Paradise papers : Bernard Arnault (LVMH) retire ses publicités du "Monde" (màj)

Partager l'article
Vous lisez:
Paradise papers : Bernard Arnault (LVMH) retire ses publicités du "Monde" (màj)
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Touche pas à mon poste", "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Bernard Arnault, PDG de LVMH.
Bernard Arnault, PDG de LVMH. © Abaca
"Le Canard enchaîné" révèle ce mercredi que le patron des marques Louis Vuitton et Moët a arrêté ses investissements publicitaires dans le quotidien jusqu'à la fin de l'année.

Comme un air de déjà vu. Ce mercredi, "Le Canard enchaîné" révèle dans ses colonnes que la publication des "Paradise papers" dans "Le Monde" a très peu plu à Bernard Arnault, le président du groupe LVMH. En effet, selon le palmipède, le beau-père du co-actionnaire du quotidien du soir Xavier Niel, a fait retirer les pages de publicité des marques de son groupe jusqu'à la fin de l'année. Cela représenterait un manque à gagner pour le journal de l'ordre de 600.000 euros.

À lire aussi
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Presse
Pub pour CNews : Pourquoi "Libération" et "Le Monde" ont rétropédalé
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne publicitaire de CNews
Presse
Pascal Praud accuse "Le Monde" et "Libération" d'avoir refusé une campagne...
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte
Presse
Baromètre de "La Croix" : La confiance des Français dans les médias remonte
Plan social à "La voix du nord" : La rédaction vote une motion de défiance à l'encontre de son actionnaire (Rossel)
Presse
Plan social à "La voix du nord" : La rédaction vote une motion de défiance à...

Arnault dénonce "une opération journalistique" pour "créer une sensation"

Cette décision aurait été prise par Bernard Arnault après la Une du "Monde" du 9 novembre dernier qui lui était consacrée. Le quotidien, aussi détenu par Matthieu Pigasse, avait titré sur "les avoirs offshore du PDG" de LVMH, dans le cadre des révélations sur l'évasion fiscale de personnalités. Dans ses colonnes, en pages intérieures, le journal du soir s'était penché sur les montages financiers du groupe de Bernard Arnault dans plusieurs paradis fiscaux et avait montré, via une photo satellite, sa propriété londonienne, détenue grâce à une société-écran basée à Jersey.

La veille, alors que "Le Monde" avait déjà publié un long article sur le web, Bernard Arnault avait communiqué une déclaration à l'AFP pour réagir à cette enquête. "Tous les actifs évoqués dans cet article ont été constitués de manière parfaitement légale et sont naturellement connus des autorités fiscales", avait-il affirmé, dénonçant "une opération journalistique de ce média pour créer une sensation en utilisant (son) patrimoine". Selon lui, certains de ses investissements ont été "présentés comme des biens cachés et non déclarés, fiscalement répréhensibles, ou à la limite de la légalité".

"Libération" précédente victime d'Arnault en 2012

Cette affaire rappelle le conflit en septembre 2012 entre Bernard Arnault et un autre quotidien national, "Libération". Après l'élection de François Hollande et l'annonce de la création d'une tranche d'imposition à 75%, le patron de "LVMH" avait évoqué sa tentation de partir en Belgique. Dirigé alors par Nicolas Demorand, le journal s'était payé le PDG en titrant en Une : "Casse-toi, riche con !" Très agacé par cette couverture, le milliardaire avait fait retirer en représailles les publicités du groupe de luxe, qui avec les marques Dior, Louis Vuitton ou Givenchy, représentait le plus gros annonceur du quotidien.

Mise à jour (17h40, 15/11/2017) :

En fin de journée, ce mercredi, un porte-parole de LVMH a démenti les informations du "Canard enchaîné", via une déclaration transmise à l'AFP. Le groupe détenu par Bernard Arnault dit "s'étonner des rumeurs fantaisistes" sur une coupure totale des investissements publicitaires dans "Le Monde". "Comme les lecteurs pourront le vérifier par eux-mêmes, les maisons du groupe LVMH seront bien présentes dans les pages du Monde et ses différents suppléments dans les prochaines semaines", assure la société de luxe.

Le Monde
Le Monde
Présidentielle : Le journal "Le Monde" appelle à voter Emmanuel Macron au second tour
"Le Monde in English" : "Le Monde" lance un site internet et une newsletter quotidienne en anglais
"Le Monde" bat son record historique d'abonnés
Procès des attentats du 13 novembre : Patrick Jardin dépose plainte pour "diffamation" contre "Le Monde"
Voir toute l'actualité sur Le Monde
Autour de Le Monde
  • Daniel Schneidermann
  • Matthieu Pigasse
  • Alain Minc
l'info en continu
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a été fatale"
Interview
Manon éliminée de "N'oubliez pas les paroles" : "J'ai fait une erreur bête qui m'a...
Netflix : La fin du partage gratuit des comptes approche
SVOD
Netflix : La fin du partage gratuit des comptes approche
Accusé de violences conjugales, Justin Roiland, co-créateur de "Rick et Morty", écarté de la production
TV
Accusé de violences conjugales, Justin Roiland, co-créateur de "Rick et Morty",...
Twitch annonce des outils pour aider les streameurs à "gagner plus d'argent"
Internet
Twitch annonce des outils pour aider les streameurs à "gagner plus d'argent"
"Drag Race France" : Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki confirmés dans le jury de la saison 2
Internet
"Drag Race France" : Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki confirmés dans le...
RT France demande le dégel de ses fonds pour payer ses salariés
TV
RT France demande le dégel de ses fonds pour payer ses salariés