Réformes fiscales : Gérald Darmanin et Élise Lucet s'écharpent dans "Cash Investigation"

Partager l'article
Vous lisez:
Réformes fiscales : Gérald Darmanin et Élise Lucet s'écharpent dans "Cash Investigation"
Gérald Darmanin face à Élise Lucet dans "Cash Investigation" © FRANCE 2
Le magazine de France 2 s'intéressait hier aux réformes fiscales.

Une enquête pas très flatteuse pour le gouvernement. Hier, sur France 2, Élise Lucet a pris les commandes du deuxième numéro de la saison de "Cash Investigation". Après les conditions de travail des employés précaires travaillant pour les géants du web, le magazine de la Deux s'est penché sur les réformes fiscales. Pour rappel, ce film intitulé "Qui profite de nos impôts ?" et signé des journalistes Sophie Roland et Julien Pichot a rassemblé hier 1,96 million de téléspectateurs (9,2% de PDA), selon Médiamétrie.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
TV
Le journaliste Claude Sempère (France 2) est mort
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

Dans le cadre de cette enquête, Élise Lucet s'est entretenue avec Gérald Darmanin, ministre de l'action et des comptes publics. Celui-ci a notamment été interrogé sur les deux reformes fiscales emblématiques du début du quinquennat d'Emmanuel Macron : la transformation de l'ISF en IFI (impôt sur la fortune immobilière) et la mise en place du PFU (prélèvement forfaitaire unique). Se basant sur les prévisions du dernier rapport de l'Institut des politiques publiques (IPP), la journaliste a présenté un graphique représentant l'impact des mesures fiscales du gouvernement sur le budget des ménages.

Deux graphiques qui voudraient dire "la même chose"

D'après la présentation faite par Elise Lucet, il y a des "pertes de pouvoir d'achat pour les 7% les plus pauvres" tandis que "les Français vraiment gagnants par ces réformes sont les 0,1% les plus riches, soit 30.000 ménages, avec un gain de 23.000 euros par an". "Heureusement qu'on n'est pas le 1er avril pour votre émission parce que je vous aurais dit que là, franchement, vous m'avez fait une bonne blague" a rétorqué Gérald Darmanin. "Votre graphique est assez rigolo, c'est une blague belge ! C'est comme si nous mélangions des concombres, des navets et des carottes" a poursuivi le ministre. "Pas du tout. Ce sont juste des foyers français qui paient des impôts (...) Vous n'aimez pas ce graphique mais il est factuel" a protesté Elise Lucet.

Sur Twitter, aidé d'un autre graphique, Gérald Darmanin a expliqué que "la présentation que fait Elise Lucet du rapport de l'Institut des politiques publiques est biaisée". "Celui-ci conclut au contraire que les classes moyennes sont les grandes gagnantes de la politique fiscale du gouvernement" a assuré le ministre. Alors, qui dit vrai et pourquoi une telle différence d'interprétation ? Contacté par puremedias.com, Emmanuel Gagnier, rédacteur en chef de "Cash Investigation" explique que les deux graphiques - celui présenté par Elise Lucet et celui mis en avant par Gérald Darmanin sur Twitter - proviennent "du même rapport" et "veulent dire la même chose".

La réponse de l'équipe de "Cash Investigation"

"Ni l'un, ni l'autre ne sont biaisés. Nous ne contestons d'ailleurs pas l'interprétation sur les classes moyennes. Mais ce n'est pas notre sujet, nous, ce que nous démontrons, c'est l'iniquité entre les ménages les plus pauvres, qui ne profitent pas des réformes fiscales, et les plus riches, qui en sont les principaux bénéficiaires" argue-t-il, expliquant que la principale différence entre les deux graphiques est que celui utilisé est exprimé en valeur absolue et "zoome" sur les 0,1% de foyers les plus riches tandis que celui mis en avant par le ministre est exprimé en pourcentage. "Nous avons été très surpris que le ministre qualifie ce graphique de blague puisqu'il utilise un graphique issu du même rapport, sur lequel il rajoute d'ailleurs l'expression en valeur absolue" note Emmanuel Gagnier.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
arno2marcq

Même si je ne suis pas spécialement pour Macron, il faut admettre qu'il a redonné du pouvoir d'achat à la classe moyenne (dont je fais partie, n'étant ni pauvre ni aisé) qui avait été matraquée par Hollande pour favoriser les plus pauvres.

Les socialistes ont toujours saigner à blanc les classes moyennes (ceux qui se lèvent tôt pour reprendre une fameuse expression sarkozyste) pour donner plus aux plus pauvres. Sauf qu'ils n'ont pas compris que la classe moyenne aussi souffrait à force d'être une vache à lait. Résultat : Hollande out et Macron élu.



Prof2tout

Pour moi , c'est 4,5 euros de perçu en plus mais 70 euros de plus en taxe !



Nathalie Joulia

Moi je n'ai rien eu. Je paye toujours la TH plein pot !!!



pierre kiroule

C'est difficile pour la macronie d'admettre que leur gourou est le président des très riches.



LeMoi

Ah bah ça c’est plus intéressant qu’un crachat c’est sur ^^



manubr11

en tout cas les 2 graphiques montrent que la classe moyenne pour une fois depuis ... depuis ... depuis toujours ... la classe moyenne a été favorisée. Et bien d'habitude c'est elle qui paye tout ... alors je dis tant mieux !



dani.pichiri

Merci Monsieur Macron.



Spontex

Merci pour les 1300€ de plus, alors. Pour une fois qu'on est bénéficiaire de quelque chose (nous, la classe moyenne), on ne va pas s'en plaindre.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "L'amour est dans le pré" sur M6 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "L'amour est dans le pré" sur M6 ?
Julien Cazarre au menu des réveillons du 24 et du 31 décembre sur RMC
Programme TV
Julien Cazarre au menu des réveillons du 24 et du 31 décembre sur RMC
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Interview
L'année médias 2019 vue par... Karine Ferri
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences
Audiences : Record historique pour "Tout le monde a son mot à dire" sur France 2
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est Canteloup" et "Scènes de ménages"
Audiences
Audiences access 20h : Record pour "Le 20h, le mag", "28 minutes", "C'est...
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au million devant "TPMP"
Audiences
Audiences access 19h : Ingrid Chauvin et Nagui au coude-à-coude, "Quotidien" au...
Vidéos Puremedias