Nicolas Domenach quitte "Marianne" : "J'ai choisi la liberté"

Partager l'article
Vous lisez:
Nicolas Domenach quitte "Marianne" : "J'ai choisi la liberté"
Nicolas Domenach quitte "Marianne" à son tour.
Nicolas Domenach quitte "Marianne" à son tour. © Canal+
Co-fondateur de l'hebdomadaire, Nicolas Domenach, directeur adjoint de la rédaction, a annoncé son départ de "Marianne" à ses collaborateurs.

Info puremedias.com Un nouvel historique s'en va. Après Laurent Neumann licencié en décembre et Maurice Szafran quelques semaines plus tôt, Nicolas Domenach quitte, à son tour, l'hebdomadaire "Marianne". Co-fondateur de "L'événement du jeudi" avec Jean-François Kahn, devenu depuis "Marianne" en 1997, il a adressé un courriel aux collaborateurs du journal dont puremedias.com a pris connaissance pour annoncer son départ.

À lire aussi
"Marianne" : Périco Légasse quittera l'hebddomadaire en cas de victoire aux régionales
Presse
"Marianne" : Périco Légasse quittera l'hebddomadaire en cas de victoire aux...
Agissements sexistes : "Télérama" condamné par les prud'hommes pour le licenciement abusif d'un journaliste
Presse
Agissements sexistes : "Télérama" condamné par les prud'hommes pour le...
"20 minutes" : 2e jour consécutif de grève de la rédaction
Presse
"20 minutes" : 2e jour consécutif de grève de la rédaction
Eric Zemmour accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes dans une enquête de "Mediapart"
Presse
Eric Zemmour accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes dans une enquête...

"Comme vous le savez, la direction a voulu m'interdire de parole sur Canal+, écrit-il dans son mail. Au nom de nos valeurs fondatrices, je n'avais donc plus d'autre choix que de reprendre ma liberté. La rupture n'est pas de mon fait, mais la situation était devenue insupportable". En conflit avec la nouvelle direction du magazine depuis plusieurs mois, Nicolas Domenach était invité à quitter le groupe Canal+ où il officie quotidiennement dans "La Nouvelle Edition" le midi pour pouvoir conserver son poste.

Procédure en cours

"Ce choix, sachez-le, m'est douloureux, et j'ai longtemps hesité. Car, dans le sillon de 'L'Événement du Jeudi', que j'ai aussi tant aimé, la création et la réussite de 'Marianne' (...) fut pour nous un rêve. Un rêve que nous avons mené a bien. Reconnaissons-le : jamais nous n'avions osé imaginer une telle réussite. Nous l'avons fait, tous ensemble. Soyons-en heureux, et même orgueilleux. D'un humble orgueil car il faut toujours tout recommencer, repenser, réimaginer !", poursuit le journaliste politique. Depuis six mois, la rédaction en chef du titre a été confiée à Joseph Macé-Scaron, dont les choix ne font pas l'unanimité en interne. C'est Yves de Chaisemartin, ancien du Figaro et nouvel actionnaire majoritaire de "Marianne", qui en avait décidé ainsi. Selon nos informations, Nicolas Domenach a choisi d'engager une procédure contre son futur-ex employeur.

Du "Voyou de la République" à la chute des ventes

"Marianne" a connu ses grandes heures pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, où il ne s'est jamais aussi bien vendu. On se souvient de ses Unes qui ont défrayé la chronique, comme "Le voyou de la République" ou encore "Dégage !". Mais, depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, le titre souffre. En quête d'une nouvelle ligne éditoriale, sa diffusion payée est passée de 281.000 exemplaires en 2008 (chiffres OJD)à 195.000 exemplaires en 2013. Le premier semestre de 2014 confirme cet effondrement des ventes.

Nicolas Domenach, "attristé et affecté" par cette rupture "imposée", fait aussi dans son courriel quelques mises au point avec la nouvelle équipe. "La direction aurait fait courir le bruit insane que j'aurais méprisé, et pire encore détesté ceux qui ont participé a ce journal, à cette entreprise salvatrice, écrit-il. Rien de plus faux, rien de plus éloigné de mon esprit, j'ai travaillé main dans la main avec cette rédaction, à presque tous les échelons, et j'ai toujours obéi a toute demande, à toute commande".

"Abdiquer, ce n'était pas possible"

Selon le futur-ex directeur adjoint de la rédaction, "Marianne" a, au fil des années, "créé une communauté d'esprit qui a compté dans l'histoire médiatique, intellectuelle, et politique". "Si certains l'oublient, Nicolas Sarkozy, lui, s'en souvient encore. La lutte contre la pensée unique, la défense acharnée de l'idéal européen, la dénonciation du nationalisme et de l'extrême-droite, c'est tout cela, et bien d'autres choses encore, Marianne", poursuit-il.

"Je vous salue avec amitié et fidélité. Fidélité a tout ce que nous avons défendu. En cédant a des oukazes absurdes, j'aurais abdiqué, et cela, ce n'était pas possible (...) Vous pouvez être certains que je ne renoncerai jamais à nos idéaux. Je vous remercie pour ce qui fut avant tout une belle histoire d'amour. Sachez que, comme vous, je me fais un sang d'encre", conclut Nicolas Domenach.

l'info en continu
Audiences dimanche : Les JT moins suivis, record pour "Les enfants de la télé", "Les mystères de l'amour" en forme
Audiences
Audiences dimanche : Les JT moins suivis, record pour "Les enfants de la télé",...
Audiences : "Radin" large leader sur TF1 devant F3, "Zone Interdite" reprend des couleurs, Arte au million
Audiences
Audiences : "Radin" large leader sur TF1 devant F3, "Zone Interdite" reprend des...
"L'essentiel chez Labro" : Le nouveau rendez-vous de Philippe Labro débute ce soir sur C8
Programme TV
"L'essentiel chez Labro" : Le nouveau rendez-vous de Philippe Labro débute ce soir...
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
International
Donald Trump accusé d'avoir espionné des journalistes du "Washington Post"
Eric Zemmour : "TF1 est une télévision de gauche"
TV
Eric Zemmour : "TF1 est une télévision de gauche"
Audiences samedi : L'écart se resserre entre les JT de TF1 et France 2, Bon score pour la spéciale de "On est en direct"
TV
Audiences samedi : L'écart se resserre entre les JT de TF1 et France 2, Bon score...
Vidéos Puremedias