JO de Rio 2016 : "The Daily Beast" retire son article sur les athlètes gay

Partager l'article
Vous lisez:
JO de Rio 2016 : "The Daily Beast" retire son article sur les athlètes gay
L'éditorial du "Daily Beast".
L'éditorial du "Daily Beast". © Capture / The Daily Beast
Un journaliste correspondant s'était "amusé" à infilter plusieurs applications gay dans le village olympique.

Ce qui se passe à Rio aurait dû rester à Rio. Nico Hines, journaliste correspondant pour "The Daily Beast" a jugé bon d'enquêter sur les pratiques sexuelles des athlètes présents durant la période des Jeux Olympiques en infiltrant plusieurs sites de rencontres gay. L'article paru dans la foulée sur le site internet a reçu de vives critiques, obligeant ce dernier à s'excuser publiquement.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs de la matinale de France 2 (MAJ)
TV
Crise à "Télématin" : En larmes, Danielle Moreau prend la défense des chroniqueurs...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h

"Nous avions tort. Nous en sommes désolés"

"Aujourd'hui, le "Daily Beast" a pris une décision sans précédent mais nécessaire : Nous retirons un article de notre site, 'The Other Olympic Sport In Rio : Swiping'". C'est désormais ce que peuvent découvrir les lecteurs du "Daily Beast" à la place de l'article controversé paru en début de semaine. "Notre première réaction a été de penser que retirer l'article en question n'était pas nécessaire. Nous avions tort. Nous en sommes désolés. Nous nous excusons auprès des athlètes qui ont été involontairement atteints par notre histoire" continuent d'expliquer les éditorialistes de la rédaction américaine avant d'ajouter : "Cet article n'avait pas l'intention de porter préjudice ou de dégrader les membres de la communauté LGBT, mais l'intention ne compte que peu, l'impact davantage. Nous espérons qu'en retirant cet article en désaccord avec nos valeurs et ce à quoi nous aspirons en tant que journalistes montrera à quel point nous prenons notre erreur au sérieux". Cette suppression accompagnée d'excuses publiques est de plus sobrement signée : "Nous avions tort. Nous ferons mieux".

"Un handballeur venant d'un pays ouvertement homophobe"

L'article en question est une enquête réalisée sur place depuis le début de la compétition olympique. Nico Hines, journaliste présent à Rio, s'est créé un profil sur les applications de rencontres gay afin d'en infiltrer le milieu. L'homme se vante dans son article d'avoir décroché pas moins de trois rendez-vous en une heure. Il s'étonne de plus des recherches escomptées par les profils connectés, du sexe pour bon nombre d'entre eux. "L'un des athlètes m'a donné sa position en plein coeur du village olympique pour que je puisse le rejoindre, un autre m'a dit qu'ils m'attendraient, vêtus de noir, près de la machine à café du restaurant des athlètes. Un 'friendly gentleman' m'a même immédiatement donné l'adresse de son immeuble" relate le journaliste.

Celui qui avoue ne pas avoir caché être hétérosexuel et journaliste, sans pour autant jamais l'énoncer clairement lors de ses rencontres, a de plus révéler l'identité de certains des profils sans en dévoiler le nom : "Les profils croisés sur les différentes applications durant ma courte exploration incluent un coureur, un volleyeur, un détenteur d'un record en natation, un navigateur, et un handballeur venant d'un pays ouvertement homophobe". Ces lignes ont très vite fait réagir la toile, ainsi que de nombreux athlètes, dénonçant la dégradation de la cause LGBT dans un milieu où l'homosexualité reste encore aujourd'hui controversé. "Donc Nico Hines vient juste d'outer de nombreux athlètes dans le but d'écrire un papier dégueulasse où il admet avoir tendu un piège" a notamment déclaré, sur son compte Twitter, le célèbre skier américain Gus Kenworthy, ouvertement gay.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
walter

C'est ce que je me dis. Je n'ai pas très bien saisi l'intérêt de cette enquête. Ça voulait démontrer quoi à la base ? Que les athlètes, profitent des J.O dans un pays étranger pour se faire des plans Q entre 2 compèts ? Que parmi eux , il y a plus de gays qu'on ne le pense ? Faire du outing indirect ? Qu'il est facile de s'incruster dans le village olympique pour venir prendre du bon temps avec ses acteurs ?
Et alors ?



tikeum75003

C'est un journaliste comme Momo l'est celui-là ! Aucune once de réflexion !



