La débandade des boys band

Partager l'article
Vous lisez:
La débandade des boys band
Worlds Apart, Alliage, Boyzone, Take That, 2 Be 3... Ils ont fait les belles heures des charts mondiaux dans les années 90. Vingt ans après, que sont devenues les anciennes gloires des boys band ?

Après les anciens candidats de la "Star Academy" et ceux de "Nouvelle Star", puremedias.com continue sa série en prenant des nouvelles des anciens boys band. 2 Be 3, Worlds Apart, Alliage, Boyzone, Take That, *NSync... Ils ont fait les belles heures des charts du monde entier dans les années 90 en dansant chemise ouverte mais qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Qui a réussi à tirer son épingle du jeu ? Qui a tenté une reconversion ?

À lire aussi
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"13 Heures" : Soprano remplace Julian Bugier sur France 2
TV
"13 Heures" : Soprano remplace Julian Bugier sur France 2
Contacts téléphoniques avec Macron : Le rappeur Akhenaton dément et tacle "Libération"
TV
Contacts téléphoniques avec Macron : Le rappeur Akhenaton dément et tacle...

Les 2 Be 3 : De la chanson au théâtre

"2 Be 3 or not to be, nanananana"... Quand on pense aux boys band, l'un des premiers noms qui nous vient est celui des 2 Be 3. Formé par trois amis d'enfance, le groupe est porté aux nues par toutes les adolescentes entre 1996 et 2001. Filip, Adel et Franck sortent trois albums studios, un disque de remixes, un live et un best-of pendant cette courte période. Après 800.000 exemplaires de "Partir Un Jour" que tout le monde connaît, le premier album du même nom devient double disque de diamant ! S'ensuit alors une sitcom produite par AB et diffusée sur TF1 en 1997.

Les deux albums qui suivront seront boudés par le public et fin 2001, les trois membres décident de mettre fin au groupe pour se lancer dans des carrières solo... avec un succès très relatif. Si Adel n'a jamais fait parler de lui, Filip Nikolic a été l'un des personnages de "Navarro" puis de "Brigade Navarro", tout en participant à l'unique saison de "Je suis une célébrité, sortez-moi de là !" sur TF1 où il termine en deuxième position, derrière Richard Virenque. Mais le conte de fées de Filip Nikolic prend fin le 16 septembre 2009, date du décès du chanteur, à l'âge de 35 ans. On apprenait peu après que le groupe avait failli se reformer en 2008... Enfin, Frank Delay a retrouvé récemment la lumière en jouant dans la pièce "Bonjour Ivresse", diffusée cette année sur France 4.

Worlds Apart : Un nouveau souffle nostalgique

Nathan Moore, Steve Hart, Aaron Cooper et Tim Fornara. "Quatre garçons dans le vent"... des années 90 ! Arrivés dans le paysage musical français en 1995, les Worlds Apart séduisent immédiatement avec "Baby Come Back", premier extrait de "Everybody". Les hits s'enchaînent alors avec notamment "Everlasting Love" ou encore la célèbre reprise du tube de Jean-Jacques Goldman, "Je te donne", et ce clip mythique où au fil des pas, la couleur des chemises des garçons changeait...

Mais "Don't Change", deuxième album français du groupe, ne s'écoule pas comme prévu et "Here And Now", en 2000, passe totalement inaperçu : il signe la fin du succès public du groupe. C'est à cette période que Tim quitte le groupe. A trois, ils tentent cependant un retour en 2007 avec un best-of qui ne séduit personne. La mode des boys band a passé mais en 2011 le groupe fait une nouvelle tentative de come-back dans "Dance Machine - La Tournée des Années 90". Les nostalgiques adorent et se pressent dans les salles pour chaque concert. Le début d'une nouvelle vie ?

Alliage : Une reconversion interdite aux moins de 18 ans

Ils sont quatre jeunes et beaux garçons d'origines diverses (corse, espagnole, algérienne et anglaise), ils forment un alliage de nationalités donc... les Alliage (oui, ils ne sont pas allés chercher très loin) ! Arrivés sur la scène en 1996, ils se démarquent en chantant en espagnol un tube connus de tous : "Baila". Suivent alors différents tubes comme "Lucy", "Le Temps qui court" (version française de "Could It Be Magic" de Donna Summer adaptée par Alain Chamfort en 1975 mais aussi reprise par le boys band Take That au même moment) ou encore "Te garder près de moi", en duo avec un autre groupe de jeunes garçons, les Boyzone, et le titre avec les Suédois de Ace of Base, "Cruel Summer". Depuis l'arrêt du groupe en 1999, hormis un Steven Gunnell devenu Jésus pour le "Ben Hur" de Robert Hossein, c'est Quentin Elias qui a fait parler de lui. Le jeune homme s'est prêté il y a trois ans à un exercice radicalement opposé à son image de chanteur pour adolescentes. Quentin - appelez-le Q - s'est lancé de manière éphémère dans... le porno gay !

