La crise à iTELE vire à la guerre ouverte sur Twitter

Partager l'article
Vous lisez:
La crise à iTELE vire à la guerre ouverte sur Twitter
Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini © Abaca
À deux jours de l'arrivée de Jean-Marc Morandini sur iTELE, la tension est montée d'un cran sur Twitter.

L'écume des remous suscités par l'arrivée de Jean-Marc Morandini sur iTELE est loin de se dissiper. Depuis le 7 octobre dernier, la chaîne d'information du groupe Canal+ est le théâtre d'un affrontement entre une grande partie de la rédaction et sa direction. Ce jour-là, Canal+ annonçait l'arrivée de l'animateur, mis en examen pour corruption de mineur aggravée, à la tête d'une émission média sur l'antenne d'iTELE.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Depuis, tout s'est accéléré : la rédaction a adopté une motion de défiance à l'égard de sa direction tandis que la SDJ de iTELE et Canal+ s'est fendue d'une tribune pour demander à Jean-Marc Morandini de renoncer à sa venue sur la chaîne. Lequel leur a répliqué de "le laisser travailler". La direction du groupe Canal+, qui soutient l'animateur et ne cesse de réaffirmer le principe de la présomption d'innocence, a réagi à la tribune en donnant aux journalistes de la rédaction la possibilité d'invoquer leur clause de conscience.

"Je soutiens iTELE"

Face à la défiance de leur direction, les journalistes de la rédaction n'entendent pas rendre les armes. Alors qu'une grève doit être discutée ce lundi matin, à quelques heures de la diffusion de la première de l'animateur sur la chaîne, un hashtag de soutien aux journalistes de la rédaction de iTELE a vu le jour sur Twitter.

De nombreux journalistes ont ainsi tenu à manifester leur soutien à leurs confrères en utilisant le hashtag #JesoutiensiTELE. De Lea Salamé à Laurent Bazin en passant par Nathalie Ianetta, nombreux sont celles et ceux qui ont souhaité exprimer leur colère, leur indignation ou leur simple soutien. En quelques heures, le hashtag est rapidement devenu viral et s'est imposé parmi les mots-clé les plus utilisés sur Twitter.

"Je soutiens la présomption d'innocence"

Le mouvement de protestation virtuel n'a pas manqué d'attirer l'attention de la direction du groupe Canal+ qui, peu avant 14h ce samedi, s'est fendue d'un tweet pour le moins surréaliste. Via le compte Twitter officiel du groupe, la direction de Canal+ a envoyé un message lapidaire aux soutiens de la rédaction en détournant le hashtag #JesoutiensiTELE et en le transformant en #JeSoutienslaprésomptiondInnocence. À seulement deux jours du vote potentiel d'une grève, la direction de Canal n'a vraisemblablement pas envie de calmer les esprits.

Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias