ONPC : Pour "Le Point", Jérémy Ferrari a été "désespérant" face à Manuel Valls

Partager l'article
Vous lisez:
ONPC : Pour "Le Point", Jérémy Ferrari a été "désespérant" face à Manuel Valls
Par Julien Bellver Rédacteur en chef

Co-rédacteur en chef de puremedias.com, Julien Bellver est diplômé de l'Institut Pratique de Journalisme (IPJ). Passionné par les nouvelles technologies et les médias, il a collaboré à plusieurs émissions...

Jérémy Ferrari et Manuels Valls dans ONPC.
Beaucoup de réactions après la sortie de Jérémy Ferrari, samedi soir, face au Premier ministre dans "On n'est pas couché".

Jérémy Ferrari a réussi son coup face à Manuel Valls, samedi soir, dans "On n'est pas couché" sur France 2. On ne parlait que de ça dimanche, après un teasing savamment orchestré avant la diffusion. Si certains ont salué son aplomb avec le Premier ministre, d'autres ont trouvé son intervention à côté de la plaque. Comme Jérôme Béglé, rédacteur en chef au Point, qui qualifie l'humoriste de "désespérant" dans un billet publié sur le site de l'hebdomadaire. "Ce face-à-face (avec Jean d'Ormesson, ndlr) racheta la désolante sortie de Jérémy Ferrari, humoriste pas vraiment drôle sur un plateau de télévision qui s'est cru intelligent en accablant sans argument ni esprit, mais sur un ton satisfait et péremptoire, son interlocuteur", écrit-il.

À lire aussi
"Hors de question de revivre les affres de l'ORTF" : Le SNJ signe une tribune contre le projet de Rachida Dati sur l'audiovisuel public
Politique
"Hors de question de revivre les affres de l'ORTF" : Le SNJ signe une tribune...
"C'est une gifle" : Christine Angot dénonce la Légion d'honneur remise à Thierry Ardisson
Politique
"C'est une gifle" : Christine Angot dénonce la Légion d'honneur remise à Thierry...
"C'est du foutage de gueule !" : Karine Le Marchand dénonce le projet de loi agricole et s'adresse au gouvernement
Politique
"C'est du foutage de gueule !" : Karine Le Marchand dénonce le projet de loi...
Six primes sur France 2, un grand débat, une soirée électorale... France Télévisions dégaine son dispositif pour la campagne des européennes 2024
Politique
Six primes sur France 2, un grand débat, une soirée électorale... France...

Valls "ahuri par tant de vacuité et de prétention"

L'humoriste, actuellement en tournée promo pour son nouveau spectacle, avait vivement réagi à la présence d'Ali Bongo, "que ce gouvernement soutient, qui est un dictateur africain", à la marche Républicaine du 11 janvier 2015, quelques jours après l'attentat contre Charlie Hebdo. Puis Jérémy Ferrari a interpellé Manuel Valls sur son analyse du djihad. "Je ne suis pas politologue, je ne suis pas historien, vous avez parlé de la mort, de ces jeunes qui préfèrent mourir que vivre, renseignez-vous, a-t-il martelé. Pour eux ils ne meurent pas, ils vivent une autre vie après la mort. Ce n'est pas un détail, vous développez toute une réflexion sur un truc qui est faux !".

"Une logorrhée inepte"

Avant de développer : "Vous avez dit qu'on était en guerre ! Non non non, vous, vous êtes en guerre, votre gouvernement est en guerre ! Nous on se fait tirer dessus quand on va aux concerts ! Il y a des gens ici qui ont des kalachnikov sur eux ? Qui veulent tuer des musulmans ? Personne ! Moi je ne suis pas en guerre contre les musulmans !". Selon Béglé, Valls était samedi soir "ahuri par tant de vacuité et de prétention" et "tout le monde semblait gêné".

Enfin, Béglé lit dans les pensées des autres invités, dont Patrick Rambaud, "qui paraissait accablé". "La tête baissée, il serrait son verre d'eau, espérant que cesse le plus tôt possible cette logorrhée inepte", écrit-il. Mais Valls est ressorti vainqueur de ce bras de fer selon Le Point : "Le Premier ministre répliqua avec application, conscient qu'à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire, mais que c'est en laissant prospérer ces thèses dénuées de tout fondement que l'on manipule les esprits faibles et déstabilise une société". Pour vous faire votre propre avis, puremedias.com vous propose de revoir cet échange entre le Premier ministre et Jérémy Ferrari.

Jérémy Ferrari
Jérémy Ferrari
"C'est faire de la télévision pour faire de la télévision" : Jérémy Ferrari ne veut pas participer à "LOL, qui rit sort"
"Coluche s'est fait dégager d'Europe 1" : Jérémy Ferrari s'agace de l'adage "Aujourd'hui, on ne peut plus rien dire"
"Les Têtes de l'emploi" : Jérémy Ferrari poursuit Franck Dubosc en justice
Jérémy Ferrari : "Je me suis trompé sur Cyril Hanouna"
Voir toute l'actualité sur Jérémy Ferrari
Autour de Jérémy Ferrari
l'info en continu
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" :  Mohamed Bouhafsi raconte comment il a intégré Canal+
TV
"Il faut avoir du culot, n'ayez pas honte" : Mohamed Bouhafsi raconte comment il...
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes "dénoncent la brutalité de ces méthodes"
Presse
Incertitude autour d'une éventuelle cession de "Marianne" : Les journalistes...
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera pas la promo de son film "Deuxième acte" ?
Cinéma
"Il est temps pour moi de fermer mon clapet" : Pourquoi Quentin Dupieux ne fera...
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition vent debout contre la publicité télévisée pour les livres
TV
"Seuls les best-sellers peuvent supporter les coûts" : Le secteur de l'édition...
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur les violences sexistes à l'hôpital arrive bientôt sur M6
Programme TV
"Des blouses pas si blanches" : Le documentaire évènement de Marie Portolano sur...
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est "une référence à l'international"
TV
"On peut laisser libre cours à notre créativité" : Pourquoi "Top chef" sur M6 est...