Photos de Daech sur Twitter : Marine Le Pen mise en examen

Partager l'article
Vous lisez:
Photos de Daech sur Twitter : Marine Le Pen mise en examen
Marine Le Pen dénonce sa mise en examen
Marine Le Pen dénonce sa mise en examen © Abaca
La présidente du Front National a été mise en examen aujourd'hui pour "diffusion d'images violentes", après avoir relayé des photos violentes sur internet en 2015.

On ne peut pas diffuser tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux. Encore moins quand on est un responsable politique. Le parquet de Nanterre a décidé de mettre en examen pour "diffusion d'images violentes" la présidente du Front national et députée Marine Le Pen, comme le rapporte l'AFP. En décembre 2015, Marine Le Pen, avait été furieuse de voir le journaliste Jean-Jacques Bourdin faire un parallèle entre l'Etat islamique et le Front national, en mettant en avant un "repli identitaire", qui selon lui était "une communauté d'esprit". Elle avait réagi en publiant sur son compte Twitter trois photos particulièrement choquantes.

À lire aussi
Une nouvelle allocution pour Emmanuel Macron ce soir à 20h
Politique
Une nouvelle allocution pour Emmanuel Macron ce soir à 20h
Chronologie des médias : Le gouvernement tranchera "à la fin de l'été" en cas d'absence d'accord
Politique
Chronologie des médias : Le gouvernement tranchera "à la fin de l'été" en cas...
Emmanuel Macron en interview sur BFMTV et RMC à 14h30
Politique
Emmanuel Macron en interview sur BFMTV et RMC à 14h30

Sur ces clichés, on pouvait voir tour à tour "un soldat syrien écrasé vivant sous les chenilles d'un char, un pilote jordanien brûlé vif dans une cage et une photo du journaliste américain James Foley, le corps décapité et la tête posée sur le dos", rappelle l'AFP. Marine Le Pen avait directement interpellé Jean-Jacques Bourdin avec ces photos, accompagnées de la légende suivante : "Daech c'est ça !". Son compagnon, Louis Alliot, lui avait emboîté le pas en comparant le journaliste de RMC à Goebbels, ancien dirigeant nazi. Sur le plateau de "C à vous", Jean-Jacques Bourdin avait maintenu ses propos.

"La persécution politique n'a même plus la limite de la décence"

"Je suis mise en examen pour avoir dénoncé l'horreur de Daech. Dans d'autres pays, ça me vaudrait une médaille. La persécution politique n'a même plus la limite de la décence", a réagi la responsable politique auprès de l'AFP. Marine Le Pen avait déjà vivement réagi au mois de novembre en apprenant la levée de son immunité parlementaire en estimant que cela signifiait la mort de la "liberté d'expression et de dénonciation".

Le député frontiste Gilbert Collard a également été mis en examen en janvier dernier pour avoir tweeté durant la même période une photo macabre, celle d'un homme au sol, le crâne défoncé. La polémique liée à la diffusion de ces photos par des responsables politiques avait été d'autant plus grande qu'elle intervenait seulement un mois après les attentats parisiens du 13 novembre 2015.

l'info en continu
"Koh-Lanta La Légende" : Une saison anniversaire et à la dure dès le mardi 24 août sur TF1
TV
"Koh-Lanta La Légende" : Une saison anniversaire et à la dure dès le mardi 24 août...
"La Casa de Papel" : Netflix dévoile la bande annonce de la saison 5
Séries
"La Casa de Papel" : Netflix dévoile la bande annonce de la saison 5
Jeux olympiques : Une journaliste coupée en plein direct sur France 2
Sport
Jeux olympiques : Une journaliste coupée en plein direct sur France 2
"Le seigneur des anneaux" : Amazon dévoile enfin la date de sortie de sa série
Séries
"Le seigneur des anneaux" : Amazon dévoile enfin la date de sortie de sa série
Jeux olympiques : France Télévisions se justifie après des bascules et des coupures pubs ratées
Sport
Jeux olympiques : France Télévisions se justifie après des bascules et des...
Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui
Internet
Twitter arrête (déjà) les "Fleets" à partir d'aujourd'hui