Procès en diffamation : Vincent Bolloré saisit la Cour de cassation contre "Complément d'enquête" et France 2

Partager l'article
Vous lisez:
Procès en diffamation : Vincent Bolloré saisit la Cour de cassation contre "Complément d'enquête" et France 2
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Le dirigeant breton a été débouté mardi dernier par la Cour d'appel de Versailles.

Il ira jusqu'au bout. Agacé par le portrait que lui avait consacré "Complément d'enquête" sur France 2 le 7 avril 2016, Vincent Bolloré avait saisi le tribunal de grande instance de Nanterre fin novembre de la même année, après avoir déposé plainte pour diffamation contre un numéro de "Complément d'enquête" réalisé par Tristan Waleckx sur France 2. La justice avait décidé en juin 2018 de relaxer la chaîne et par conséquent son journaliste.

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

Après cette décision, Vincent Bolloré avait décidé de faire appel. Mardi dernier, la Cour d'appel de Versailles a une nouvelle fois débouté l'homme d'affaires. Ainsi, France Télévisions a remporté son quatrième procès face à Vincent Bolloré. Toutefois, le dirigeant n'en démord pas et, selon le journaliste Tristan Waleckx, le chef d'entreprise a décidé de saisir la Cour de cassation concernant ce procès en diffamation. "Fidèle à son légendaire sens de la mesure, Vincent Bolloré vient officiellement de se pourvoir en cassation contre France 2 et 'Complément d'enquête'. Après avoir été blanchis quatre fois par la justice française et en attendant notre procès au Cameroun, nous serons donc jugés une cinquième fois ici", a-t-il écrit aujourd'hui sur Twitter.

Vincent Bolloré condamné fin mars pour "procédure abusive"

Le 27 mars dernier, la Cour d'appel de Paris avait déjà donné une nouvelle fois raison à "Complément d'enquête" dans le procès intenté par Vincent Bolloré pour atteinte à ses intérêts commerciaux après la rediffusion du reportage par le chaîne publique. Vincent Bolloré réclamait notamment 50 millions d'euros. La victoire de France 2 et de son journaliste Tristan Waleckx s'était accompagnée d'une condamnation de Vincent Bolloré pour "procédure abusive". Vivendi avait déjà été condamné pour la même raison le 7 mars dernier pour avoir poursuivi le journaliste Nicolas Vescovacci, co-auteur du livre sur Vincent Bolloré "Vincent tout-puissant" (éditions Lattès), paru en janvier 2018.

Par ailleurs, une troisième procédure est toujours en cours au Cameroun, après la plainte déposée en novembre 2016 par la Socapalm, filiale camerounaise de Socfin, dont le groupe Bolloré est actionnaire, contre France Télévisions et Tristan Waleckx.

Un reportage sur les activités camerounaises du groupe Bolloré

Le reportage de Tristan Waleckx dans "Complément d'enquête" se concentrait notamment sur les activités camerounaises du groupe Bolloré et avait mis en lumière le cas de la Socapalm, accusée d'avoir recours à de la main d'oeuvre mineure. Un autre extrait du reportage décrivait les conditions dans lesquelles le groupe s'était vu confier l'attribution de l'exploitation du port de Kribi, au Cameroun. Cette enquête avait valu à ses auteurs d'obtenir le prix Albert Londres 2017.

Vincent Bolloré avait publiquement accusé l'équipe de "Complément d'enquête" de bidonnage et estimé que les jeunes témoins interrogés dans le reportage avaient menti. Selon l'homme d'affaires, l'un d'entre eux était majeur, tandis que l'autre ne travaillerait pas pour la Socapalm. "Quand vous êtes (...) dans une mauvaise foi, dans un mensonge qui a pour but de déstabiliser, de décrédibiliser, il y a un moment où malheureusement, vous êtes obligé de dire 'Halte au feu !'. On arrête de parler. On laisse passer. Et je le regrette franchement", s'était épanché l'industriel devant ses actionnaires en juin 2016.

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
Procès en diffamation : Vincent Bolloré perd en appel contre "Complément d'enquête"
"Complément d'enquête" : France 2 et Tristan Waleckx relaxés, Vincent Bolloré condamné pour "procédure abusive"
Vincent Bolloré cède les rênes de son groupe à son fils Cyrille
Voir toute l'actualité sur Vincent Bolloré
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

Bien vu .. ;)



LeMoi

Ses avocats ont besoin d'argent



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Fabrice Bailly (#QHM) : "Je ne suis pas du tout inquiet pour 'The Voice'"
#QHM
Fabrice Bailly (#QHM) : "Je ne suis pas du tout inquiet pour 'The Voice'"
"Empire" : Les acteurs de la série réclament le retour de Jussie Smollett
Séries
"Empire" : Les acteurs de la série réclament le retour de Jussie Smollett
"The Resident", "Deep Water", "Louna" avec Alice Taglioni : Fabrice Bailly dévoile les nouvelles fictions de TF1
#QHM
"The Resident", "Deep Water", "Louna" avec Alice Taglioni : Fabrice Bailly dévoile...
Mort de Jean-Pierre Marielle : Les chaînes bouleversent leur programmation pour rendre hommage à l'acteur
TV
Mort de Jean-Pierre Marielle : Les chaînes bouleversent leur programmation pour...
Fabrice Bailly (#QHM) : "Gims sera l'un des invités du 'Carpool Karaoke' sur TF1"
#QHM
Fabrice Bailly (#QHM) : "Gims sera l'un des invités du 'Carpool Karaoke' sur TF1"
"Avengers: Endgame" : Démarrage record pour son premier jour au box-office
Box-office
"Avengers: Endgame" : Démarrage record pour son premier jour au box-office
Vidéos Puremedias