Le Nouvel Obs' s'excuse après la publication d'une publicité anti-avortement

Partager l'article
Vous lisez:
Le Nouvel Obs' s'excuse après la publication d'une publicité anti-avortement
Le Nouvel Obs décrié après la publication de cette publicité anti-avortement.
2 photos
Lancer le diaporama
En publiant une publicité anti-avortement , "Le Nouvel Observateur" a choqué ses lecteurs. Son rédacteur en chef a présenté ses excuses.

En 1971, quatre ans avant la loi Veil qui a dépénalisé l'avortement, Le Nouvel Observateur publiait ce qu'on a appelé après coup "le manifeste des 343 salopes". Dans cette tribune, Simone de Beauvoir, Catherine Deneuve, Marguerite Duras, Brigitte Fontaine, Gisèle Halimi, Bernadette Lafont, Jeanne Moreau, Marie-France Pisier, Nadine Trintignant ou encore Agnès Varda confiaient avoir eu recours à l'IVG. Par cette dénonciation collective, elles alertaient l'opinion sur cet acte médical, illégal à l'époque, auquel avaient recours un million de femmes par an, dans la clandestinité.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Quarante ans après cet appel historique, le même hebdomadaire publie, dans son édition de la semaine dernière, une publicité... anti-avortement ! A la fin du supplément "Ciné/Télé" de l'hebdomadaire, une publicité de la Fondation Jérôme Lejeune, interpelle le lecteur avec une photo d'embryon : "Vous trouvez ca normal ? On arme les bateaux pour défendre les baleines alors qu'on laisse l'embryon sans défense". La fondation entend mobiliser l'opinion pour donner un statut juridique à l'embryon.

"Je ne trouve pas cela normal"

La publicité a provoqué un tollé sur internet. Sur LePLus (un site internet édité par Le Nouvel Obs'), une internaute s'est offusquée de la publication d'une telle réclame dans l'hebdomadaire. "Je ne trouve pas cela normal. Je trouve même insupportable qu'en 2012 on puisse remettre en cause le droit des femmes à disposer librement et sans contrainte de leur corps. Et je trouve d'autant plus insupportable que ces remises en cause puissent s'exprimer dans Le Nouvel Obs.", écrit Aurore Bergé, consternée.

"Nous demandons à nos lecteurs de nous excuser"

Pressé de s'expliquer, Renaud Dély, le directeur de la rédaction du Nouvel Observateur a présenté ses excuses via son compte Twitter : "C'est une erreur déplorable. La pub de ce lobby aux engagements contraires à nos valeurs n'aurait pas dû être publiée... Toutes nos excuses à nos lecteurs. Nous reviendrons sur ce dysfonctionnement dans le journal de la semaine prochaine", a écrit le journaliste.

Mise à jour, 14h30 : Ce midi, c'est Laurent Joffrin, le patron du journal, qui a présenté ses excuses à ses lecteurs, sur le site internet du magazine. "C'est à la suite d'une erreur de fonctionnement interne qu'une publicité de la Fondation Jérôme Lejeune est passée en avant-dernière page de TéléObs. Le Nouvel Observateur publie régulièrement des annonces portant sur des causes d'ordre général. Mais il veille à ce qu'elles soient conformes à ses valeurs. Ce n'est pas le cas cette fois-ci : nous demandons à nos lecteurs de nous excuser pour cet impair. Nous veillerons à ce que ce type d'incident ne se reproduise pas."


L'actualité de la publicité vous intéresse ? Suivez notre rubrique Ecran Pub sur Twitter et sur Facebook !

Sur le même thème
l'info en continu
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la LFP
TV
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la...
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement sur la plateforme
SVOD
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement...
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
Séries
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Vidéos Puremedias