Paris Première ne reconduit pas "Polonium"

Partager l'article
Vous lisez:
Paris Première ne reconduit pas "Polonium"
Natacha Polony annonce la fin de "Polonium" sur Paris Première. © Canal+
La polémiste Natacha Polony l'a annoncé hier dans "Le Tube" et s'est confiée sur son avenir sur Europe 1.

Dans "Le Tube" hier, Isabelle Ithurburu recevait la journaliste Natacha Polony pour dresser un bilan de son année sur Paris Première, LCI, Europe 1, "Le Figaro" et sur sa plateforme Polony TV. Au cours de l'entretien, l'ancienne chroniqueuse de Laurent Ruquier s'est confiée sur ses projets à la rentrée de septembre.

À lire aussi
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur cibles, retour en hausse pour "La lettre"
TV
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur...
"La grande incruste" : La société de production de Cyril Hanouna accuse TF1 et Camille Combal de plagiat
TV
"La grande incruste" : La société de production de Cyril Hanouna accuse TF1 et...
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...

"Les chaînes de télévision vont vers des choses moins intellectuelles"

Ainsi, Natacha Polony a annoncé que son émission "Polonium" "ne sera pas de retour à la rentrée", une décision prise "par la chaîne", mais qu'elle avait "d'autres projets" qui ne seront pas sur Paris Première. "Je pense qu'il y a toujours une place pour des émissions comme ça. Parfois, les chaînes de télévision veulent aller vers des choses moins intellectuelles. Je pense pourtant qu'il y a beaucoup de gens qui aspirent à du débat d'idées et qui ont un appétit pour la réflexion", a expliqué la journaliste.

Concernant son avenir dans la matinale d'Europe 1, présentée en septembre par Patrick Cohen, l'éditorialiste a avoué que tout était "en train de se décider". "Tout cela va se mettre en place, on va voir. Moi, j'ai envie d'aller partout où j'ai de la liberté, partout où on me permet d'exercer mon travail tel que je crois devoir le faire", a-t-elle poursuivi, soulignant qu'elle a "adoré travailler avec Thomas Sotto, parce que c'est un professionnel extraordinaire, un bosseur, quelqu'un de sérieux et en même temps, de drôle."

"Quand on est persuadé d'être dans l'objectivité, on ne se remet jamais en question !"

Enfin, Natacha Polony a tenu à défendre sa vision du journalisme : "Cela fait des années que j'entends des journalistes et des confrères qui m'expliquent que je suis une idéologue et eux sont journalistes. C'est quand même assez étonnant !" Elle a ajouté que tous les journalistes portaient "une vision du monde" et "autant la savoir, car cela permet justement de chercher l'honnêteté". "Quand on est persuadé d'être dans l'objectivité, on ne se remet jamais en question !", a lancé la polémiste. puremedias.com vous propose de revoir la séquence dans laquelle elle annonce la fin de "Polonium" à la prochaine rentrée sur Paris Première.

Sur le même thème
l'info en continu
Karim Rissouli : "La société française a besoin plus que jamais d'émissions de débat apaisées"
Interview
Karim Rissouli : "La société française a besoin plus que jamais d'émissions de...
Kenneth Branagh jouera Boris Johnson dans une série sur le coronavirus
Séries
Kenneth Branagh jouera Boris Johnson dans une série sur le coronavirus
Football américain : 9 heures de direct sur la chaîne L'Equipe aujourd'hui
Sport
Football américain : 9 heures de direct sur la chaîne L'Equipe aujourd'hui
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray creuse l'écart avec la concurrence, records pour Nikos et Olivier Minne
TV
Audiences samedi : Anne-Claire Coudray creuse l'écart avec la concurrence, records...
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts corrects pour "Symphonissime"
TV
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts...
Le célèbre journaliste américain Larry King est mort
TV
Le célèbre journaliste américain Larry King est mort
Vidéos Puremedias