Stéphan Rizon ("The Voice") : "Je vais essayer de transformer l'essai"

Partager l'article
Vous lisez:
Stéphan Rizon ("The Voice") : "Je vais essayer de transformer l'essai"
Stéphan Rizon sur le plateau de "The Voice"
Stéphan Rizon sur le plateau de "The Voice" © The Voice/TF1
48 heures après sa victoire dans "The Voice" sur TF1, Stéphan Rizon s'est confié à puremedias.com sur son parcours, son coaching, les critiques envers Jenifer et Virginie de Clausade ainsi que son avenir.

La surprise a été grande samedi soir sur TF1. Alors qu'Al. Hy et Louis Delort étaient donnés grands favoris de la finale de "The Voice, la plus belle voix", l'outsider Stéphan Rizon s'est imposé devant près de 8 millions de téléspectateurs avec 31,5 % des voix. En plus du titre de "plus belle voix de France", le jeune homme de 24 ans décroche un contrat dans une maison de disques. 48 heures après ce sacre, Stéphan s'est confié à puremedias.com sur l'aventure, les critiques et son avenir.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version

"J'ai à coeur de faire quelque chose de beau par la suite"

Comment s'est passée l'annonce de la victoire ?

Après la victoire, j'ai été très sollicité, j'ai peu dormi : j'ai dormi deux heures et demi hier et guère plus aujourd'hui. J'enchaîne avec l'enregistrement d'une émission pour TF1. Sinon, il y a beaucoup d'effervescence. Moi, je m'attache à garder les pieds sur terre et à défendre mes compositions, mes textes.

Tu étais face à Al. Hy et Louis Delort...

Y avait Aude aussi.

Oui, mais elle faisait figure d'outsider à tes côtés. Louis Delort et Al. Hy étaient donnés grands favoris par la presse depuis longtemps. Tu partais dans quel état d'esprit ? Tu pensais gagner malgré tout ?

Ecoute, j'étais donné favori par la presse mais pas par toute la presse. Déjà, il y avait une émission sur France 4 qui s'appelle "Touche Pas à Mon Poste" pour qui j'étais favori et j'imagine qu'on était les favoris de certaines personnes. Tous étaient pour chacun de nous quatre. Donc, c'est vrai qu'Al. Hy et Louis bénéficiaient d'une exposition supérieure à la nôtre. Moi, j'ai entamé la finale sous de très bons auspices, je me prenais pas du tout la tête. Pour moi, j'avais déjà gagné en fait. Le fait d'être arrivé en finale, c'était exactement ce que je voulais. Le titre, je n'y pensais pas véritablement. Ca m'est tombé dessus, je suis content et j'ai à coeur de faire quelque chose de beau par la suite.

"Je trouve que Jenifer a été très bien"

Qu'est-ce qui a pu faire la différence par rapport à Aude, Al. Hy et Louis ?

C'est difficile. Sans doute que les gens ont été séduits par le timbre, par la façon de chanter, par les titres. C'est un tout je pense. C'est un instant. C'est pour ça qu'on peut déjouer les pronostics pour que tout se décide, non pas à l'avance et sur le plan médiatique, mais à l'instant T.

Comment était l'ambiance dans les coulisses entre les finalistes ?

Superbe. Superbe. Superbe entente. Franchement, on est très soudés. En plus, on part en tournée tous ensemble. Ca va vraiment être un joli moment je pense.

Jenifer a été très critiquée dans la presse sur sa légitimité...

Je vais être très clair : que Jenifer ait été critiquée, c'est une chose. Je ne suis pas forcément d'accord avec cette critique. La preuve en est, elle a très très bien coaché Al. Hy et ses autres talents. Elle leur a toujours donné de très bonnes chansons. Elle a été énormément à l'écoute de ses chanteurs et, au final, être un bon coach, c'est pas forcément avoir le plus d'octaves dans la voix. C'est souvent être capable d'écouter, de comprendre et d'aiguiller un talent là où il doit être le mieux. Et en ce sens, je pense que les critiques dont elle a été victime n'étaient pas fondées. C'est facile de critiquer. Moi, je trouve que Jenifer a été très bien.

