L'instoppable valse des patrons de chaînes à France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
L'instoppable valse des patrons de chaînes à France Télévisions
Valse des patrons à France Télévisions
Valse des patrons à France Télévisions
Le départ confirmé hier du directeur de France 3 Thierry Langlois illustre un mal dont souffre France Télévisions depuis plusieurs années : la valse de ses patrons de chaînes.

Le départ de la direction de France 3 de Thierry Langlois illustre une nouvelle fois l'instabilité régnant à la tête des chaînes de France Télévisions depuis plusieurs années. Après le départ de France 2 de Philippe Vilamitjana en octobre, celui de Sandrine Roustan de France 4 en décembre, Thierry Langlois devient ainsi le troisième patron de chaîne à quitter ses fonctions en moins d'une saison.

À lire aussi
Désinvitée par "C à vous", Sonia Mabrouk pointe une "inélégance" et un "irrespect"
TV
Désinvitée par "C à vous", Sonia Mabrouk pointe une "inélégance" et un...
Audiences : "Capitaine Marleau" leader en baisse devant "Koh-Lanta", "Secrets d'Histoire" sur le Prince Philip faible
Audiences
Audiences : "Capitaine Marleau" leader en baisse devant "Koh-Lanta", "Secrets...
C8 veut devenir une chaîne "solidaire et utile"
TV
C8 veut devenir une chaîne "solidaire et utile"

puremedias.com a tenté de lister chaîne par chaîne les nombreux changements de direction subis par les antennes du groupe public depuis l'arrivée aux commandes de Rémy Pflimlin le 22 août 2010. Une tâche ardue tant le service public semble être passé maître dans l'art de changer régulièrement et souvent discrètement son organigramme. Une chose est sûre, la valse des patrons constatée n'a sans doute pas rendu service aux chaînes de France Télévisions, plongées comme toutes les autres dans un paysage audiovisuel de plus en plus concurrentiel.

La pétaudière France 2

Première chaîne en termes d'audience, France 2 est aussi de loin la plus exposée. Elle cumule ainsi le plus grand nombre de changements de direction depuis 2010 avec pas moins de cinq patrons différents. Nommé à l'arrivée de Rémy Pflimlin, Claude-Yves Robin est ainsi débarqué un an seulement après son installation, en novembre 2011. Il paye alors l'échec de plusieurs nouveautés lancées à l'été 2011 ("Partez tranquilles, France 2 s'occupe de tout" ou le jeu "5 Touristes") mais aussi de nouveaux programmes présentés à la rentrée de cette même année, comme le magazine culturel "Avant-premières", ou encore le nouveau magazine de Jean-Luc Delarue, "Réunion de famille".

Son départ ouvre une longue période d'instabilité pour France 2. Chargé de remplacer Claude-Yves Robin, Bertrand Mosca est contraint d'abandonner son poste en mars 2012 pour raisons de santé, seulement quatre mois après son arrivée. Après une direction intérimaire assurée par Rémy Pflimlin lui-même, Jean Réveillon est finalement désigné directeur général de France 2 en avril 2012. Il va tenir six mois.

Car le 31 janvier 2013, Rémy Pflimlin décide finalement de supprimer les postes de directeur de chaîne qu'il avait pourtant rétablis en 2010. A la faveur de cette réorganisation, Jean Réveillon quitte son poste. Son adjoint, Philippe Vilamitjana, devient le nouveau patron. Mais dès octobre 2013, ce nouveau directeur des programmes et de l'antenne est à son tour débarqué après l'échec de sa refonte de l'access et la déprogrammation de "Jusqu'ici tout va bien". Il est remplacé dans la foulée par Thierry Thuillier, jusque-là directeur de l'information de France Télévisions.