The Tenth Doctor

The Daily Bête.



RomainL

Nico Hines doit avoir fait la même école de journalisme que notre morandini national.
De l'investigation en immersion sur un sujet fondamental.
Qui a la clé des vestiaires à cerveaux?



DansTonTube

Il n'est pas rare que l'anonymisation des témoins ou protagonistes d'un articles soit plus que légère. En l'occurrence, si on cible les délégations d'athlètes, c'est encore plus facile de les identifier, même de manière non formelle. Ce journaliste et sa rédaction ont manqué singulièrement de discernement.
Sans avoir lu l'article, on peut aussi se demander quel était l'intérêt de cette enquête.
Qu'il y ait plus d'homosexuels que ceux qui le revendiquent, c'est l'évidence. Surtout venant de pays où c'est réprimé.
Qu'il y ait des athlètes qui s'organisent des rencontres sexuelles en pleine compétition, c'est moins attendu. Mais ça méritait vraiment une enquête ?



eiffelnord

Bizarre, le fait que le journal n'assume pas (la faute, en aucun cas, ne peut incomber qu'au journaliste rédacteur seul).

L'idée de l'article est bonne sachant qu'il faut que soit l'article soit le lecteur garde à l'esprit que des rendez-vous sexuels, tarifés et pas (a priori on s'orientait pas vers du tarfié-là), ont lieu et pas qu'aux JO (pensons aux chambres législatives, séminaires et voyages d'affaires) et pas qu'entre homosexuels. En effet, cela permet d'aborder des problèmes de sécurité, les questions sur la présence/absence des conjoints, de relativiser le côté neutre, asexué, champion = modèle ultime et parfait sur tous les plans ... en espérant que ce petit monde se protège et ne fasse rien sous influence.

Par contre le côté, "y a en un qui et y en a un autre" permettant d'identifier ou d'initier une traque, c'est nul de chez nul. Il suffisait de parler de divers sports et divers pays.

Fallait juste réécrire l'article.



FloJackson

La honte n'a pas de limite, parfois. Sidérant.



Eliot

Donc vous faîtes un article sur "The Daily Beast" qui retire son article sur les athlètes gay, et vous recopiez ici les principales 'révélations' de ce même article. C'est assez ironique comme situation.



bigtv

Faut pas se leurrer JO ou pas JO , homo ou hétéro ,des rencontres pour plan Q y'en aura toujours et partout ou cela est possible , j'ai lu un article disant que le nombre de prostituées allait augmenter considérablement pour les JO a Rio , logique ..
Qu' a voulu prouver ce pauvre journaliste en faisant ce genre d’immersion si ce n'est que le désir de vouloir livrer a moitié des noms d’athlètes , de plus il a peut être raté de bonnes occasions de bonne baise avec de bo sportifs en manque ???? Quel andouille .........



Xavi

"Un handballeur venant d'un pays ouvertement gay" : heu il semble que votre titre soit faux, en tout a l'oppose du contenu de l'article : "handballeur venant d'un pays ouvertement homophobe"



comments powered by Disqus
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 2 au 8 novembre 2019
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier" l'hebdomadaire
Presse
"L'Express" : La SDJ et les syndicats accusent Alain Weill de "sacrifier"...
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric Zemmour"
TV
La SDJ de Canal+ demande à CNews de "ne pas continuer sa collaboration avec Eric...
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
Programme TV
"Nina" : La saison 5 arrive le 6 novembre sur France 2
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
Programme TV
"Mask Singer" : TF1 lance son concours événement le 8 novembre
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa programmation dédiée à l'Environnement
Programme TV
"L'émission pour la Terre" : France Télé donne ce soir le coup d'envoi de sa...
Vidéos Puremedias