"Florent Pagny était très paternel avec nous"

Virginie de Clausade a aussi été critiquée. Ca se passait bien avec elle ?

Virginie de Clausade, je trouve qu'elle a été adorable. Franchement, quand on allait dans la V-Room, j'étais content de la voir. C'était une fille très sympathique. Moi, je vivais le truc comme le moment de décompresser et tout. Elle est à l'écoute, elle est drôle, elle est souriante... C'est vraiment quelqu'un d'agréable.

Tu étais dans l'équipe de Florent Pagny. Comment se déroulait le coaching avec lui ?

Le coaching avec Florent, il était super, en fait. Si tu veux, il nous respecte beaucoup et il nous protège. Il est très paternel avec nous. Par exemple, il a défendu Stéphanie en lui changeant sa chanson en estimant qu'elle ne lui allait pas. Il a été à son écoute. Il a écouté le titre qu'elle voulait interpréter et le lui a permis. C'est quelqu'un de discret, de réservé, de pudique mais de très présent. Il a pris vraiment son rôle de coach très au sérieux. Je pense qu'il l'a montré, notamment sur le dernier prime, qu'il était véritablement animé par un désir de gagner et de me voir donner le meilleur.

Justement, il t'a sélectionné sur les toutes dernières secondes aux auditions à l'aveugle. Ce jour-là, en voyant passer la chanson, tu pensais que c'était fini pour toi ?

Pour être très franc, c'est vrai qu'à un moment, je me suis dit "Mince, c'est con, je leur ai pas donné toutes mes possibilités, la façon que j'aime de chanter et au final, ça va pas le faire". Et puis le siège s'est tourné. Au moment où j'ai lâché prise, c'est là sans doute que le charme a opéré.

"Je n'avais peur d'aucun coach"

Si tu n'avais pas été avec Florent Pagny, avec quel coach aurais-tu aimé être ?

Louis Bertignac. J'aime beaucoup sa sensibilité, c'est vraiment un chouette gars. Et artistiquement, je crois qu'on se correspond bien.

Lequel des quatre te faisait le plus peur ?

Je n'avais peur d'aucun coach.

L'émission était très positive. Tu ne penses pas que certaines critiques auraient pu être plus constructives ?

L'émission était positive, c'est un fait. Mais ça ne veut pas pour autant dire qu'il n'y avait pas de critiques qui n'étaient pas constructives. A plusieurs reprises, j'ai pu entendre les coachs émettre des critiques et lesquelles étaient constructives. L'émission était positive mais pour moi il y avait des critiques.

"Florent Pagny voulait me faire comprendre qu'il fallait que je me défonce"

On a notamment entendu Florent Pagny te dire que tu pouvais "ennuyer tout le monde".

Je crois que c'était sur "Le Pénitencier". Et il m'a dit "J'y ai été un peu trop fort Stéphan, je disais pas vraiment ce que je pensais mais je voulais te faire comprendre qu'il fallait que tu te défonces". Ca l'ennuyait que je reste dans une espèce de zone de confort car il avait sans doute la conscience de ce que je pouvais faire si je me libérais de mes chaînes.

Laquelle de tes prestations as-tu préférée ?

C'est compliqué... Les duos mis à part, je pense que c'est "With A Little Help From My Friends". C'est celle qui me représente le plus.

Et celle dont tu as été le moins fier ?

"Rolling In The Deep" aux auditions à l'aveugle.

"J'ai livré tout ce que j'avais à livrer sur "Caruso""

Parmi les chansons des autres talents, laquelle aurais-tu aimé chanter ?

"Feeling Good".

De la même manière qu'Al. Hy ?

Rien à voir. Va écouter sur internet. Elle est sur YouTube.

