Tristan Jurgensen : "Fun Radio a bien anticipé la tendance des DJ"

Partager l'article
Vous lisez:
Tristan Jurgensen : "Fun Radio a bien anticipé la tendance des DJ"
Tristan Jurgensen
Tristan Jurgensen
Le patron de Fun Radio explique les raisons de la bonne santé de sa station.

Alors que Fun Radio enregistre pour la deuxième vague consécutive une forte progression de ses audiences, Tristan Jurgensen, le directeur général de Fun Radio/RTL 2, les radios musicales du groupe RTL, décrypte pour puremedias.com les raisons du succès de sa station.

À lire aussi
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets racistes et homophobes
TV
"The Voice" : The Vivi viré par la production après la révélation de ses tweets...
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias et tacle sa propre station
Radio
Affaire Duhamel : François Morel dénonce sur Inter "l'esprit de meute" des médias...
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème technique"
TV
"13 Heures" de TF1 : "Le canard enchaîné" révèle la raison de "l'énorme problème...

Propos recueillis par Benoît Daragon.

puremedias.com : Avec 3,89 millions de fans, Fun Radio est la deuxième musicale derrière NRJ. Elle gagne 336.000 auditeurs en un an. Comment expliquez-vous la forme actuelle de votre station ?
Tristan Jurgensen : Ce sont effectivement nos meilleurs chiffres depuis 4 ans. Il faut remonter au printemps 2012 pour voir Fun atteindre un tel niveau d'audience. Nous avons la plus forte progression de la vague, toutes radios confondues et nous gagnons près de 2 points de PDA, ce qui n'était jamais arrivé. Toutes nos tranches sont en hausse, il n'y en a pas une qui baisse ! Tout cela est porté par Bruno Guillon qui le matin peut se réjouir d'une hausse à deux chiffres, ce qui est considérable.

"Lovin' Fun" progresse cette saison, après une première année difficile...
Oui ! On a resserré l'émission sur deux heures et on la diffuse désormais entre 20h et 22h. Ce changement de programmation a été très positif car ça nous permet de toucher les moins de 20 ans, le coeur de cible de cette émission. Quant au 22h/minuit de Marion et Anne-So, il arrive à se maintenir par rapport à l'émission qui la précède, ce qui est une belle performance après quelques semaines d'antenne.

Comment expliquez-vous cette hausse qui semblerait louche si elle n'avait pas déjà été constatée la vague dernière ?
Je crois que c'est le succès de notre concept de radio incarnée ! En dehors de la matinale et des talks du soir, nous proposons à tous les instants de la musique mixée, au tempo, par de vrais DJ qui sont en charge de leur tranche. C'est ce qui fait la différence avec les autres stations qui passent des disques. Fun a bien anticipé la tendance des DJ, qui aujourd'hui sont les vrais stars de la musique et remplissent des stades comme le font David Guetta ou Martin Solveig.

"On essaye de diffuser les meilleurs DJ du monde"

Fun Radio a enregistré sa meilleure saison en 2010/2011, grâce au succès de Rihanna, Lady Gaga, etc. Ces chanteuses n'ont plus leur place à l'antenne ?
Aujourd'hui, on diffuse surtout des artistes comme Avicii et Calvin Harris. Ce sont eux qui sont privilégiés par les 13/24 ans et les 25/34 ans. On a pris ce virage éditorial il y a deux/trois ans. On essaye de diffuser les meilleurs DJ du monde, ceux dont la cote a explosé et que l'on va faire venir le vendredi 8 avril, à l'AccorHotels Arena, pour FunRadio Ibiza Expérience.

Starfloor c'est fini ?
Oui, on a arrêté quand Bercy a fermé et on s'est dit que le temps d'une soirée, on allait faire venir Ibiza, le temple de la musique, pour faire la plus grosse soirée de l'année à Paris. On va faire venir Ibiza à Paris, avec ce que ça suppose de palmiers, de sable et de gogos danseurs ! On n'aurait pas pu faire cette soirée avant ! Avec Starfloor, on avait besoin de faire venir des chanteurs en têtes d'affiche. Là, on va faire venir 8 à 10 grands DJ internationaux. La force de cette nouvelle soirée, c'est la musique.

Comment expliquez-vous les difficultés traversées par votre grand concurent Skyrock ?
Je ne sais pas, je ne regarde pas derrière mais devant. Mais nous sommes surtout derrière NRJ. Or, j'ai remarqué que nous avons désormais plus d'un titre sur deux en commun avec NRJ qui entre toutes les nouveautés que nous entrons. Mais notre force, ce sont les DJ. C'est ça qui est dans l'air du temps.

C'est le même modèle économique que le Starfloor ?
Oui c'est une soirée en break-even, on ne cherche pas à gagner de l'argent, mais juste à rentrer dans nos frais. Les places ne sont pas chères d'ailleurs, avec des prix entre 29 et 49 euros, ce qui est beaucoup moins que pour de nombreuses stars américaines de la musique quand elles viennent à Bercy.

"Sur Fun Radio, la musique française qu'on diffuse est hors format"

Ce positionnement vous pose des problèmes pour diffuser vos quotas de chansons françaises ?
Oui, car les DJ français comme David Guetta ou The Avener, qui sont les artistes français qui s'exportent le mieux à l'étranger, ne font pas de titres en langue française. Du coup, leurs tubes échappent à la loi. Sur RTL2, on arrive à trouver des morceaux qui correspondent à la ligne mais sur Fun Radio, la musique française qu'on diffuse est donc hors format. On diffuse de la musique urbaine comme Maître Gims, Blak M ou Soprano mais c'est déformaté.

RTL2 est en difficulté. Vous n'avez pas envie de la repositionner comme vous l'avez fait avec Fun ?
Une radio pour les jeunes, on peut la remodeler à sa guise, car c'est un public plus mobile et plus prescripteur ! Mais avec RTL2, on ne peut pas donner de grand coup de barre car c'est une radio adulte, qui vise les 30/40 ans. Sur le format des musicales pour les adultes, il y a moins de recette miracle. Mais elle reste bien positionnée par rapport à ses concurrentes.

Sur le même thème
l'info en continu
Echange tendu entre Gabriel Attal et EnjoyPhoenix sur Twitch
Internet
Echange tendu entre Gabriel Attal et EnjoyPhoenix sur Twitch
"On peut être français en mangeant du couscous ?" : L'étrange question de Christine Kelly à Eric Zemmour sur CNews
TV
"On peut être français en mangeant du couscous ?" : L'étrange question de...
"This is Us" : La saison 4 arrive ce soir sur M6
Programme TV
"This is Us" : La saison 4 arrive ce soir sur M6
6 nations : France/Ecosse finalement reporté après une nouvelle contamination
Sport
6 nations : France/Ecosse finalement reporté après une nouvelle contamination
Facebook : Après son bras de fer avec l'Australie, le réseau social va investir 1 milliard de dollars dans les médias
Internet
Facebook : Après son bras de fer avec l'Australie, le réseau social va investir 1...
"En thérapie" : Les scénaristes quittent la série après un désaccord avec la production
TV
"En thérapie" : Les scénaristes quittent la série après un désaccord avec la...
Vidéos Puremedias