Netflix ouvre un bureau à Paris

Partager l'article
Vous lisez:
Netflix ouvre un bureau à Paris
Reed Hastings, patron de Netflix
Reed Hastings, patron de Netflix © Abaca
Le géant américain veut accélérer ses investissements en France.

La plateforme de streaming passe à la vitesse supérieure. De passage à Paris hier soir sur le site du tournage de la série "Osmosis", le PDG Reed Hastings a annoncé que Netflix allait ouvrir un bureau à Paris. Une vingtaine de personnes, dont notamment des profils marketing, presse et responsables de production, devrait composer cette nouvelle équipe. Il s'agira du quatrième site de Netflix en Europe après celui d'Amsterdam, de Londres et du site de production en Espagne.

À lire aussi
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
TV
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas depuis 2000 sur TF1
Audiences
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas...
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au point d'Anne-Elisabeth Lemoine
TV
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au...

"En tant qu'entreprise, nous essayons de grandir et devenir de meilleurs citoyens européens et français", a déclaré Reed Hastings, selon des propos repris par l'AFP. Fin 2015, Netflix avait déjà tenté d'ouvrir une antenne française constituée de chargés de marketing et de relations presse. Le site avait été rapidement fermé et les salariés français avaient été rassemblés au siège européen aux Pays-Bas.

Une série d'horreur en préparation

Ce nouveau bureau français aura en charge la direction de sept projets de fictions initiés par Netflix afin de satisfaire les abonnés français et d'en conquérir de nouveaux. Parmi ces programmes, la plateforme travaille notamment sur "Banlieusards", un long-métrage écrit par le rappeur Kery James, et une série d'horreur adaptée du livre "Vampires" de Thierry Jonquet. S'y ajoutent une série comique où une bande d'amis transforme en "coffee shop" une boucherie sur le déclin et deux documentaires, dont "Solidarité", dirigé par Stéphane Freitas.

"Je sais que vous voulez me mener la vie dure avec 'Marseille'", a ironisé le patron du géant américain, en référence aux difficultés de la première série produite par Netflix en France. "Mais Netflix investit et veut être, en France, un endroit où les créateurs savent qu'ils peuvent produire des oeuvres originales", a-t-il ajouté. Pour le dirigeant, cet accroissement des créations originales permet d'anticiper la concurrence de certains diffuseurs qui souhaitent lancer leurs propres plateformes, comme France Télévisions ou Disney. "Nos fournisseurs deviennent nos concurrents, cela signifie que nous devons faire plus de productions originales, et c'est l'une des raisons pour lesquelles nous produisons autant de contenus, pour nous y préparer", a souligné Reed Hastings.

La conquête du Festival de Cannes

L'autre volonté du PDG est également de se faire une place au sein du Festival de Cannes. "Nous aimons le Festival de Cannes. Et même si nos films ne sont pas en compétition aujourd'hui, nous y étions cette année pour acheter des films", a déclaré Reed Hastings auprès de franceinfo, ajoutant : "Nous allons continuer à soutenir le marché à Cannes. Nous allons travailler avec eux de façon à ce que nos films puissent être en compétition dans le futur". Pour montrer sa bonne volonté, Netflix a annoncé un accord avec le CNC pour contribuer au financement du cinéma français.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
suissedoncneutre

Le nombre de CV qu'ils vont recevoir...



STRENFEU

Ils devaient pas racheter Europa aussi ? On en parle plus.



tikeum75

Avant fermeture

Super Power™️

Je souhaite participer à cette aventure.



Monsse

Netflix killed the TV star !!!



Box office story

Netflix a annoncé un accord avec le CNC pour contribuer au financement du cinéma français.

C'est une grande chance pour la création française. Ca va donner du taff à des acteurs un peu tricard au cinéma. Bien sûr tourner pour une série Netflix c'est pas le même rythme et le salaire surement divisé en deux, mais va y avoir du boulot et de la création potentielle.



Box office story

Je veux y être ^^



HeyBro

Je postule !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
Cinéma
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des matchs de sumos à l'Elysée
TV
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des...
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec l'ARCEP et la HADOPI
TV
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec...
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les Etats-Unis !
Séries
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les...
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur Canal+
Séries
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur...
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des téléspectateurs en une semaine ?
Audiences
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des...
Vidéos Puremedias