Les quotidiens nationaux absents des kiosques aujourd'hui

Partager l'article
Vous lisez:
Les quotidiens nationaux absents des kiosques aujourd'hui
Pas de journaux dans les kiosques demain.
Pas de journaux dans les kiosques demain. © Abaca
Les patrons de la presse nationale ont décidé de ne pas mettre en fabrication les quotidiens nationaux datés de mercredi, devançant ainsi la grève lancée chez Presstalis.

Quitte à ne pas être distribués, autant ne pas être imprimés ! Les quotidiens nationaux sont tous absents des kiosques aujourd'hui. Mais la raison de cette absence est inédite : ce sont les patrons de presse qui ont décidé de ne pas envoyer à l'imprimerie leurs journaux datés du mercredi 6 février. Ils devancent ainsi le nouvel appel à la grève lancé chez Presstalis.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
"Les mariés de l'an deux", "Fanfan", "Oscar" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Les mariés de l'an deux", "Fanfan", "Oscar" : Les films de F3 et de F2...

La vaste restructuration (qui envisage la suppression de 1.250 de ses 2.500 postes) est fortement contestée par les syndicats de cette entreprise chargée de distribuer les journaux. Cet après-midi, la CGT du livre a voté la grève, bloquant ainsi la distribution des journaux de demain. Jusqu'ici assez compréhensifs, les patrons de presse ont ainsi voulu montrer la "gravité exceptionnelle" de la situation, selon les mots du Syndicat de la Presse quotidienne nationale (SPQN).


La grève "fragilise considérablement" les journaux

"Le blocage annoncé met en cause la viabilité économique de la société Presstalis, fait peser un risque insoutenable sur les 30.000 marchands de journaux répartis sur le territoire", s'inquiètent les patrons de presse via le SPQN. "Il fragilise considérablement les sociétés de presse qui subissent des pertes de recettes récurrentes", ajoutent-ils en estimant qu'en quatre mois, une trentaine de mouvements sociaux ont affecté la distribution de leurs titres.

Pour limiter les pertes, les journaux ne seront diffusés que sur internet. Marc Feuillée, patron du Figaro, s'alarme au micro de France Info : "Faute de solution rapide, c'est l'ensemble de la filière industrielle et logistique de la presse qui est gravement menacé, et donc l'existence des journaux".

l'info en continu
"Space Force" : La série Netflix avec Steve Carell et Lisa Kudrow mise en ligne aujourd'hui
Séries
"Space Force" : La série Netflix avec Steve Carell et Lisa Kudrow mise en ligne...
Twitter masque un tweet de Donald Trump "glorifiant la violence"
Internet
Twitter masque un tweet de Donald Trump "glorifiant la violence"
TF1 condamnée pour travail dissimulé, licenciement abusif et discrimination
Justice
TF1 condamnée pour travail dissimulé, licenciement abusif et discrimination
Emeutes de Minneapolis : Un journaliste de CNN et son équipe arrêtés par la police en plein direct
TV
Emeutes de Minneapolis : Un journaliste de CNN et son équipe arrêtés par la police...
Mort de Guy Bedos : Les programmations des chaînes en hommage à l'humoriste (MAJ)
Programme TV
Mort de Guy Bedos : Les programmations des chaînes en hommage à l'humoriste (MAJ)
"Koh-Lanta" : Une règle inédite pour l'épreuve d'orientation ce soir
TV
"Koh-Lanta" : Une règle inédite pour l'épreuve d'orientation ce soir
Vidéos Puremedias