France 3 : Un faux fleuve tranquille

Moins exposée que celle de sa grande soeur, la direction de France 3 n'a pas pour autant été totalement épargnée par les turbulences ces quatre dernières années. Si François Guilbeau est resté le directeur général de la chaîne entre 2010 et le 31 janvier 2013, date de la suppression des postes de directeur de chaîne, son adjoint aux programmes a quant à lui changé de visage. A la fin 2010, Pierre Sled est en effet nommé patron des programmes de la Trois dans la foulée de l'arrivée de Rémy Pflimlin à France Télévisions.

Présenté comme un proche de Nicolas Sarkozy, l'ancien présentateur de "Stade 2" est rapidement contesté avec l'érosion des audiences de France 3, l'échec de "L'étoffe des champions" à l'été 2011 ou encore le démarrage difficile de "Midi en France". Dès septembre, Pierre Sled est ainsi "épaulé" par Thierry Langlois. En charge auparavant de la programmation à France Télévisions avant un court passage au CNC, ce dernier devient directeur de l'antenne et des programmes de France 3. Pierre Sled est quant à lui exfiltré progressivement de la chaîne à partir de la fin 2011. Le 31 janvier 2013, après la suppression des postes de directeur de chaîne, François Guilbeau prend en charge la direction du réseau France 3 tandis que Thierry Langlois devient le véritable patron de la chaîne. Il a finalement jeté l'éponge en officialisant hier sa démission qui prendra effet en juin prochain.

France 4 : une jeunesse tumultueuse

France 4 a également connu de nombreux changements de direction sous l'ère Pflimlin. Cette chaîne jeune à l'identité floue a d'abord été dirigée par Emmanuelle Guilbart de 2010 à 2013. Cette patronne passée auparavant par le groupe Lagardère a été une autre victime de la réorganisation du 31 janvier 2013. Comme Jean Réveillon à France 2, elle a quitté son poste de directrice générale à ce moment-là.

La nouvelle patronne, Sandrine Roustan, n'a pour sa part pas survécu à la transformation de France 4 en chaîne jeunesse. Clairement opposée à ce projet soutenu par le ministère de la Culture et la direction de France Télévisions, Sandrine Roustan a finalement quitté son poste en décembre 2013. Elle est remplacée par Tiphaine de Raguenel, la nouvelle directrice de l'antenne et des programmes de France 4. Cette dernière est épaulée par un directeur éditorial, Boris Razon.

France 5 : oasis de stabilité ?

Au milieu de ce tourbillon, France 5 semble être la chaîne qui a profité de la plus grande stabilité sous l'ère Pflimlin. Aux commandes de 2010 à janvier 2013, Bruno Patino a finalement passé la main après avoir été nommé numéro 2 de France Télévisions en janvier 2013. Il a laissé sa place chez France 5 à son adjoint depuis 2010, Pierre Block de Friberg, devenu le patron d'une chaîne qu'il connaît parfaitement.

l'info en continu
Culturebox est prolongée jusqu'en août et passe en soirée sur le canal 14
TV
Culturebox est prolongée jusqu'en août et passe en soirée sur le canal 14
Affaire Dupont de Ligonnès : Une nouvelle série sur BFMTV, une double soirée sur LCI
TV
Affaire Dupont de Ligonnès : Une nouvelle série sur BFMTV, une double soirée sur...
RMC ouvre la porte à un recrutement de Stéphane Guy
Sport
RMC ouvre la porte à un recrutement de Stéphane Guy
Sophie Davant sur Pierre-Jean Chalençon : "Il s'enfonce dans des excès qu'il pourrait éviter"
TV
Sophie Davant sur Pierre-Jean Chalençon : "Il s'enfonce dans des excès qu'il...
Audiences samedi : Les obsèques du Prince Philip très suivies, Nagui en grande forme, "C l'hebdo" sous le million
TV
Audiences samedi : Les obsèques du Prince Philip très suivies, Nagui en grande...
Audiences : "The Voice" leader devant une rediff de "Mongeville", "Les comiques préférés" sous les 2 millions
TV
Audiences : "The Voice" leader devant une rediff de "Mongeville", "Les comiques...
Vidéos Puremedias