Malaise dans "Le Grand Journal" : Edouard Baer "gêné" par une transition de Maïtena Biraben

Partager l'article
Vous lisez:
Malaise dans "Le Grand Journal" : Edouard Baer "gêné" par une transition de Maïtena Biraben
Malaise dans "Le Grand Journal" avec Edouard Baer © DR
Hier soir, Edouard Baer a fait part de sa gêne face aux mélanges des genres à l'émission de Canal+.

L'infotainment en question. Equilibre subtil entre information et divertissement, ce genre d'émissions fait souvent débat lorsque le mélange des genres ne prend pas. Ce dernier a été relancé hier par Edouard Baer sur le plateau du "Grand Journal". Invité avec Sandrine Kiberlain dans l'émission de Maïtena Biraben pour parler de leur dernier film, les deux acteurs se sont retrouvés entourés de Luc Chatel et de Yann, un militant anonyme de "No border", une organisation pro-migrants d'extrême-gauche.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences
"Face à l'info" : Quelle audience pour la première d'Eric Zemmour sur CNews ?
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué pour "Top départ" sur M6
TV
Audiences samedi : "On n'est pas couché" au plus bas, lancement très compliqué...

"Je suis un peu gêné, je vous le dis franchement"

Ce dernier et le responsable Les Républicains ont longuement évoqué la crise des migrants à Calais après les incidents du week-end dernier. Leur discussion a été notamment interrompue par l'intervention de Mathieu Madénian venu faire des blagues sur la sortie du livre de Nicolas Sarkozy, "La France pour la vie", après une transition acrobatique de Maïtena Biraben.

La discussion a ensuite repris sur les migrants. Maïtena Biraben a notamment demandé à Sandrine Kiberlain son avis sur les violences de samedi dernier. "Alors là... Je n'ai pas envie de me prononcer là-dessus. C'est trop sensible", a répondu l'actrice, gênée. Après une dernière intervention du militant "No border", Maîtena Biraben a clos le sujet en évoquant les suites judiciaires des évènements de samedi. Elle a ensuite enchaîné comme elle a pu avec le film d'Edouard Baer et Sandrine Kiberlain en lançant immédiatement après : "Vous demandiez, Luc Chatel, quand sortait le film de vos voisins. Ca sera mercredi prochain sur les écrans. Edouard Baer et Sandrine Kiberlain dans 'Encore heureux' de Benoît Graffin".

Une transition qui a fait grincer des dents les deux acteurs. "C'est un enchaînement remarquable. Non mais vous vous rendez compte ?", a ainsi ironisé Edouard Baer. "C'est la vie !", a rétorqué Maïtena Biraben. "Non, la vie c'est une séparation des choses. Tout n'est pas imbriqué dans la vie. On ne peut pas tout traiter de la même façon. Je suis un peu gêné, je vous le dis franchement", a-t-il confié.

"Il ne faut pas recevoir les politiques avec autant de dérision"

L'acteur de "Mensonges et trahison" a ensuite livré une réflexion plus générale : "Je trouve par exemple qu'il faut aider l'époque. Je trouve que les hommes politiques doivent nous aider avec moins de communicants. Et de notre côté : mettre un peu moins de dérision. Je trouve qu'il ne faut pas recevoir les politiques avec autant de dérision", a-t-il estimé. "Je trouve que tout était pourri... Tout à coup, Nicolas Sarkozy... Ahahah, c'est drôle, 'La France pour la vie'...", a ajouté Edouard Baer, rejouant la séquence d'avant. "Moins de communication, moins de dérision, plus de lien d'homme à homme", a finalement résumé l'acteur quelques instants plus tard.

Evoquant ensuite les prises de parole des acteurs sur les faits d'actualité, il a lancé à Luc Chatel : "On est moins renseignés que vous. On est citoyen. De citoyen à citoyen, vous voyez quelqu'un dans la merde, vous lui tendez la main. Mais à un niveau politique c'est autre chose. Si je vois quelqu'un qui tombe, j'essaye de le ramasser. Mais si je vois la société qui s'effondre, je n'ai pas de solution", a-t-il expliqué.