Samedi soir, pour la finale, tu as changé au dernier moment de chanson pour interpréter "Caruso". Florent Pagny a souligné que cette chanson avait aidé beaucoup de monde. Tu penses qu'elle t'a fait gagner ?

Je pense qu'elle y a contribué parce que la charge émotionnelle était intense. J'étais très fatigué. J'ai vraiment livré tout ce que j'avais à livrer sur cette chanson. En plus, vocalement, j'étais très fatigué. C'était vraiment un moment très particulier. Et puis la chanson est sublime. Moi, ce qui m'a poussé à la chanter, c'est que je ne l'ai pas chantée comme un chanteur lyrique, je l'ai chantée comme je le pouvais à cet instant présent. Et l'histoire de la chanson, avec le compositeur qui nous a quitté il y a maintenant un mois et demi, m'a énormément touché. C'est ce qui a déclenché je pense beaucoup de choses.

"Si je n'avais pas eu mes propres chansons, je n'aurais sans doute pas fait "The Voice""

Tu serais prêt à en faire un titre pour ton album voire même un single ?

Non, sans doute pas un single. Mais la chanter en concert, sans doute oui, en hommage et en mémoire à "The Voice", oui. Sur mon album, je ne sais pas. J'ai beaucoup de titres qui me ressemblent énormément. S'il y a un petit truc que je peux te dire, c'est que sur mes compositions, je suis bien plus fort que sur les reprises.

Tu n'avais pas peur de faire un télé-crochet, après l'échec des précédents ?

Je pense qu'on est tous différents. Moi, je suis arrivé sur le télé-crochet en ayant déjà réalisé et autoproduit un six titres, en ayant déjà réalisé un clip, donc je savais qu'il y avait pas mal de matière derrière moi. J'avais eu beaucoup de propositions de maisons de disques, de gros tourneurs en France, et puis on s'est tous consultés et on s'est dit "Stéphan, vas-y, fais The Voice parce que ça risque d'accélérer les choses, ça risque de t'ouvrir des portes, de faciliter pas mal de trucs" donc voilà. En effet, si je n'avais eu aucune chanson, aucune matière, ça aurait été plus compliqué. Je n'aurais sans doute pas accepté de faire "The Voice" mais là, je l'ai accepté en connaissance de cause et en ayant un bagage artistique dont je suis content et que j'ai envie de défendre sur scène.

L'émission a cartonné, il n'y a aucun doute là-dessus. Aux Etats-Unis, la première saison a connu un joli succès également. Pourtant, le gagnant a connu un gros flop...

Je suis d'accord avec toi. C'est exactement la même réflexion que je me suis faite. Maintenant, comme je viens de te le dire, on est tous différents. Je crois que le gagnant, Javier Colon, il n'avait que des reprises. Je ne sais pas s'il avait des compositions. Et lui, en l'occurrence, il était favori, il n'était pas outsider. Donc on est, je crois, bien différents l'un de l'autre.

"Johnny Hallyday m'a envoyé un SMS après l'émission"

Ca ne te met pas la pression pour ton album ?

Pas du tout.

Samedi soir, tu as aussi chanté un duo avec Johnny Hallyday. Vous vous êtes parlés avant et après ?

Il a un coeur à la mesure de son talent : énorme. Il m'a parlé avant, il m'a pris avec lui dans sa loge, il a beaucoup apprécié mon parcours dans l'émission, il me l'a dit. Ca m'a énormément touché. Il était vraiment, il m'a dit, très heureux de chanter avec moi. Il a trouvé que j'étais un cador donc moi, ça m'a touché énormément. Il m'a même envoyé un SMS après parce qu'il avait essayé de me joindre sur mon téléphone, or, ma messagerie était bondée. J'ai été très gâté sur ce coup-là et très honoré de chanter avec lui.

Et si tu n'avais pas chanté avec Johnny Hallyday, avec qui aurais-tu aimé chanter samedi soir ?

