Plan de restructuration au "Parisien - Aujourd'hui en France"

Partager l'article
Vous lisez:
Plan de restructuration au "Parisien - Aujourd'hui en France"
"Le Parisien" sur les routes de France.
"Le Parisien" sur les routes de France.
Celui-ci devrait entraîner le départ de 30 salariés.

Plan de restructuration au "Parisien - Aujourd'hui en France". Comme chez Altice, la sortie de la crise sanitaire se traduit au sein du groupe de presse par une vaste réorganisation dévoilée aujourd'hui par la direction. Baptisé "Le Parisien 200.000", ce plan de restructuration vise notamment à accélérer la transition numérique du journal. Avec seulement 35.000 abonnés numériques, "Le Parisien" veut ainsi doubler son offre de contenus payants et vise 200.000 abonnés dans 5 ans.

À lire aussi
Après avoir invité le professeur Perronne, RMC mise en demeure par le CSA pour "défaut de maîtrise de l'antenne"
Justice
Après avoir invité le professeur Perronne, RMC mise en demeure par le CSA pour...
"TPMP" : Géraldine Maillet regrette le silence de l'équipe autour de l'éviction de Sébastien Thoen
TV
"TPMP" : Géraldine Maillet regrette le silence de l'équipe autour de l'éviction de...
Audiences "13 Heures" : Quel bilan pour la première semaine de Marie-Sophie Lacarrau et de Julian Bugier ?
Audiences
Audiences "13 Heures" : Quel bilan pour la première semaine de Marie-Sophie...

Cette ambition sur le numérique s'accompagnera de mesures d'économies d'une dizaine de millions d'euros par an, qui incluent notamment le départ "non-contraint" d'une trentaine de journalistes sur les 435 cartes de presse que compte la rédaction actuellement. Toujours pour faire des économies, la pagination du journal et du magazine sera resserrée et l'ensemble des coûts de fabrication du titre de presse passés en revue. Le prix de l'abonnement numérique passera pour sa part de 7,99 euros à environ 10 euros. Le prix du journal papier devrait quant à lui rester inchangé à 1,60 euro en semaine.

Moins d'infos hyper-locales

"Ce n'est pas un projet de rétraction ou d'extinction", a expliqué au "Figaro", Pierre Louette, le PDG du groupe Les Echos-Le Parisien. "'Le Parisien' est un journal important par son histoire, par son contrat de lecture fort et son audience. Mais il a des difficultés économiques car il est très grand en papier", a-t-il justifié, assurant qu'il n'y aura pas de de PSE (plan de sauvegarde de l'emploi), mais des mouvements de journalistes.

Concernant le sort des éditions départementales du "Parisien", la direction a annoncé vouloir délaisser l'information hyper locale au profit de l'information locale sur le numérique et d'un cahier unifié baptisé "Le Grand Parisien". "Les rédactions départementales seront moins nombreuses en local avec environ 90 journalistes contre 130 aujourd'hui. Nous allons proposer des postes dans de nouvelle cellules enquêtes au sein de la rédaction centrale", a expliqué Pierre Louette.

l'info en continu
Audiences Youtube : Squeezie leader avec André The Giant, succès pour la chanson de Julien Doré et McFly et Carlito
Audiences
Audiences Youtube : Squeezie leader avec André The Giant, succès pour la chanson...
Ligue 1 : Après M6, TF1 et France Télévisions proposent aussi de diffuser des matchs en clair
TV
Ligue 1 : Après M6, TF1 et France Télévisions proposent aussi de diffuser des...
"La lettre" : Sophie Davant revient avec une nouvelle formule ce soir sur France 2
Programme TV
"La lettre" : Sophie Davant revient avec une nouvelle formule ce soir sur France 2
Grève à "L'Equipe" : Plus de 200 sportifs adressent leur soutien au quotidien
Presse
Grève à "L'Equipe" : Plus de 200 sportifs adressent leur soutien au quotidien
Audiences access 20h : "Scènes de ménages" en hausse, "28 minutes" devant "TPMP Week-End", "TLS" en forme
Audiences
Audiences access 20h : "Scènes de ménages" en hausse, "28 minutes" devant "TPMP...
Audiences access 19h : Nagui en tête, "C à vous" en forme, "TPMP Week-End, le before" au plus haut
Audiences
Audiences access 19h : Nagui en tête, "C à vous" en forme, "TPMP Week-End, le...
Vidéos Puremedias