Olivier Delacroix : "Il y a à juste titre une méfiance accrue en banlieue envers les médias"

Partager l'article
Vous lisez:
Olivier Delacroix : "Il y a à juste titre une méfiance accrue en banlieue envers les médias"
Olivier Delacroix
Olivier Delacroix © GUYON Nathalie/FTV
Hier à 19h, "Les dessous de l'écran" recevait le journaliste de retour avec un documentaire inédit diffusé sur France 5.

Hier soir à 19h dans "Les Dessous de l'écran" sur RTL, Quentin Vinet et Benjamin Meffre recevaient Olivier Delacroix, journaliste et animateur de France Télévisions. Celui qui incarne notamment "Dans les yeux d'Olivier" sur France 2 proposera mercredi 7 mars un documentaire intitulé "Le parcours des combattantes". Diffusé en prime time, ce dernier fera découvrir le témoignage de quatre femmes totalement différentes mais ayant pour point commun d'avoir vécu ou de vivre dans un quartier dit "sensible", de la Courneuve à Aulnay-sous-bois.

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free
TV
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free

BFMTV et CNews, "pas proche du réel"

Au cours de cet entretien,Olivier Delacroix a d'abord été interrogé sur son approche et sa sélection de ces quatre femmes. Le journaliste a expliqué qu'il n'avait pas été facile de les convaincre de participer à son film. "Il y a une méfiance accrue en banlieue envers les médias. A juste titre je trouve. Cela a donc été difficile de les convaincre. Tout cela s'est fait avec du temps, du dialogue", a-t-il expliqué.

Evoquant sa démarche, Olivier Delacroix a affirmé avoir voulu revenir à la base du journalisme en se confrontant tout simplement au réel. "Thierry Thuillier (l'ancien patron de l'info de France Télévisions à l'époque, ndlr) m'a fait un jour un très beau compliment qui m'a surpris. Il m'a dit : 'Tu es mon meilleur intervieweur'. J'étais quand même un peu surpris de cette réflexion. Je lui ai dit : 'Je suis très flatté mais pourquoi tu me dis ça ?'. Il m'a répondu : 'De plus en plus de mes journalistes partent avec les questions qu'ils vont poser mais aussi les réponses qu'ils doivent obtenir'", a raconté Olivier Delacroix. Et d'abonder : "Il y a chez pas mal de mes confrères ce défaut professionnel d'avoir à l'avance une idée de ce qu'ils vont ramener (...) Je crois me souvenir de ce qu'on m'a enseigné en école du journalisme, que la base du journalisme est de partir du réel et d'en ramener ce qu'on en a perçu", a-t-il ajouté.

Olivier Delacroix a ensuite poursuivi : "Ces femmes ont cassé des images qui étaient bien ancrées. Elles sont bien ancrées parce que je regarde BFMTV, CNews - où je travaille un peu en ce moment -. Cette info en permanence qui nous livre sa perception des choses, elle n'était pas proche du réel", a-t-il regretté.

Le reportage de France 2 sur un bar de Sevran n'était pas "bidonné"

Olivier Delacroix a enfin été interrogé sur une des intervenantes du documentaire, Nadia, animatrice de l'association "La brigade des mères". Cette dernière était déjà apparue dans un reportage polémique du "20 Heures" de France 2 en 2016 dans lequel elle montrait un café de Sevran selon elle "interdit aux femmes". Son témoignage avait été remis en cause à l'époque par des politiques comme Clémentine Autain ou des médias comme le "Bondy Blog". Questionné sur ce sujet, Olivier Delacroix a pris sa défense. "D'abord, ce qu'il s'est passé dans ce café n'était absolument pas bidonné", a-t-il tenu à rectifier à propos du reportage de France 2. "C'est une réalité, même s'il a été tenté ensuite de discréditer cette femme en faisant en contre-tournage", a-t-il ensuite estimé.

"Elle a été accusée d'islamophobie. Elle a été chassée de son quartier. Il faut dire les choses comme elles sont. Aujourd'hui dans ces quartiers, il faut aussi savoir qu'il y a la présence de personnes qui s'octroient une certaine autorité, au nom de l'Islam. Et Nadia en a fait les frais parce qu'elle a dénoncé ça. Elle m'a fait lire les messages qu'elle recevait, les menaces de mort.... Aujourd'hui, elle est l'ennemie de ceux qui lavent le cerveau des mômes (...) Quand elle est allée à Sevran pour France 2, rien n'était bidonné", a réaffirmé le journaliste. Et d'ajouter : "Enfin regardez ! Dès qu'on sort de Paris, sur ces grands boulevards, là, ces bars remplis, où il y a le PMU, le Loto.. Vous voyez ces bars ? Regardez s'il y a une femme dedans. Moi je me fais souvent la réflexion...".

