"Only God Forgives" provoque une polémique entre Ségolène Royal et Aurélie Filippetti

Partager l'article
Vous lisez:
"Only God Forgives" provoque une polémique entre Ségolène Royal et Aurélie Filippetti
Ségolène Royal sur le plateau de "C politique" hier
Ségolène Royal sur le plateau de "C politique" hier © DR, FTV
Invitée de France 5, Ségolène Royal a fustigé le choix d'Aurélie Filippetti d'interdire le film "Only God Forgives" aux seuls moins de douze ans.

Le dernier film de Ryan Gosling "Only God Forgives" n'en finit pas de faire parler de lui. Reparti bredouille du Festival de Cannes après avoir reçu des critiques très mitigées, le film ultra-violent de Nicolas Winding Refn a créé une nouvelle fois la polémique, sur le terrain politique cette fois.

À lire aussi
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur cibles, retour en hausse pour "La lettre"
TV
Audiences: "La malédiction du volcan" large leader, "Ninja Warrior" devant sur...
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk sur Europe 1
Radio
Affaire Olivier Duhamel : Jack Lang dit "basta !" aux questions de Sonia Mabrouk...
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts corrects pour "Symphonissime"
TV
Audiences : "Meurtres à Albi" très large leader devant "Ninja Warrior", débuts...

A l'origine, des propos tenus par Ségolène Royal sur France 5 hier. Invitée de Caroline Roux dans "C politique", l'ancienne candidate à la présidentielle a frontalement attaqué une récente décision du ministère de la Culture qu'elle impute directement à Aurélie Filippetti. Ségolène Royal accuse ainsi la Ministre d'avoir personnellement fait "déclasser" le film "Only God Forgive", initialement interdit aux moins de 16 ans et dont le visionnage est désormais prohibé uniquement pour les moins de 12 ans. "Je regrette qu'Aurélie Filippetti ait fait déclasser un film ultra violent, qui était interdit au moins de 16 ans", a ainsi indiqué la Présidente de Poitou-Charente estimant que cette déclassification avait été accordée par la ministre de la Culture "sous la pression des producteurs". Estimant le film "épouvantablement violent" et "inregardable", elle a estimé "qu"on (avait) pas le droit de polluer des jeunes avec des scènes d'extrême violence".

Aucune intervention d'Aurélie Filippetti ?

De son côté, le ministère de la Culture a tenu à rapidement éteindre la polémique naissante. S'il a confirmé, dans un communiqué publié ce matin, que le film avait bien changé de classification, il précise que dans cette affaire, la ministre Aurélie Filippetti n'a fait que suivre l'avis de la Commission de classification des oeuvres cinématographiques, en charge des interdictions de films pour certains publics. Ainsi, selon le communiqué, "la Ministre n'est (...) aucunement intervenue pour faire changer le visa rendu par (...) la Commission de classification (...) le 23 avril lors du premier examen, mais simplement pour demander un second visionnage comme le règlement l'y autorise, suite au recours du distributeur du film qui contestait le premier avis rendu d'une 'interdiction aux mineurs de moins de seize ans avec avertissement'". Et le ministère de préciser que "le 30 avril 2013, la Commission a réalisé ce second visionnage et, après débat, a décidé de revenir sur le premier avis rendu pour proposer une 'interdiction aux mineurs de moins de douze ans avec avertissement'".

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 13 au 19 février 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 13 au 19 février 2021
"A prendre ou à laisser" en prime ce soir sur C8 avec 24 animateurs du groupe Canal+
Programme TV
"A prendre ou à laisser" en prime ce soir sur C8 avec 24 animateurs du groupe Canal+
Déprogrammée en novembre, la saison 6 de "La villa des coeurs brisés" débute le 15 février sur TFX
Programme TV
Déprogrammée en novembre, la saison 6 de "La villa des coeurs brisés" débute le 15...
"Le monde en face" : France 5 propose ce soir un doc poignant sur "Charlie, le journal qui ne voulait pas mourir"
Programme TV
"Le monde en face" : France 5 propose ce soir un doc poignant sur "Charlie, le...
"La Faute à Rousseau" : France 2 lance sa nouvelle série scolaire avec Charlie Dupont et Anny Duperey le 17 février
Programme TV
"La Faute à Rousseau" : France 2 lance sa nouvelle série scolaire avec Charlie...
Ligue 1 : Canal+ conteste devant la justice le nouvel appel d'offres de la LFP
Sport
Ligue 1 : Canal+ conteste devant la justice le nouvel appel d'offres de la LFP
Vidéos Puremedias