Les salariés de Libé se moquent de leur actionnaire, "un doux gentil illuminé"

Partager l'article
Vous lisez:
Les salariés de Libé se moquent de leur actionnaire, "un doux gentil illuminé"
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Les salariés de Libération ont vivement réagi aux déclarations de leur actionnaire, Bruno Ledoux.
Les salariés de Libération ont vivement réagi aux déclarations de leur actionnaire, Bruno Ledoux. © Abaca
Dans leur page quotidienne "Nous sommes un journal", les salariés de Libération se moquent des déclarations de la veille de leur actionnaire devant des étudiants d'une école de journalisme.

Bruno Ledoux, actionnaire de Libération, appréciera sans doute la lecture de la page 23 de son quotidien ce matin. Les salariés du journal s'y moquent ouvertement de lui dans leur rubrique "Nous sommes un journal", où ils reviennent chaque jour sur la crise traversée par leur titre depuis plusieurs semaines. Ils ont choisi aujourd'hui de commenter les déclarations, la veille, de leur actionnaire devant des étudiants en école de journalisme.

À lire aussi
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos indignes" de Rachida Dati sur RTL
Presse
"La ministre de la Culture sort de son rôle" : "Libération" dénonce les "propos...
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
Presse
"Le Monde" : Xavier Niel cède une partie de ses parts à un fonds indépendant
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après son lancement, "Factuel" s'est déclaré en cessation de paiement
Presse
"Peut-être que ce mariage CNews-BFMTV a créé une certaine confusion" : Un an après...

"Insultes"

"Bruno Ledoux a décidément un problème avec Libération, son histoire et ses salariés", écrivent-ils en préambule. Hier, le président du conseil du surveillance du journal avait dénoncé la frilosité de principe de ses salariés face à la nouveauté. "Tout ce qui est nouveau fait un peu peur mais, très vite, les journalistes ont commencé à y réfléchir", a-t-il lâché en annonçant un "repositionnement éditorial". Celui qui possède 26% du capital estime que son journal "devrait être le quotidien des jeunes" et a pointé du doigt l'âge de ses troupes. "Des insultes" pour les salariés de Libé aujourd'hui. "Et il y a même des journalistes qui écrivent encore leurs papiers à la plume d'oie, c'est dire notre retard !", ironisent-ils.

Quand le propriétaire du journal affirmait hier que Libé été créé "pendant la guerre", les salariés de Libé se poilent. "Ah bon ? Emmanuel d'Astier de la Vigerie et Jean-Paul Sartre doivent se retourner dans leurs tombes. Le premier est le fondateur en 1943 de Libération, journal clandestin du mouvement de résistance Libération-Sud, qui a cessé de paraître en 1964. Le second, le fondateur en 1973 du Libération que vous lisez. Si les deux canards ont le même titre, c'est que notre Libé a reçu l'autorisation de la veuve d'Astier de reprendre le nom. Comment Bruno Ledoux, qui a assisté à la fête des 40 ans de Libération, à l'automne, peut-il faire une telle erreur ?".

"Délit d'entrave"

Les salariés s'interrogent aussi sur les nouveaux investisseurs promis par Bruno Ledoux, dont personne ne connaît aujour'hui l'identité. "Mais Bruno Ledoux n'est pas qu'un doux et gentil illuminé, c'est aussi un être qui compte ses sous et qui, l'air de rien, sait se montrer menaçant", écrivent-ils à propos de la "restructuration très conséquente" annoncée hier. "N'est-on pas en train de nous annoncer un plan social, en douce, sans avoir prévenu les élus du personnel ? Un nouveau délit d'entrave, en quelque sorte", dénoncent les salariés du quotidien.

Libération
Libération
"Libération" accusé de "fake news" : La direction s'explique après la Une polémique contenant une photo générée par l'IA
"Une procédure indigne d'un pays démocratique" : Trois journalistes de "Libération" convoqués par la police judiciaire de Lille
Une journaliste de "Libération" écartée d'un déplacement d'Emmanuel Macron au Gabon
"Des méthodes de voyou" : Jordan Bardella annonce attaquer "Libération" pour diffamation après un article sur ses impôts
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
"Mask Singer" 2024 : On a démasqué la Geishamouraï... Il s'agit d'un chanteur de comédies musicales
TV
"Mask Singer" 2024 : On a démasqué la Geishamouraï... Il s'agit d'un chanteur de...
"On attend que la guerre finisse..." : L'actrice iranienne Golshifteh Farahani fond en larmes dans "C ce soir" sur France 5
TV
"On attend que la guerre finisse..." : L'actrice iranienne Golshifteh Farahani...
Netflix dégaine aujourd'hui l'un des thrillers de science-fiction les plus attendus de l'année
SVOD
Netflix dégaine aujourd'hui l'un des thrillers de science-fiction les plus...
"Vous êtes venu faire un happening !" : En direct face à Caroline Roux, François-Xavier Bellamy critique la "mise en scène" par France 2 du débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella
Politique
"Vous êtes venu faire un happening !" : En direct face à Caroline Roux,...
Audiences pré-access : Aurélie Casse (encore) au top dans "C à vous" sur France 5, lourde chute pour "La meilleure boulangerie" sur M6
Audiences
Audiences pré-access : Aurélie Casse (encore) au top dans "C à vous" sur France 5,...
Audiences access 20h : Julien Arnaud imperturbable sur TF1 face au débat Attal/Bardella sur France 2, "C à vous, la suite" atteint le million sur France 5
Audiences
Audiences access 20h : Julien Arnaud imperturbable sur TF1 face au débat...