Miss Dominique : "J'ai fait la Ferme parce que j'avais un problème d'image"

Partager l'article
Vous lisez:
Miss Dominique : "J'ai fait la Ferme parce que j'avais un problème d'image"
Miss Dominique
Miss Dominique © TF1/F. Souloy
Entretien avec la chanteuse et candidate de "La Ferme".

Exclue vendredi soir de La Ferme Célébrités en Afrique, Miss Dominique est de retour en France après avoir passé une semaine à la ferme du Zulu Nyala. Elle y a côtoyé les animaux sauvages, mais aussi une dizaine de personnalités au caractère bien trempé, parmi lesquels Mickael Vendetta.

Quelques jours après sa sortie, Miss Dominique a accepté de répondre aux questions d'Ozap. Elle explique pourquoi elle a souhaité participé à l'émission, ses craintes avant d'entrer dans La Ferme, ou encore les raisons qui ont poussé la production à la faire entrer plus tard, alors qu'elle devait intégrer le programme dès la première semaine. Entretien.

« Je savais que Claudette l'emporterait »



Dans quel état d'esprit êtes-vous après votre sortie vendredi ?
Très bon esprit, je suis très contente d'être rentrée. Je suis très contente d'avoir participé à La Ferme. Ca se passe bien, je n'ai pas de regrets.

Vous vous attendiez à sortir ?
Oui, je m'y attendais, parce que à partir du moment où Claudette était nommée face à moi, je savais que Claudette l'emporterait.

Ah bon ? On avait plutôt l'impression que tout le monde dans la ferme la pensait assez impopulaire...

À lire aussi
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric Zemmour"
Interview
Marc-Olivier Fogiel (BFMTV) : "Je ne pense pas que nous ayons sur-médiatisé Eric...
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Interview
Messaoud Benterki : "Le biathlon, ça m'excite plus qu'une émission en quotidienne"
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de travail"
Interview
Vanessa Pontet : "Chaque saison de 'La guerre des trônes' nécessite un an de...
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones inexplorées"
Interview
Thomas Sénécal (Canal+) : "La courbe des audiences de la F1 atteint des zones...


Tout le monde sauf moi ! Moi, on ne m'a pas entendu dire « Claudette Dion, elle va partir, c'est tout bénéf » ! Déjà, j'ai un grand respect pour Céline Dion, que je suis allée voir en concert à Las Vegas, sur mon premier album je reprends une chanson de Céline. Pour moi, Claudette avait tout le support et l'appui des fans de Céline. Donc ça ne m'a pas surpris. Je ne pouvais pas lutter contre elle.

Vous avez ressenti comme ça, comme un concours de popularité entre les fans de Céline Dion et vous ?
Non, pas de concours, justement. On ne pouvait pas demander à la France de se partager entre la famille Dion et Miss Dominique ! Je savais déjà que je n'allais pas faire le poids. Mon grand frère, ce n'est pas encore Michael Jackson ! Je savais que je ne serais pas sauvée face à elle. Et puis, je n'avais pas envie non plus de me fighter contre la famille Dion. Personnellement, je préfère m'être inclinée face à Claudette Dion, je trouve que c'est une candidate à ma taille, et je n'avais pas envie d'être celle qui aurait fait sortir Claudette.

J'ai dit à Mickael que Greg le trahirait



Vous avez trouvé ça juste qu'on nomme les deux dernières arrivées ?
Oui, c'est légitime d'estimer que, après avoir galéré cinq semaines, on arrivait un peu comme ça, avec cinq semaines en moins, et que ce n'était pas juste. Après, ce qui était moins légitime, c'était de faire entrer Greg dans la partie, parce que je savais déjà que ça nous mettait en danger toutes les deux, Karine et moi. Je savais déjà qu'entre Greg et moi, ou Greg et Karine, c'est Greg qui serait sauvé. Cette nomination, pour moi, c'était une nomination où je risquais de partir. Et quand Mickael est venu me dire « j'ai nommé Claudette pour te sauver, c'est génial, grâce à moi t'es sauvée », je lui ai dit « tu m'as rien sauvé du tout, tu m'as mise en danger, et c'est sûr que face à Claudette, c'est moi qui vais partir ». D'ailleurs on m'entend le dire, dans la salle d'interview, j'ai dit « tout le monde croit que Claudette, ça va être du gâteau, alors que si elle reste, elle va devenir chef et prendre toute sa place dans la ferme ».

