce soit moi qui les représente pendant le jeu. C'était une condition ça aussi. Je connais beaucoup de gens séropositifs, je suis très engagé pour le Sida et de pouvoir être leur porte-parole pendant le jeu, j'ai trouvé que c'était un beau message. Pour moi, c'était important d'incarner quelque chose, sachant qu'en plus le Sidaction tomberait au moment du jeu et qu'a un moment donné je serais un peu leur porte-parole à l'écran.

« C'est Endemol qui m'a contacté »



Comment cela s'est-il passé pour entrer dans la ferme. Qui vous a contacté ?
C'est Endemol qui m'a contacté. Je défile deux fois par an pour la Fashion Week à Paris. J'habille pas mal de personnalités, aussi bien au Festival de Cannes que pour d'autres événements. Donc il y a ce coté un petit peu people. Ils se sont dits "tiens c'est marrant d'avoir quelqu'un qui est un petit peu mode et qui peut amener quelque chose de plus créatif". C'est vrai que c'était cool qu'ils aient joué la carte à fond de me faire bosser un peu sur des vêtements, sur des costumes, sur des idées, sur des concepts. Ca me donnait un peu d'oxygène dans cette ferme qui était quand même difficile a gérer en termes de caractères et de personnalités présentes.

Et c'est donc vous qui deviez démarcher les associations ?
Tout à fait. Après, il y a des gens qui n'avaient pas forcément d'idée, donc je pense que la production leur en a proposées. J'avais vraiment envie de soutenir le Sidaction. J'avais vraiment été touché par le message de Pierre Berger au moment de la polémique avec le Téléthon. C'était important pour moi de soutenir cette association dans le cadre du jeu.

« Pour moi, Adeline et Farid sont à 50% fautifs »



Comment vous avez vécu l'atmosphère dans la maison ? On a vu que c'était difficile par moments... Claudette disait la semaine dernière qu'il y avait des bagarres presque tous les soirs...
C'était régulier, malheureusement. C'était un peu incessant. En tous les cas, le peu que j'en ai vu, c'est que la version à la télé est une version un peu plus light que ce que nous avons vécu. C'était un version un peu américaine (rires). Je ne dis pas qu'ils vont faire un "moins de 18 ans", mais il y a eu des moments qui étaient un peu difficiles à gérer, on était à la limite en termes d'insultes et de comportements de certains. C'est dommage car quand vous passez neuf semaines dans un endroit comme ça, avec un mec comme Olivier (le ranger, ndlr) qui est quand même dans le don permanent, il a vraiment envie de vous faire partager de belles valeurs et son amour des animaux. Lui, il veut vraiment que les choses évoluent et qu'on apprenne des choses. Et en fait au bout de neuf semaines, vous êtes toujours en train de le prendre à parti dans des problèmes personnels, des trucs d'égoïstes... C'est juste un peu triste. Lors du dernier prime, quand Kelly et Francky sont revenus, on a eu un retour de haine en dix secondes. Sans même se parler, on a senti la tension remonter en flèche. Je me suis demandé si j'avais ai vraiment envie de vivre ça encore 4 ou 5 jours, donc finalement, quand je suis sorti, je me suis dit que j'avais évité de prendre sur moi encore 5 jours et de les voir s'entretuer.

En termes de violence, justement, difficile de ne pas évoquer l'incident entre Adeline et Farid... Vous étiez présent ?
Moi, j'étais au premier plan. J'étais à deux mètres de l'histoire. Je vous avoue qu'il y avait eu une altercation verbale avant, qui était plus dure que ce qu'on a pu voir à l'antenne. Et d'un coup, personne n'a rien compris, parce qu'Adeline était en train de faire la vaisselle. Puis c'est parti en dispute en quinze secondes et personne n'a rien compris. On est tombés dans l'horreur, et malheureusement, sortir de cette histoire-là, et essayer de retourner vers un programme positif, c'était vraiment pas facile. Je trouve que ça a vraiment amputé l'histoire. C'est vraiment plus que regrettable, c'est le fond du fond.

Vous vous situez comment dans cette histoire ?
J'ai dit et je le redis, pour moi ils étaient tous les deux à 50% fautifs. Pour avoir vu la scène, même les images virées par la production... Tout le monde le sait que c'est à 50%. Voilà, il n'y a rien à dire de plus, c'est juste très regrettable. Cette histoire qui pouvait être vraiment un beau programme et quelque chose de sympa et beaucoup plus léger est entrée dans la dimension faits divers. C'est vraiment triste.

Malgré tout, ça reste une expérience positive pour vous ?
Très honnêtement, moi c'était génial ! J'ai eu la chance d'avoir suffisamment de recul, de contrôle sur moi-même et de confiance en moi pour ne pas être affecté. Et j'ai pu discuter un petit peu pendant le jeu, justement, pour que ça ne m'atteigne pas trop. Aujourd'hui je ne garde que les bons moments, et croyez-moi j'en ai passés. J'ai découvert plein de choses. Ca m'a motivé au contraire pour me dire que maintenant j'allais encore plus me battre. Les témoignages que j'ai depuis que je suis sorti sont extrêmement positifs. Les gens me disent "bravo, vous avez vraiment fait un beau parcours". J'ai croisé Jean-Pierre Pernaut qui m'a dit "heureusement que c'est un jeu parce que c'était vraiment la catastrophe". On critique beaucoup ce genre de programmes car on dit que c'est entièrement scénarisé. Je peux vous dire que dans ce jeu-là, ça ne l'était pas du tout, que le scénario est complètement parti en live et que finalement c'est la réalité qui est sortie parce que les comportements de chacun se sont révélés complètement. Et je peux vous dire que certains ont quand même une image plus light que ce qu'ils sont dans la réalité des choses.

Sur le même thème
l'info en continu
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les RMC, TF1SF et Franceinfo
Audiences
Audiences juillet : TF1 leader, M6 au plus bas, records historiques pour Arte, les...
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
Programme TV
"Motive : le mobile du crime" : France 2 enchaîne avec la saison 3 dès ce soir
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche d'un téléfilm pour TF1
TV
"Fourniret, la traque" : François-Xavier Demaison et Philippe Torreton à l'affiche...
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Internet
Dieudonné banni de Facebook et Instagram
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Internet
Microsoft veut racheter TikTok... que Donald Trump souhaite interdire
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche prochain" au plus bas
Audiences
Audiences dimanche : L'info de TF1 et France 2 en forme, "Vivement dimanche...
Vidéos Puremedias