(Silence.) C'est compliqué... J'aurais aimé soit Lenny Kravitz, soit Véronique Sanson, j'aime beaucoup. Soit Yannick Noah. Les quatre. Pour des choses différentes, en fait.

"Des duos avec les autres talents ? Pourquoi pas !"

Musicalement, à qui te comparerais-tu ?

Je ne me comparerais à personne. Ma musique sera métissée, elle sera pop, elle sera blues, y aura quelques accents lyriques... Ce sera vraiment particulier. Je pense que c'est assez inattendu. Pour la référence un peu pop-blues, je te citerais les Black Keys. Mais après, c'est quand même assez différent. J'ai une autre approche et je suis curieux, vraiment curieux, de voir ce qu'en penseront les gens, les médias et moi, au final, parce que je risque de me surprendre moi-même. D'après ce que m'a dit la maison de disques, ils ont à coeur de faire un très bel album.

Tu n'as pas peur d'être bridé, de ne pas pouvoir faire tout ce que tu veux ?

Pas du tout. Ca n'a pas du tout été le discours de la maison de disques. Ils ont été très à l'écoute. Le directeur artistique qui va s'occuper de moi a été très à l'écoute, je le connais. Franchement, je crois que je vais leur amener une matière qui leur plaira car elle me sied à merveille.

Tu penses faire des duos avec les autres talents ?

Pourquoi pas ! En tous les cas, on va déjà en faire sur scène. Sur le disque, je ne sais pas, il y aura peut-être quelques participations. Je ne sais pas si ce sera sous la forme d'un duo. En tous les cas, on va être amenés à chanter ensemble.

"Je vais essayer de transformer l'essai"

Florent Pagny va t'aider pour l'album ?

Je ne sais pas. Florent m'a dit avec beaucoup d'élégance sur le plateau de Claire Chazal qu'il allait me laisser voler de mes propres ailes. Maintenant, moi, j'ai à coeur de lui montrer un petit peu par amitié ce que je vais faire. L'inviter, je ne sais pas. On verra.

Comment va se passer la tournée ?

On va chanter des chansons, on va faire quelques collégiales. Les gens vont chanter leurs chansons fortes.

Tu vas prendre ton temps pour ton album ?

Je vais essayer de profiter de l'effervescence actuelle, sans pour autant bâcler les choses. Comme je l'ai dit, j'avais déjà pas mal de matière, ce qui permet de gagner du temps. C'est une force. Je vais essayer de transformer l'essai.

Cette interview a également été publiée sur Pure Charts.

The Voice, la plus belle voix - Saison 1
The Voice, la plus belle voix - Saison 1
"The Voice" : Rubby et Louis Delort dévoilent leurs nouveaux clips, Amir présente "Candle in the Wind"
"The Voice" : Louis Delort de retour avec "Outre-Manche"
Clip : Al.Hy et ses amis, "Tous seuls au monde" depuis "The Voice"
Clip : Louis Delort & The Sheperds ("The Voice") en coulisses pour "Je suis là"
Voir toute l'actualité sur The Voice, la plus belle voix - Saison 1
Autour de The Voice, la plus belle voix - Saison 1
commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Radio Notes 2019 : Votez pour vos humoristes préférés !
Radio
Radio Notes 2019 : Votez pour vos humoristes préférés !
Retraites : Arrestations musclées de deux étudiants journalistes à Lille
Presse
Retraites : Arrestations musclées de deux étudiants journalistes à Lille
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
Sport
Mediapro veut racheter à RMC Sport sa dernière saison de Ligue des Champions
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre Jean-Jacques Bourdin et Jordan Bardella sur RMC
TV
"Merci de me donner des leçons de journalisme" : Echange houleux entre...
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Interview
L'année médias 2019 vue par... Louis Laforge
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite" à un bon niveau
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" puissant leader des talks, "C à vous, la suite"...
Vidéos Puremedias