"C'est pour ça qu'on interpelle le politique sur la solution et qu'on interpelle l'individu sur la citoyenneté. C'était l'idée en tout cas", a alors fait remarquer Maïtena Biraben. "Ca, c'est une très jolie phrase. Eh bien voilà ma réponse sur la citoyenneté", a répondu Edouard Baer. "Très bien. Je l'entends très bien", a conclu Maïtena Biraben. puremedias.com vous propose de revoir cette séquence.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Misterpoussin

Elle n'a même pas 10 000 connectés sur l'IRC. Allez hop... dehors, moi j'arrête.



Ben

C'est simplement qu'on n'est pas habitué à avoir des gens qui réfléchissent sur ces plateaux, alors qu'on leur attribue d'office des rôles de saltimbanques et rien d'autre.
Je dis merci, Monsieur Edouard Baer.
Un politique n'a rien à faire dans ce genre d'émission télévisée, son travail c'est de s'occuper de dossiers et de les traiter avec sérieux, pas de venir se pavaner sur un plateau.
Il faut quand même que les français réagissent et comprennent que ces personnes ont été élues et sont largement rémunérées pour représenter des gens et s'occuper de leurs affaires, pas pour aller siroter des cocktails chez Maïtena.
On en vient limite à de la faute professionnelle.



Dandy

Canal s'affirme de plus en plus à droite..regardez les invités, les reportages, les orientations, les réflexions.....édifiant.
Exemple, on ne donne la parole, reportages, invités, qu'aux antis aéroport de Nantes.....équilibré vraiment......
Inviter un jour de manif, le postier de l'ultra gauche, qui casse du gouvernement depuis trente ans m'amuse.....



ramu59

émission de bobos nullissime qui concentre tout ce qui horripile le téléspectateur : biraben la suricate de plateau, trappenard le gentil garnement qui apprend bien ses leçons, sa voisine qui ...? et enfin madénian en amuseur raté qui confond bétise et humour .......



Patperrus

Ok, je comprends votre propos et votre position et c'est d'ailleurs pour cela que BFM TV et d'autres se sont fait retoquer par le CSA maintenant mon avis est qu'il faut laisser intervenir à la télé ce type de personnages mais en leur apportant la contradiction qui s'impose et non pas les présenter comme des humanitaires comme l'a fait Ali Baddou ... les exposer est pour moi la seule manière de leur apporter contradiction car sur les réseaux sociaux il me semble que c'est beaucoup plus difficile d'y apporter contradiction ... pour en échanger ...



bgbret

Franchement je pense que cette émission ne fonctionne pas pour la raison essentielle elle est pas bonne cette emission avec une très mauvaise animation .
J'aime bien Edouard il dit des choses intéressantes.



yannick inizan

a't'manière Maïtena est irrécupérab'. qu'ils arrêtent l'émission



jean-metre2

moi aussi elle m'insupporte avec son sourire en coin, ses pastilles distillées sur Ozap me confortent dans mes opinions vis à vis d'elle surtout depuis son dérapage aux sujet du FN avec Dupont Moretti



La Chaaatte

Edouard Baer, toujours parfait.



La Chaaatte

Sauf que lui, c'est son métier de faire le pitre...



hepar

Tu as raison, mais j'en ai marre de ces artistes qui vont faire leur promo dans des émissions qu'ils ne connaissent pas. Fallait se renseigner avant.

Et même si je n'aime pas Maïténa, je m’interroge sur la facilité avec laquelle la presse et les artistes la débine, alors que De Caunes était très protégé pour une émission aussi mauvaise...



Oasis

De mémoire, il n'y avait quasiment jamais d'invités politiques à "Nulle part ailleurs", il y avait mélange entre l'actualité de l'invité (acteurs, chanteurs, écrivains etc...) et les sketchs des nuls ou ceux de De Caunes & José Garcia... mais on était très loin du mélange des genres d'aujourd'hui^^



Antoine Barde

Soit on est en guerre soit on ne l'est pas. A partir du moment ou le premier ministre décrète que l'on est en guerre, il faut s'attendre à des conséquences. Comme l'état d'urgence qui restreint certaines libertés individuelles. Et pourquoi pas aussi des conséquences à la télévisions et dans les media, comme par exemple une hiérarchisation plus rigoureuse et étanche entre les informations relatives à l'état de guerre et le reste de l'information.