Retour de "Dans les yeux d'Olivier"

Olivier Delacroix a conclu en annonçant que ce numéro du "Parcours des combattantes" serait le premier d'une série documentaire comportant deux autres numéros. Le premier sera tourné dans le nord de la France, à Roubaix, tandis que le second le sera à Versailles. "Ce film est sur le déterminisme. On s'est dit que dans les beaux quartiers, certaines femmes échappaient aussi à leur destinée", a-t-il expliqué, précisant qu'il écrivait parallèlement un long métrage. Olivier Delacroix reviendra enfin le 21 mars avec de nouveaux numéros de "Dans les yeux d'Olivier". Bref, une année chargée.

Ecoutez l'intégralité des "Dessous de l'écran" du dimanche 4 mars 2018.

Olivier Delacroix
Olivier Delacroix
Olivier Delacroix s'excuse après ses attaques contre Karine Le Marchand
"Tout est faux" : Olivier Delacroix tacle Karine Le Marchand et "L'amour est dans le pré"
"Dans les yeux d'Olivier" de retour ce soir sur France 2
Voir toute l'actualité sur Olivier Delacroix
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Caro

Ce que j'adore chez Olivier Delacroix, c'est le nombre de "je" qu'il prononce à la minute. Toujours se présenter sous son meilleur profil, un peu comme dans ses reportages. En principe, le journaliste s'efface devant la réalité, il ne se met pas en premier plan pour qu'on voit bien ses dreadlocks :D
Sinon, sur le fond, il n'a pas tort du tout. Vouloir caser à tout prix une vision préconçue dans une réalité qui est souvent différente, c'est le tort de beaucoup de journalistes TV (en presse écrite, ils ont d'autres torts, mais moins celui-ci). Cela se voit. Cela a des conséquences, dont les journalistes TV ne prennent conscience que maintenant. Dommage....
Reste que sur cette histoire de bar précisément, je ne sais que penser.... La contre-enquête du Bondy Blog était fouillée et sérieuse, suffisamment riche en témoignages contradictoires pour ébranler le reportage de France 2. Je vis dans l'une de ces banlieues. Concrètement, je ne vois aucune femme dans les divers bars que je croise. Il m'est arrivé de rentrer dans certains, pour boire un café. J'étais effectivement la seule femme, j'ai eu bien quelques regards curieux, mais on ne m'a jamais embêté. J'ai déjà eu le même genre de réaction dans des bars PMU de campagne également, où il n'y avait également que des hommes. Le truc, peut-être, dans cette histoire, c'est finalement moins l'angle “café de banlieue" que "café PMU", à mon avis....



Olivier Genevieve

Le bondy blog, la référence financé par l'Ambassade des EUA...



Olivier Genevieve

Il suffit de changer les prénoms tout simplement et par la même occasion favoriser l'intégration en les appelant Paul ou Jacques et le tour est joué, cela a marché pendant des années.



Olga Zadig

Mensonges, ce pseudo-reportage à Sevran a été démonté par le Bondy Blog, oui, mais aussi et surtout par Arrêt Sur Images, vous allez aussi nous raocnter que Daniel Schneidermann est un islamiste ? Quan tà cet Olivier, ces regards pseudo compassionnels sur les gens qu'il filme est insupportable.



Backpacker

"et les médiocres".... s'ils partent! Combien restent et squatent? Plein...



Solid Orphan

En France, j'ai l'impression que lorsqu'un journaliste va en Banlieue, c'est un reportage inédit en zone de guerre. Immersion en plein ghetto urbain. Puis ouf, après quelques jours et un trajet en train plus tard, on est de retour dans la civilisation.



ElRom16

En tout cas, c'est bien dommage pour nous ...

C'est toujours les meilleurs qui partent en premier. Et les médiocres en dernier.



Backpacker

Moi non plus, pas d'info. Peut-être qu'il ne fait plus de télé. Il y en pas mal qui raccrochent et qui démarrent une autre vie, à l'abri des caméras, ou alors tout simplement dans ce qui reste de presse écrite...