Vous pensez donc que, outre Claudette, le fait de nommer Greg vous a également mise en danger ?
Oui, tout à fait. D'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi il l'a fait rentrer dans la partie, et je savais qu'il allait le trahir. D'ailleurs, la preuve en est qu'aujourd'hui, il dit à tout le monde que Mickael n'est pas son ami, que son ami c'est David. Il l'a déjà zappé. Donc quand Mickael dit que je l'ai trahi, c'est plutôt Greg qui l'a trahi. Et quand il dit qu'il voulait me sauver moi, là encore, c'est plutôt Greg qu'il voulait sauver.

Avant l'émission, Mickael n'était rien



Justement, c'est impossible de parler de l'émission sans parler de Mickael Vendetta. Vous aviez regardé l'émission avant d'y entrer ?
Non, pas vraiment.

Donc vous n'étiez pas au courant de ce "personnage" ?
Oh, je savais qu'il faisait des siennes, mais je n'avais pas d'a priori contre lui. C'est quelqu'un que j'apprécie, même si, pour reprendre son expression, lui a eu l'impression que je l'ai trahi - une expression que je trouve très exagérée. Au contraire, je l'ai prévenu qu'en faisant nommer Greg, ça allait se retourner contre lui, et qu'il allait aussi me perdre en nommant Claudette. Je n'ai pas compris sa stratégie en fait.

Et est-ce que vous avez compris pourquoi certains candidats le détestaient à ce point ?
Oui, parce que c'est quelqu'un a qui on a donné l'opportunité de faire du bruit, du buzz, et contrairement à d'autres gens qui sont déjà chanteurs ou comédiens, lui il n'était rien, donc il profite de cette opportunité pour devenir quelqu'un et de se créer un personnage. Il n'a rien à perdre. C'est lui qui peut le plus se mettre en danger, parce qu'il n'avait pas d'image avant, donc il n'a pas d'image à sauver. Donc il y va ! Je lui ai toujours dit « vas-y, continue, mais essaie de ne pas aller trop loin ». Je lui ai toujours dit que c'était bien de faire le show.

« Les gens n'arrivaient pas à se faire à ma nouvelle image »



Et vous, pourquoi vous y êtes allée, dans la ferme ?
J'avais un problème d'image, les gens n'arrivaient pas à s'y faire, que j'ai pu maigrir autant. Chaque fois que j'apparaissais dans la presse, il y avait toujours 50% du public qui pensait que ce n'était pas moi, que c'était retouché, que c'était grâce avec Photoshop, que ce n'était pas mon nez, pas ma bouche, pas mon vrai visage, ça ne peut pas tenir tout seul... J'en entendais tout le temps, des vertes et des pas mures. C'était l'occasion de montrer que c'était bien moi, naturelle, sans maquillage, sans retouche.

Vous n'aviez pas peur de vous remettre dans la télé-réalité, comme vous en veniez déjà ? Même si ce sont deux émissions très différentes, on leur colle quand même la même étiquette de télé-réalité...
Mais moi, j'aime bien cette étiquette ! Je n'ai aucun problème avec l'étiquette Nouvelle Star, et je n'aurais aucun problème avec l'étiquette La Ferme Célébrités. Surtout que je pense que, dans la tête de tout le monde, je suis restée la chanteuse qui est passée à La Ferme Célébrités. Je suis restée Miss Dominique, la chanteuse, je suis passée presque comme en guest vu que je ne suis restée qu'une semaine. Je ne suis pas restée assez longtemps pour être trop étiquetée. Je suis restée suffisamment longtemps pour me faire revoir et ré-apprécier du public, mais pas assez longtemps pour rentrer dans des conflits. On ne m'a pas vu m'arracher la tête avec personne. On ne m'a pas entendu dire du mal de quelqu'un... Qu'est-ce qu'on peut me reprocher au final ? Je suis rentrée, j'ai respecté tout le monde, on m'a respectée. On ne peut pas dire « elle a dit ci, elle a dit ça »... Je n'ai rien à me reprocher.

Vous aviez peur justement, de dire des choses que vous pourriez regretter par la suite ?
C'est le risque. Plus on reste, plus on prend le risque de rentrer dans des conflits, de prendre parti, de se laisser aller à dire du mal des gens... Donc j'ai été épargnée de tout ça, j'ai essayé de contrôler le maximum possible mon image.

