Licenciement de Siné : Charlie Hebdo condamné à 90.000 euros de dommages et intérêts

Partager l'article
Vous lisez:
Licenciement de Siné : Charlie Hebdo condamné à 90.000 euros de dommages et intérêts
Le dessinateur Siné, en 2009.
Le dessinateur Siné, en 2009. © Abaca
La cour d'appel de Paris confirme le premier jugement et condamne l'hebdomadaire satirique à verser 90.000 euros au dessinateur.

En décembre 2010, Charlie Hebdo avait été condamné par le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris pour avoir rompu abusivement le contrat qui le liait à Siné depuis seize ans. L'hebdomadaire satirique avait été condamné à verser 40.000 euros au caricaturiste. Ce jugement vient d'être confirmé en appel avec un doublement des dommages et intérêts à 90.000 euros, révèle l'AFP.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute
TV
"Bourdin Direct" : Perquisitionné, un invité se décommande à la dernière minute

Jean Sarkozy et le judaïsme

Durant l'été 2008, Charlie Hebdo avait publié une chronique dans laquelle Siné ironisait sur une éventuelle conversion au judaïsme de Jean Sarkozy avant son mariage annoncé avec la fille du fondateur des magasins Darty. Pour le directeur de la publication de l'époque, Philippe Val, Siné avait dépassé les règles de la charte de l'hebdomadaire "qui proscrit notamment tout propos raciste et antisémite dans le journal". L'actuel patron de France Inter avait alors demandé au caricaturiste de présenter des excuses aux personnes citées dans l'article. Essuyant un refus, il l'avait renvoyé.



Siné avait alors assigné Charlie Hebdo en justice pour rupture abusive de contrat, réclamant 148.000 euros de dommages et intérêts. Dans son premier jugement, le TGI considérait qu'"il ne peut être prétendu que les termes de la chronique de Maurice Sinet sont antisémites, ni que celui-ci a commis une faute en les écrivant". D'autant que la chronique avait été soumise à la relecture du directeur de la publication, Philippe Val.

Sine
Sine
Charlie Hebdo règle ses comptes avec Siné à sa Une
Sur le même thème
l'info en continu
Thierry Ardisson (P1) : "Les pionniers de l'ORTF ont inventé la télévision moderne"
Interview
Thierry Ardisson (P1) : "Les pionniers de l'ORTF ont inventé la télévision...
Audiences access 20h : Arnaud très suivi, "C'est Canteloup" en forme, "28 minutes" en hausse, "TPMP" stable
Audiences
Audiences access 20h : Arnaud très suivi, "C'est Canteloup" en forme, "28 minutes"...
Audiences access 19h : Carole Gaessler leader en forme, A-E Lemoine leader talks, Cyril Hanouna au plus haut
Audiences
Audiences access 19h : Carole Gaessler leader en forme, A-E Lemoine leader talks,...
Audiences : "Alice Nevers" leader devant "9-1-1", carton pour "La reine des neiges" sur W9, catastrophe pour TFX
Audiences
Audiences : "Alice Nevers" leader devant "9-1-1", carton pour "La reine des...
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Vidéos Puremedias