ElRom16

"Il y avait aussi l'excellent François Pécheux"
> J'aimais aussi beaucoup.
Il a été de nombreuses années sur W9 dans "Enquête d'action". J'avais cherché sur ce qu'il était devenu, j'ai pas trouvé grand chose :(



Backpacker

Ca fait tout drôle de passer d'une news à l'autre... de l'arrogant et imbuThouroude au discret et humble Delacroix! Du coq à l'âne quoi. Olivier Delacroix est un journaliste remarquable qu'on ne voit que trop peu. Il y avait aussi l'excellent François Pécheux (France 3 puis France 4), disparu, dommage!



Aucunavis

https://uploads.disquscdn.c...



Château de Boigne

J'étais jeune et phacochèèèèère !!!



avatar

votre commentaire n'a aucun rapport avec ce qu'il dit



NorbertGabriel

Vous avez lu l'article? En quoi il défend les racailles??



NorbertGabriel

D'accord avec vous deux.. Rien à ajouter..



Aucunavis

Pour les pmu ça doit être une flaque niouze inventée par les phacochères .



jeuneetcon

Oh c'est vrai les pauvres racailles de banlieue... Le monde entier est contre eux !!

Et puis s'ils brûlent des voitures, c'est parce qu'ils ont eu une enfance difficile, si la police n'ose plus interpeller ne seraient-ce que les mineurs, c'est parce les médias ont diabolisé les quartiers, etc. etc.

Je suis bien d'accord sur le fait que BFM et compagnie sont représentés par des parisiens suffisants et complètement déconnectés de la vie en dehors de Paris, mais ce n'est pas une raison pour trouver des excuses à la petite racaille...



Prof2tout

Ce qui reviendrait le concernant a faire d'un cas particulier une généralité , et la , les détracteurs retombent directement dans les travers que nombre de gens leur reprochent .



Prof2tout

J'avais relevé exactement la même phrase avant de lire les coms
Et je m’apprêtais a faire un réponse similaire .

Effectivement ça n'est pas du journalisme , et l'on retrouve ce principe sur la majeure partie des sujets . C'est très visible a la TV et en radio , mais dans l'écrit aussi .
J'en déduis que le "désamour" de confiance envers les médias vient en grande partie de la .



Deal With It

Si on ne peut plus dire que la banlieue c'est maaaaaaaal....pfffff



pupuce

"De plus en plus de mes journalistes partent avec les questions
qu'ils vont poser mais aussi les réponses qu'ils doivent obtenir'"

C'est exactement cela qui est beaucoup reproché à la Presse :
avoir pré-écrit les réponses à obtenir .....
çà, c'est pas du journalisme, c'est de la merdoume pour clic et fric.



avatar

quel talent,bravo pour ta carriere mais les verités sont elles toutes bonnes à dire? pas mal de medias font de la saturation d'info sans meme prendre la peine de verifier où l'exactitude où la source, voire les 2, et ça c'est pdans la lignée que de venir avec des questions qui correspondent aux reponses que l'on souhaite avoir: au mieux fausse info, au pire desinformation



Château de Boigne

Attention camarade : tu as beau faire des reportages de très grande qualité sur les exclus de la société, tu as pris la défense de France 2 dans cette « affaire » du bar de Sevran. La Kommandantur va te tomber dessus, on va te comparer à Éric Zemmour pour avoir osé dire un truc pareil !



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Retour de " N'oubliez pas votre brosse à dents !" : "Impossible, rien ne passerait aujourd'hui" selon Nagui
TV
Retour de " N'oubliez pas votre brosse à dents !" : "Impossible, rien ne passerait...
"Skam France" : France Télévisions annonce une saison 6
TV
"Skam France" : France Télévisions annonce une saison 6
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse d'Alexandre Moix à l'antenne
TV
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse d'Alexandre Moix à...
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage faible pour "La grande darka" sur C8
Audiences
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage...
Audiences: "Meurtres à Colmar" leader, "La chanson secrète" et "Les Grosses Têtes" de retour en baisse
Audiences
Audiences: "Meurtres à Colmar" leader, "La chanson secrète" et "Les Grosses Têtes"...
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions inspirées de Xavier Dupont de Ligonnès
TV
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions...
Vidéos Puremedias