Suivi des attentats : Les publicités supprimées des antennes pour "raisons éditoriales"

Partager l'article
Vous lisez:
Suivi des attentats : Les publicités supprimées des antennes pour "raisons éditoriales"
BFMTV, mercredi 7 janvier
BFMTV, mercredi 7 janvier © Capture BFMTV
Pendant trois jours, la publicité a quasiment disparu des antennes de TF1, France 2 et des chaînes info.

La semaine dernière, la tuerie de "Charlie Hebdo" et les deux prises d'otages qui ont suivi ont été couvertes en direct par les principaux médias français. Mercredi, dès l'annonce de tirs dans les locaux de l'hebdomadaire satirique, qui ont coûté la vie à 12 personnes, les chaînes d'info ont lancé de grandes éditions spéciales. Du "breaking news" dans le jargon.

À lire aussi
"Allez au restaurant !" : Quand M6 encourage les gens à ne pas regarder la finale de "Top Chef" ce soir
Publicité
"Allez au restaurant !" : Quand M6 encourage les gens à ne pas regarder la finale...
Chute historique du marché pub en 2020, un rebond de 13% attendu cette année
Publicité
Chute historique du marché pub en 2020, un rebond de 13% attendu cette année
Pub : Vers une révolution verte de la production ?
Publicité
Pub : Vers une révolution verte de la production ?
Environnement : Quand les chaînes de télé se mettent à la pub responsable
Publicité
Environnement : Quand les chaînes de télé se mettent à la pub responsable

De larges sessions d'information en direct qui ont permis à BFMTV et iTELE de réaliser de très fortes audiences (et d'enregistrer des records historiques sur la journée de vendredi) mais aussi aux éditions à rallonge de TF1 et France 2 ainsi qu'aux émissions "C dans l'air", "C à vous", "Le Grand Journal", etc. Des audiences qui prouvent que les Français ont été touchés par ces attentats, ce qu'ils ont exprimé dimanche en participant nombreux à la marche républicaine.

11 heures sans pub pour TF1

Pour les chaînes gratuites, financées par la publicité, ces audiences ne permettront aucune retombée économique, du moins à court terme car les publicités se sont faites très discrètes pendant ces cinq journées, au point même de disparaître pendant de longues heures.

Vendredi, TF1 a proposé une édition spéciale de 10h10 à 21h15. Une session d'information de 11 heures qui n'a été entrecoupée d'aucune publicité. Celle-ci n'a fait sa réapparition qu'à la fin du long 20 Heures de Claire Chazal, juste avant le début de "Qui veut gagner des millions". Même constat dimanche avec l'édition sur la marche républicaine lors de laquelle les publicités ont disparu entre 13h et 18h. Jeudi soir, à 21h25, la série "No Limit" a suivi directement le 20 Heures sans le moindre intermède publicitaire.

Trois jours sans pub sur BFMTV

France 2 a également coupé une partie de sa publicité. Le service public a usé avec mesure de son droit de diffuser de la réclame avant 20 heures. Vendredi, aucun spot n'a été diffusé après 9h30. Idem dimanche, où le dernier spot de la journée a été diffusé à 12h55 pour ne revenir que le lendemain matin...

Mais c'est BFMTV qui a été la plus radicale sur le sujet : aucun spot de pub n'est passé à l'antenne entre le mercredi 7 janvier à 11h45 et le samedi 10 janvier à 10h. 70 heures sans publicité pour la chaîne qui est repassée en version sans pub dimanche de 12h à 21h25 pour couvrir la marche républicaine. iTELE a elle renoncé à des interruptions publicitaires mercredi (de 11h45 à minuit), vendredi (de 8h à minuit) et dimanche (de 10h30 à minuit). Jeudi et samedi, la publicité était présente de façon minime.

"Les téléspectateurs ne comprendraient pas"

Gênées, les chaînes ont préféré ne pas faire de commentaire sur ce sujet. "La raison de ce choix semble évidente, explique à puremedias.com Hervé Béroud, le directeur de la rédaction de BFMTV. D'abord, parce que nous n'allions pas interrompre le suivi des évènements en direct pour passer de la publicité. Et puis par décence... Dans ce climat pesant, les messages n'auraient pas été du meilleur goût.", ajoute-t-il.

Du côté d'iTELE, on confirme un arrêt pour des "raisons éditoriales". "On prévient évidemment les annonceurs après coup mais la décision d'arrêter la pub est prise unilatéralement par la direction de la chaîne. Il est évident qu'on ne veut pas interrompre le direct dans ces moments-là. Les téléspectateurs ne comprendraient pas qu'on rate le début d'un point presse du ministre de l'Intérieur ou une évolution sur le terrain à cause d'une page de pub", indique un cadre de la chaîne du groupe Canal+.

Anticipation des chaînes d'information

Des journées de pertes sèches donc pour les chaînes qui ont pourtant mobilisé leur rédaction et multiplié les déplacements pour être en duplex au plus près des évènements. A iTELE, on minimise l'impact financier des breaking news, indiquant que les publicités non-diffusées sont rattrapées dans les jours qui suivent. Par ailleurs, le budget provisionnel de la chaîne anticipe un nombre de journées sans pub en raison de l'actualité. Un connaisseur du marché publicitaire confirme que les spots annulés vont être recalés dans les jours qui viennent. Sans compter que les chaînes info ont de nouveau pris du galon cette semaine : en prouvant une nouvelle fois qu'elles sont devenues incontournables, elles peuvent espèrer attirer d'autres annonceurs à l'avenir ou augmenter leurs tarifs.

A noter que cette réduction de la pub n'a pas touché seulement la télévision. La presse écrite a également limité sa pagination publicitaire pendant cinq jours. Plusieurs médias ont préféré publier des formulaires d'abonnements à "Charlie Hebdo" et diffuser un spot de soutien réalisé par Reporters sans frontières.

l'info en continu
Tir mortel d'Alec Baldwin : L'assistant-réalisateur reconnaît ne pas avoir vérifié l'arme
Cinéma
Tir mortel d'Alec Baldwin : L'assistant-réalisateur reconnaît ne pas avoir vérifié...
Viol dans "Plus belle la vie" : Le CSA intervient auprès de France Télévisions
TV
Viol dans "Plus belle la vie" : Le CSA intervient auprès de France Télévisions
"Celebrity Hunted" : La chasse aux personnalités débute demain sur Amazon Prime Video
SVOD
"Celebrity Hunted" : La chasse aux personnalités débute demain sur Amazon Prime...
"Collabos", "Allez vous faire foutre"... : Paul Larrouturou diffuse sur LCI les insultes reçues des "anti-passe"
TV
"Collabos", "Allez vous faire foutre"... : Paul Larrouturou diffuse sur LCI les...
"Céline Dion" contre "Céline Dion" : Face à TMC, W9 renonce finalement à sa soirée le 16 novembre
Programme TV
"Céline Dion" contre "Céline Dion" : Face à TMC, W9 renonce finalement à sa soirée...
"Elite" déjà renouvelée pour une saison 6 sur Netflix
SVOD
"Elite" déjà renouvelée pour une saison 6 sur Netflix