Boyzone : Ronan Keating, Stephen Gately et les autres

Les boys band ont aussi connu leur heure de gloire Outre-Manche. Si les Anglais adorent les girls band (les Spice Girls, les Girls Aloud, les Sugababes et bien d'autres ont atteint la tête des charts outre-Manche), ils cèdent aussi à l'appel des chanteurs à midinettes. Parmi eux, les Boyzone. Un groupe de quatre garçons formé par Ronan Keating, Stephen Gately, Keith Duffy, Shane Lynch et Mikey Graham. En France, ils sont surtout connus pour leur duo avec Alliage, "Te garder près de moi", alors qu'ils ont multiplié les hits outre-Manche.

Après une rupture en 2000 où Ronan Keating a développé une carrière solo et Stephen Gately a multiplié les rôles dans diverses comédies musicales, les garçons se reforment en 2007 pour un best-of et une tournée événement. Néanmoins, ce retour prend tragiquement fin en 2009 avec le décès de Stephen Gately, à l'âge de 33 ans. Pour lui rendre hommage, les Boyzone ont enregistré un single annonçant un nouvel album, "Brother", paru en 2010.

G-Squad : Dans le désert...

L'amour. Un sujet classique dans la musique, et encore plus pour les boys band. Les G-Squad étaient visiblement très amoureux, ou "Raide dingue de toi", titre de leur premier single. Le succès est immédiat pour D'Geyrald, Chris, Marlon, Mika et Andrew. Qui se confirmr début 1997 avec "Aucune fille au monde". Néanmoins, l'album ne va pas plus haut que la 26ème place des charts et tous les autres singles se cassent la figure. Avec le départ d'Andrew et de D'Geyrald, le groupe prend fin dans l'indifférence générale. Depuis, tous tentent de redonner un souffle à leur carrière solo à coup d'albums ou d'apparitions dans des comédies musicales. Après avoir révélé son homosexualité, D'Geyrald a lui tenté de faire de son corps un atout marketing : il a publié un livre de photos dans lequel ses derniers fans peuvent le retrouver intégralement nu.

Take That : L'exemple à suivre

S'il y a bien un boys band qui a tout compris, ce sont les Take That. Arrivés sur la scène musicale anglaise en 1990, Gary Barlow, Mark Owen, Howard Donald, Jason Orange et Robbie Williams font immédiatement sensation. En France, ils connaissent leur premier et seul gros succès avec "Back For Good" en 1995 mais le titre le plus connu ici reste "Could It Be Magic", paru en 1993, et repris dans sa version française par Alliage en 1996. En 1995, alors que le groupe cartonne, Robbie Williams annonce son départ surprise. Un an plus tard, la formation s'arrête tandis que Robbie prend son envol avec "Life Thru A Lens", son premier album, et sa reprise de "Freedom" de George Michael. Il faut néanmoins attendre "Angels" pour que sa carrière explose en France.

En 2005, alors que la carrière de Robbie Williams est toujours au sommet, les autres membres de Take That se reforment le temps d'un best-of. Le succès est tel qu'une tournée est annoncée ainsi qu'un nouvel album. A partir de là, Take That est définitivement de retour sur la scène musicale anglaise. Paradoxalement, pendant qu'ils multiplient les succès, la carrière de Robbie Williams s'essoufle. Pour son best-of publié en 2010, le chanteur fait même appel à Gary Barlow, son ancien camarade, sur un duo. Les fans y voient déjà un retour de Robbie dans le groupe... et ils ne se sont pas trompés ! Quelques semaines plus tard, la formation annonce le retour de son cinquième membre. S'ensuit alors un nouvel album et une tournée à guichets fermés. En plus de la promotion du disque et des concerts, Gary Barlow a trouvé le temps de devenir juré dans la nouvelle saison de "The X-Factor" en Angleterre où, pour l'aider à choisir ses candidats, il a fait appel à... Robbie Williams ! De quoi en faire pâlir plus d'un !