« Je ne peux pas dire que Nouvelle Star, c'est de la merde »



On vous avait contacté pour entrer dès le début de l'émission. On vous a expliqué, depuis, pourquoi vous ne faisiez pas partie des premiers fermiers ?
En raison du nombre, ils étaient déjà 16 ou 18, je ne sais plus. Ils étaient déjà assez nombreux, et on m'a contactée vraiment au dernier moment, sur le tard, et ils ont estimé qu'ils étaient déjà suffisamment nombreux. Après, c'est vraiment parce qu'il y a des personnes qui sont parties de manière imprévue qu'on m'a tout de suite rappelée.

Et vous n'avez pas hésité ?
Non, parce qu'on s'était déjà vus plusieurs fois, ça faisait cinq ou six fois qu'on faisait le point là-dessus. Je n'ai pas hésité ! Et puis je vous dis, je n'ai pas de problème avec la télé-réalité ! Je trouve ça très bien la télé-réalité, c'est ce qui m'a fait connaître du grand public. Et puis on ne m'a jamais entendu cracher sur la Nouvelle Star. Ca se saurait si j'avais des a prioris contre la télé-réalité.

Et quand vous voyez justement des anciens candidats de Nouvelle Star qui critiquent le programme, vous en pensez quoi ?
Je ne trouve pas ça bien. On ne vous force pas à faire Nouvelle Star. On est 25..000 candidats. Quand on finit deuxième sur 25..000 candidats, c'est qu'on l'a voulu, c'est qu'on s'est battu, qu'on a tout donné, qu'on a fait le forcing pour y arriver, donc on peut pas dire après qu'on ne voulait pas le faire. C'est pas logique. Sans compter que, derrière ça, il y a je ne sais pas combien de millions de téléspectateurs par prime. On rentre directement dans la vie des gens, on se retrouve dans le salon avec le papa, la maman, la petite fille... On est directement dans l'intimité des gens, on fait partie des souvenirs de famille. Quand j'entends des gens me dire je réunissais toute la famille, et on se faisait un dîner devant Nouvelle star, ça me touche. Je ne peux pas dire ce programme, c'est de la merde. Je ne peux pas dire ça.

Quand je suis partie, les langues se sont déliées



Pour en revenir à la Ferme, ces tensions, ces personnalités fortes, ça vous a effrayé ?
Non, pas vraiment. Comme vous avez pu le constater, moi, tout le monde m'a respecté, et j'ai respecté tout le monde. Si ça m'avait effrayée, je ne serais pas venue !

L'hypocrisie était-elle aussi présente que certains le disaient ?
Oui, quand je suis partie, j'ai pu me rendre compte que beaucoup de gens ne m'aimaient pas, et les langues se sont déliées. Mais en même temps, c'est pas plus mal. Bon, j'aurais préféré qu'ils me disent les choses en face, mais en même temps, s'ils n'ont pas parlé, c'est peut-être parce que j'imposais le respect, et ce n'est pas plus mal.

Vous êtes allée dans La Ferme pour une association, vous pouvez nous en dire plus ?
C'est une association qui s'occupe d'adolescents, entre 18 et 25 ans, et qui leur propose un accompagnement psychiatrique et psychologique, et qui les accompagne dans ce qu'on appelle la crise d'adolescence. Je me sens concernée parce que mon adolescence n'a pas été de tout repos. J'ai vu beaucoup de médecins, de gens qui m'ont accompagnée, j'ai lu beaucoup de bouquins. Je sais ce que c'est que de grandir, d'être incompris.

l'info en continu
Sandrine Rousseau traitée de "Greta Thunberg ménopausée" : Pas de manquement de CNews, selon l'Arcom
TV
Sandrine Rousseau traitée de "Greta Thunberg ménopausée" : Pas de manquement de...
Élisabeth Quin (Arte) : "Cyril Hanouna ? Je ne sais pas qui c'est"
TV
Élisabeth Quin (Arte) : "Cyril Hanouna ? Je ne sais pas qui c'est"
TF1 diffusera la demi-finale de l'Euro de handball ce soir en prime
Sport
TF1 diffusera la demi-finale de l'Euro de handball ce soir en prime
"Ce n'est pas un deuxième 'Face à Baba' Zemmour !" : Raquel Garrido interrompt en direct l'émission de Cyril Hanouna
TV
"Ce n'est pas un deuxième 'Face à Baba' Zemmour !" : Raquel Garrido interrompt en...
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant, "TPMP" en belle forme, "C à vous, la suite" au top, "USGS" au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant, "TPMP" en belle forme, "C à vous, la...
Audiences access 19h : Norbert Tarayre cale, Cyril Hanouna proche de son plus haut, Yann Barthès au million
Audiences
Audiences access 19h : Norbert Tarayre cale, Cyril Hanouna proche de son plus...