Jean-Pierre Elkabbach : "CNews va s'imposer contre ses concurrents"

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Pierre Elkabbach : "CNews va s'imposer contre ses concurrents"
Jean-Pierre Elkabbach
Jean-Pierre Elkabbach © Mat Ninat Studio
Ce lundi, "TV Mag" a publié une interview du journaliste politique de la matinale de CNews.

La bonne vieille méthode Coué. Ce lundi, Jean-Pierre Elkabbach a accordé une interview à "TV Mag" afin de revenir sur sa rentrée et sur une partie de l'actualité. En effet, après avoir été évincé d'Europe 1 au cours de la saison dernière, le journaliste de 80 ans avait rejoint la matinale de CNews pour réaliser une interview politique quotidienne d'une vingtaine de minutes.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison prochaine"
Interview
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison...

Tout d'abord, il explique de nouveau son choix d'avoir rejoint CNews : "Ma vie est faite de défis. J'ai relancé France Télévisions quand j'en étais le président, j'ai créé Public Sénat... Sans hésitation, j'ai accepté la proposition de Vincent Bolloré". "Sur CNews, le défi est quotidien, il s'inscrit dans le long terme", affirme Jean-Pierre Elkabbach, avant de lancer : "CNews est un bébé de 9 mois, déjà costaud pour son âge, et il va s'imposer face à ses concurrents."

"Je me fous de savoir ce qui remplacera 'Bibliothèque Médicis' sur Public Sénat"

Si Public Sénat arrête son émission "Bibliothèque Médicis", l'ancien président de France Télévisions assure que l'émission va continuer d'exister. "Mais ailleurs, sous une forme renouvelée, peut-être sur Canal+, sur CNews ou sur une autre chaîne... Toutes les options sont ouvertes", déclare le présentateur, lâchant : "La seule option qui ne l'est pas, c'est de l'arrêter !"

Il s'attaque ensuite à Emmanuel Kessler, l'actuel président de la chaîne parlementaire du palais du Luxembourg : "Je me fous de ce qui la remplacera ('Bibliothèque Médicis', ndlr) sur Public Sénat, mais c'est amusant de voir que quelqu'un qui ne sera probablement plus là dans quatre mois arrête une émission en croyant que ça va faciliter sa réélection..."

Enfin, au sujet de la crise actuelle à France Télévisions, Jean-Pierre Elkabbach ne souhaite pas commenter le travail de Delphine Ernotte, présidente du groupe audiovisuel public. Selon lui, "c'est à la fin de son mandat qu'on saura si elle a été une grande présidente". "Il y a toujours des péripéties quand on dirige : des recrutements, des nominations, pour lesquels on a eu parfois raison et parfois tort", conclut-il.

Sur le même thème
l'info en continu
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Radio
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les plateformes de SVOD
SVOD
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les...
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Radio
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi une place" avec Guy Bedos au million
TV
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi...
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas les paroles"
TV
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Vidéos Puremedias