Plouf

C'est plutôt intéressant de tenir ce débat en fait, car c'est un genre qui, avec un certain manque de fond, devient inadapté à l'époque. LGJ et LNE sont des émissions qui survolent l'actu et en donnent une vision biaisée, si on couple ça avec ITele, on se sent informé et pourtant, on ne sait rien hormis les sorties ciné et "littérature" (avec des guillemets hein) de la semaine avec le petit buzz politique du moment.



Patperrus

Ce que vous dites me parait assez dangereux, pouvez vous préciser ?



Patperrus

Je pense que ce n'est pas surjoué, ... juste de l'incompétence ...



Patperrus

Même si c'est cracher dans la soupe, c'est justement parce que c'est un spécialiste qu'il peut dénoncer ces choses là ...



Phib

Tout ce que je retiens de cette petite video c'est que tout était extrêmement confus et que j'ai pas compris grand chose à ce qui se passait...



Antoine Barde

Les talk show n'ont pas encore intégré l'état d'urgence et l'état de guerre décrété par le pouvoir executif.



Antoine Barde

En temps de guerre, l'infotainment perd de sa pertinence. Il y a trop de violence en jeu. On l'a vu aussi sur le plateau du Supplément avec Najat dimancher dernier.



cool-baba2

De pire en pire la Maitena...



yukulele

La surprise, par Maïtena Biraben (à peine surjoué).



rabatjoie-tv

Bah ça existe toujours cette émission ?!



sims67

Pas tout à fait... L'émission était comme ça à ses débuts avec l'exemple devenu mythique de Sego qui danse un RAP avec Debbouze. Ensuite, Denisot avait rectifié le tir en segmentant totalement l'émission: 19h l'actu et surtout la politique; 20h le divertissement avec acteurs, chanteurs, animateurs. Je rejoins totalement ce que dit Edouard Baer. Quel malaise cela doit être pour un comédien: "Bon les amis, maintenant qu'on a parlé des migrants qui crèvent, si on parlait de vot film.... Sinon Madenian, une petite vanne peut-être???" Au secours. Donc personnellement, je ne regarde plus et ce genre d'exemple me conforte totalement dans ma décision.



Marha

Faut reconnaître que la transition est maladroite de la part Maitena Biraben (encore une fois) Et Edouard Baer dit une chose juste. En France on tourne un peu trop souvent la politique en dérision (Cyril Eldin par exemple) C'est parfois sérieux mais très court. Hormis les chaînes d'infos I-télé/BFMTV bien-sur



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Jeff Panacloc très ému par des messages de Patrick Sébastien et Pascal Obispo dans "C à vous"
TV
Jeff Panacloc très ému par des messages de Patrick Sébastien et Pascal Obispo dans...
David Ginola ("La France a un incroyable talent") : "J'ai eu un petit doute sur mon golden buzzer"
Interview
David Ginola ("La France a un incroyable talent") : "J'ai eu un petit doute sur...
Audiences : Records pour le "13 Heures" de TF1, "Crimes & faits divers" et "Les reines du shopping"
Audiences
Audiences : Records pour le "13 Heures" de TF1, "Crimes & faits divers" et "Les...
Audiences access 20h : "Quotidien" leader des talks, record pour "Un si grand soleil", "C à vous, la suite" au top
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" leader des talks, record pour "Un si grand...
Audiences access 19h : "DNA" leader au top, "La bataille des couples" faible, "Les mamans" de retour en baisse
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader au top, "La bataille des couples" faible, "Les...
Audiences : "Astérix" puissant leader, "La dernière vague" et "Secrets d'histoire" démarrent bien, carton pour Arte
Audiences
Audiences : "Astérix" puissant leader, "La dernière vague" et "Secrets d'histoire"...
Vidéos Puremedias