*NSync : Le boys band qui a révélé Justin Timberlake

Comment trouver un nom de groupe ? Question bien difficile mais les *NSync ont décidé de prendre les dernières lettres des prénoms de chaque membre : JustiN, ChriS, JoeY, LansteN et JC. Peu connus en France - seul "Bye Bye Bye" a atteint le top 50 -, ils ont néanmoins cartonné aux Etats-Unis avec leurs trois albums et les singles qui en étaient extraits. Faute de motivation, ils mettent néanmoins fin à la formation en 2002. Depuis, deux d'entre eux ont tenté "Dancing With The Stars" en arrivant en finale mais le parcours le plus notable est bien évidemment celui de Justin Timberlake. Dès l'arrêt du groupe, le jeune homme très frisé à l'époque travaille d'arrache-pied sur son premier single, "Like I Love You", qui frôle la première place en Angleterre et le top 10 aux Etats-Unis. Le succès arrivera véritablement avec l'album "Justified" et le single "Cry Me A River", accompagné d'un clip où il mettait un scène sa relation avec Britney Spears.

A partir de là, Justin devient une star et la sortie de "FutureSex/LoveSounds" en septembre 2006 le conforte dans cette position. A ce jour, plus de dix millions d'exemplaires de ce deuxième disque ont été écoulés dans le monde. Néanmoins, la musique ne suffit plus à Justin qui se lance dans la production et dans l'écriture pour d'autres artistes mais aussi dans la mode. Cependant, l'autre domaine où sa présence a été remarquée est clairement le cinéma : après quelques rôles inaperçus dans "Alpha Dog" ou "Edison", il explose en 2010 en tant que Sean Parker, fondateur de Napster, dans "The Social Network" de David Fincher. S'ensuit alors une participation dans deux comédies, "Bad Teacher" et "Sexe Entre Amis", mais aussi dans le film fantastique "Time Out".

Les Top Boys : L'anti-boys band

Dès 1995, l'émission de référence pour voir tous les boys band était sans conteste le "Hit Machine", diffusé tous les samedis sur M6. A l'animation, on retrouvait Charly & Lulu, duo culte de la télévision. Et à force de les recevoir, les deux animateurs ont décidé de monter leur propre boys band... pour s'en moquer ! C'est ainsi que naissent, en 1997, les Top Boys. La mayonnaise prend très vite et leur hit, "Le feu, ça brûle", aux paroles totalement absurdes ("Le feu, ça brûle et l'eau, ça mouille") atteint la quatrième place des charts. Les autres parodies, elles, rencontrent beaucoup moins de succès. A l'occasion de la tournée "Dance Machine" lancée cette année, le duo s'est reformé à l'animation mais aussi à la chanson, pour le plus grand plaisir des fans.

Et aujourd'hui...

Si les boys band ont rencontré un succès phénoménal dans les années 90, on ne peut pas dire que beaucoup ont résisté dans les années 2000. En effet, le phénomène s'est très vite essouflé. Certes, il y a eu les Jonas Brothers, les Blue - reformés en début d'année pour l'Eurovision - ou encore les Linkup, groupe créé par l'émission "Popstars" sur M6, et leur célèbre faute de grammaire ("Je crois à mon étoile"), dont seul M. Pokora a réussi à s'évader, mais très vite, les boys band ont abandonné les charts. Cependant, grâce à l'émission "X-Factor", les groupes de garçons ont fait peu à peu leur retour, notamment en Angleterre. C'est grâce au programme de Simon Cowell que les JLS ont fait sensation outre-Manche dès 2008 et ouvrant la voie à nombre d'autres groupes du genre. Aujourd'hui, ils sont de plus en plus nombreux sur ce marché, tous rencontrant un joli succès. On peut notamment citer The Wanted ou encore les nouvelles coqueluches des adolescentes, les One Direction. En France, M6 avait tenté de relancer la mode avec les 2nde Nature, groupe formé par l'émission "X-Factor". En vain.

Notre série "Que sont-ils devenus ?"

Les anciens candidats de la Star Academy.

Les anciens gagnants de Nouvelle Star.

l'info en continu
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec Martichoux : Le zapping de la semaine
TV
Castaldi explose dans "TPMP", Zemmour tacle Bouleau, Schiappa s'accroche avec...
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en tête ?
Internet
Audiences Youtube : Qui de Squeezie, Mastu, Benjamin Verrecchia ou Joyca arrive en...
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
TV
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Programme TV
"District Z" : L'émission de zombies de Denis Brogniart de retour sur TF1 ce soir
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Cinéma
Canal + diffusera la cérémonie des César au moins jusqu'en 2025
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur W9, "Quotidien" large leader des talks
Audiences
Audiences access 20h : "Les princes et les princesses de l'amour" au plus bas sur...